• Pourquoi mange-t-il bien à la garderie mais pas à la maison?

    • Partagez cet article:
    • Partager sur facebook
    • Partager sur twitter
    • Partager sur Google +
    • Partager sur LinkedIn
    enfant qui refuse de manger

    Bonjour,

    Mon garçon de 10 mois a commencé la garderie à l’âge de 7 mois dans une garderie en milieu familial dont la RSG est sa grand-mère. L’intégration s’est très bien passée.

    Depuis quelques semaines, nous avons de la difficulté à la maison, principalement lors des repas. Il chiale et refuse de manger. Nous avons essayé de lui parler calmement, le distraire, lui mettre son repas sur la tablette et lui offrir son lait au verre à bec en mangeant. Rien ne fonctionne. À la garderie, il mange très bien et ce sans chialer.

    Nous ne savons plus quoi faire pour qu’il soit calme aux repas et mange sans pleurer.


    Bonjour!

    Tout d’abord, je vous remercie de prendre le temps de nous écrire et de nous faire confiance. Être parent est le plus beau métier du monde mais il comporte aussi son lot de difficultés et de défis à relever! Je vais tenter de vous guider et de vous amener à découvrir quel est le besoin qui se cache sous le comportement de votre bébé qui semble irritant pour vous comme pour lui.

    Il est important de réaliser que les milieux de garde sont des endroits très stimulants, parfois assez bruyants, où les enfants dépensent un maximum d’énergie toute la journée. Et afin de vous permettre de comprendre ce que votre enfant vit tous les jours, je vous propose de faire une comparaison. Imaginons que votre enfant soit doté d’une pile. Si vous devez le réveiller le matin et le presser en lui disant : «Vite! Vite! Mange!», »Vite! Vite! Dans la voiture!», sa petite batterie vient déjà de perdre le quart de son énergie. Par la suite, à la garderie, il se retrouve parmi des enfants qui crient, pleurent, se fâchent, rient, ne veulent pas partager, mordent, bousculent, etc. Sa pile diminuera encore de moitié. Donc, le soir, lorsqu’il arrive à la maison, c’est peut-être une bataille perdue d’avance que de s’attendre à ce qu’il mange bien puisque la réserve d’énergie est limitée.

    Je vous suggère donc des pistes de réflexion afin de vous aider à trouver la meilleure solution pour votre famille :

    • À quelle heure arrivez-vous à la maison le soir?
    • À quelle heure votre enfant mange-t-il généralement?
    • Serait-il possible qu’il puisse prendre le repas du soir à la garderie? Plusieurs milieux offrent ce service pour les parents qui arrivent tard.
    • Quel est le besoin dominant de votre bébé lorsqu’il est grognon le soir? Est-ce la faim ou un besoin d’autonomie? Est-il trop fatigué?
    • Avez-vous déjà essayé de lui donner sa cuillère pour qu’il mange seul?
    • Depuis combien de temps le comportement perdure?
    • Est-ce qu’il y a des journées où ça se passe bien?
    • Dans quel contexte votre enfant coopère-t-il le mieux?
    • Y a-t-il une personne avec qui tout se passe bien? Pourquoi? Qu’est-ce qui est différent?

    Il est primordial d’identifier le bon besoin pour bien y répondre. Comprendre et adapter votre routine en fonction des besoins actuels de votre enfant sera facilitant et améliorera sans doute le moment du repas.

    L’alimentation est un sujet brûlant dans plusieurs familles puisqu’il est un besoin fondamental. Vous devez prendre en considération votre routine et le besoin prioritaire de votre enfant. Lorsque nos petits trésors ne se comprennent plus eux-mêmes, c’est souvent un signe de fatigue. Il est donc généralement préférable de le coucher et de sauter le repas du soir.

    En terminant, j’aimerais vous dire qu’il n’y a pas de recette miracle pour comprendre les besoins de votre petit garçon. Vous devez adapter votre réalité quotidienne, être patient et indulgent envers vous-même et votre bambin.

    Ainsi, vous diminuerez votre sentiment de culpabilité et cela vous permettra de vivre des moments agréables et précieux en compagnie de votre petit trésor! N’hésitez pas à consulter un coach familial de votre région si le problème persiste. Ce dernier vous aidera à y voir plus clair et trouvera des solutions à votre mesure.

    Bon courage!