• 10 astuces pour aider son enfant TDA/H

    LE TDA/H (Trouble Déficitaire de L’Attention avec ou sans Hyperactivité) NE RÉSULTE PAS D’UN MANQUE DE DISCIPLINE DES PARENTS.  C’est un trouble neurologique.  C’est en fait une mauvaise transmission de l’information.  3 à 10 % des enfants vivent avec un TDA/H.  Cette donnée est la même partout dans le monde.  À l’adolescence, l’hyperactivité diminue mais l’impulsivité demeure.

    Environ 50% des enfants qui avaient un TDA/H auront encore des symptômes à l’âge adulte.  Dans environ 80% des cas, la génétique est imputable de la transmission du TDA/H.  Il n’est donc pas rare qu’un parent qui apprend que son enfant est atteint le soit lui-même.  ATTENTION, la médication ne règle pas tout, au même titre qu’un diabétique ne peut pas espérer que l’insuline compense pour tout.  La famille aura besoin de modifier son rythme de vie, d’adapter et de modifier certaines habitudes.  On ne peut espérer qu’une pilule compensera pour un déficit de l’attention.

    Il faut adapter nos approches éducatives, faire bouger notre enfant, lui apporter routine et stabilité.  Une approche multimodale est gagnante!

    10 astuces pour aider son enfant TDAH

    1. Informez-vous sur le TDAH

    Que ce soit par des livres, par des associations ou des regroupements de parents. Attention aux informations trouvées sur le net.  Avoir des données vérifiables. Voir la liste des ressources fiables plus bas.

    2. L’importance de la routine

    La routine est rassurante.  Elle donne une structure au quotidien.

    3. Consignes (demandes)  claires et courtes (segmenter les consignes)

    Assurez-vous que les consignes que vous donnez à vos enfants sont courtes.  Pas plus de 5 mots.  Allons droit au but.  Mais, par-dessus tout, VÉRIFIEZ LA COMPRÉHENSION EN FAISANT RÉPÉTER VOTRE DEMANDE. 

    4. Règle des 5C (Claire, Constante, Connue, Cohérente, Concrète)

    En faisant une réunion de famille, on énonce les règles (pas plus que 5!!!). Elles seront donc connues de tous.

    5. Modifier vos attentes (Faire le deuil de l’enfant rêvé)

    Recevoir un diagnostic c’est comme être aspiré par un tsunami.   On avait des projets pour l’enfant qu’on a porté pendant 9 mois.  On avait une image de lui.  Le diagnostic chambranle tout ça!  Changez et diminuez vos attentes.

    6. Arroser les fleurs plutôt que les mauvaises herbes

    C’est le titre d’un livre de Fletcher Peacock.   Rapidement résumé, cela signifie qu’il est préférable de donner de l’attention aux bons comportements et d’ignorer les mauvais.

    7. Choisissez vos batailles (fixez vos priorités)

    Un peu dans le même sens que de diminuer vos attentes, choisissez vos batailles. Vous ne pouvez pas tout changer en même temps.  Choisissez les comportements qui sont les plus irritants et laissez tomber les autres.

    8. Soyez créatif

    Chez les enfants TDA/H, l’habitude s’installe vite.  Vous devrez constamment modifier vos façons de faire les demandes, de faire les devoirs…  L’enfant a besoin de motivation, de nouveauté pour capter son attention.

    9. Renforcement et conséquences immédiats

    Donner une conséquence le lundi qui se vivra le samedi est inutile pour les enfants.  On doit donner la conséquence ou le renforcement le jour-même où le comportement a eu lieu.

    10. Prenez soin de vous, demandez de l’aide

    Tous les enfants TDA/H sont différents mais ils vivent tous sensiblement les mêmes choses.  Les parents ont le même parcours.  En parler dans des groupes de parents et demander de l’aide vous sera d’un grand secours !

    Associations et ressources disponibles dans le répertoire de ressources :