• Elle crache, refuse de manger et n’écoute jamais!

    • Partagez cet article:
    • Partager sur facebook
    • Partager sur twitter
    • Partager sur Google +
    • Partager sur LinkedIn
    Mother scolding a naughty child at play.

    Bonjour,

    Je suis maman d’une petite fille de 4 ans et demie qui va avoir 5 ans en mars.

    Ma petite fille a quelques problèmes à son actif : un trouble de langage (à diagnostiquer : on attend les rendez-vous), un possible TDAH (on attend aussi le fameux rendez-vous) et plusieurs problèmes de retards moteurs quelconques.

    Cependant, ma petite est vraiment très dure à gérer. Je suis séparée de  son papa et en couple depuis peu de temps.  Malgré tout, cette séparation a été positive même pour elle : son beau-père est d’une aide incroyable et elle est tout de même moins pire qu’avant…

    Par-contre, elle reste difficile à vivre. Son comportement est épuisant à la longue et je trouve difficile d’être de bonne humeur et de vouloir m’amuser pleinement avec elle alors que dès le matin, c’est la catastrophe…

    Voici les points qui sont vraiment difficiles à régler :

    • Elle n’écoute aucune consigne. 

    Que ce soit celle de reculer de la télévision, de ne pas la toucher, de ne pas faire promener ses jouets dessus…  elle va faire EXACTEMENT ce qu’elle n’a pas le droit…

    S’habiller et se déshabiller on en parle même pas…. Chaque fois que l’on revient de l’extérieur, c’est la crise ! Elle n’enlève pas ses bottes, son manteau etc. et je l’empêche de bouger de l’entrée avant. J’essaie de lui demander par étape, puisque la compréhension est difficile pour elle. Mais même si elle est très capable, elle va préférer se laisser tomber au sol et dire qu’elle est incapable de le faire… Ce qui est faux et je le sais. Je l’encourage et essaie de faire en sorte que ça fonctionne, mais elle peut finir par rester là à hurler tout simplement pour ne pas se déshabiller. Dans ce temps-là, nous la mettons en retrait dans sa chambre, la porte ouverte qu’elle ne franchit pas…

    La porte ouverte, car sinon on a l’impression qu’elle va finir par la défoncer à force de frapper de toute ses forces avec ses poings, ses pieds…

    • Les repas

    Disons que…. 2 repas sur 3 se passent mal ou elle va préférer jouer et lancer de la nourriture au sol !

    Dans ce temps-là, je lui donne plusieurs avertissements et si elle ne mange pas plus, je lui retire son assiette. Bien sûr, s’en suit une crise de larmes et de hurlements. Sans parler qu’elle demande sans cesse un dessert, qu’elle n’a pas comme elle n’a rien mangé…

    • Lorsqu’elle est en crise, elle crache!!

    Pas directement sur nous, mais un peu partout… Sur le plancher, dans son manteau si elle ne la pas enlevé… C’est insultant et irrespectueux. Je ne sais pas quoi faire!

    • Elle fais sa petite adolescente en faisant des « hm! », en tournant la tête ou levant les yeux.

    Bref, elle ignore les conséquences et se fout de tout…  Par contre, si elle fait une grosse crise et donne des coups de pied partout et que je l’encourage à continuer, là… elle arrête!

    Je travaille beaucoup avec elle, car elle a de gros problèmes au niveau du langage et je sais que si la compréhension est plus facile un peu, elle va peut-être finir par comprendre mieux ce que j’attends d’elle… Mais un moment donné, je crois qu’elle me comprend!

    Nous faisons beaucoup de jeux pour stimuler son langage, elle semble apprécier, ce qui rend la tâche plus facile. Cependant comme elle a beaucoup de retards autres, je dois la pratiquer à dessiner également et sérieusement…

    Vous n’avez aucune idée comment c’est pénible pour moi ce moment. Elle ne veut rien faire comme c’est demandé et finit toujours en crise.

    Bref, j’aimerais avoir de l’aide: comment gérer ma fille?

    Merci!


    Bonjour,

    Il me fait plaisir de vous donner quelques pistes pour vous aider à retrouver un peu de paix dans votre rôle de parent, puisque j’en conviens, il n’est pas facile d’être parent avec un enfant qui s’oppose ainsi à nos consignes !

    Les premières pistes que je vous donnerai… proviennent directement de votre question : « … si elle fait une grosse crise et donne des coups de pied partout et que je l’encourage à continuer, là… elle arrête! ».  Cet indice m’indique que votre fille obtient fort possiblement 2 choses qui lui importent en vous tenant tête : du pouvoir, et de l’attention

    Premièrement, lorsqu’un enfant s’oppose à tout, il faut savoir qu’il a probablement un tempérament qui aime décider, s’affirmer.  Pour le moment, c’est difficile à vivre pour vous, mais avec le temps, vous verrez que c’est une belle qualité pour avancer dans la vie !  Mais il faut savoir aussi, qu’autour de 4-5 ans, les enfants sont dans une période où ils testent les limites, non pas pour provoquer, mais bien parce que ça fait partie de leur développement.   Il est donc essentiel de leur donner des zones de pouvoir précises pour répondre à leur besoin, tout en leur offrant un cadre ferme sur d’autres aspects.  Par exemple, ils peuvent choisir ce qu’ils mangent dans leur assiette, mais pas le repas; ils peuvent choisir comment s’habiller, mais vous déterminez certains choix possibles en tenant compte de la température ou de l’activité; etc.  Durant cette période, vous devez être un leader pour lui : ni un dictateur, ni un ami.

    D’autre part, il est possible que votre enfant s’assure par son opposition, d’obtenir de l’attention de votre part.  D’un côté, il est donc primordial de trouver une façon de vivre des moments où elle recevra votre attention de façon positive, et ce CHAQUE jour (10-15 minutes feront une grande différence).  Et de l’autre côté, je vous recommande de donner le moins d’attention possible aux comportements dérangeants, y compris le fait de cracher.  Toute réaction émotive augmentera le comportement !  Donc, ignorez le comportement dérangeant (ici, cracher, ne pas manger), puis lorsque la crise est terminée, faites-lui assumer les conséquences de ses gestes (ici, essuyer ses crachats et mettre son manteau dans la laveuse, la privant ainsi de jouer dehors tant qu’il n’est pas sec ou lui faisant porter un qu’elle aime moins; ou lui retirer son assiette avec indifférence, lui demander de sortir de table et ne rien lui donner jusqu’au prochain repas).

    Évidemment, ces brèves pistes d’intervention demandent énormément de détermination et… de lâcher prise ! Pour que votre enfant apprenne à gérer ses émotions et à collaborer, votre première tâche (et non la moindre), sera d’apprendre à composer avec vos propres émotions, tout en maintenant un cadre sécurisant pour elle. La fameuse main de fer dans un gant de velours…

    Compte-tenu des différents éléments qui influencent votre situation familiale (suspicion de TDAH, difficultés de langage, opposition), il va sans dire qu’une aide extérieure serait plus que souhaitable !   Plusieurs professionnels pourront vous soutenir, mais je pratique le coaching familial parce que je crois sincèrement que tous les conseils du monde sont vains si on a de la difficulté à les appliquer, ce que les coachs du Réseau Nanny secours pourraient vous aider à faire, en plus de vous aider à cibler par quoi commencer… parce qu’il est nécessaire de travailler un ou deux éléments à la fois pour que les changements soient durables.

    J’espère que les pistes suggérées vous seront utiles !  Bon courage !