• Fêter l’Halloween comme tous les autres…. Pourquoi pas ?!

    Autisme - Halloween
    La fête de l’Halloween arrive à grands pas, mais vous n’êtes pas fébrile comme la majorité des autres parents. Votre enfant est autiste, il est différent dans sa façon de percevoir et de réagir au quotidien, mais il n’en paraît rien physiquement.

    Votre enfant a tendance à réagir avec une gamme d’émotions fortes lors de situations nouvelles ? Vous souhaiteriez sans doute, comme parent et pour votre enfant, que cette expérience de fête soit légère et rigolote. Il se peut que vous anticipiez plutôt cette situation comme en étant une, empreinte d’inquiétudes, ne sachant pas comment votre enfant va réagir ?

    Peut-être que cette année sera la première expérience de votre enfant à cette fête ? Peut-être que l’an passé, vous avez été pris au dépourvu avec une réaction inattendue chez votre enfant ? Peut-être qu’au contraire, votre enfant s’est bien adapté à toutes les stimulations l’an dernier ? Vous pourriez tout de même en apprendre sur votre enfant et lui aussi !

    Ceci vous intéresse ?

    Si vous souhaitez connaître les éléments susceptibles de faire une différence dans la préparation de votre enfant à cette fête annuelle, qu’à cela ne tienne, je vous invite à lire ce qui suit.

    Cerner les besoins de votre enfant :

    En fait, il s’agit de bien cerner les besoins de votre enfant dans plusieurs aspects de son individualité. Laissez-moi vous aider à identifier ces aspects et tenter de résoudre les zones d’inconfort !

    Préparer votre enfant aux expériences sensorielles :

    Votre enfant peut être plus ou moins sensible aux bruits, aux odeurs, au niveau visuel, ou tactile. De plus, il est possible qu’il se sente plus ou moins confortable parmi les foules.

    Lors de cette soirée, généralement on y retrouve plusieurs sortes de bruits aux domiciles visités, parfois avec des systèmes audiovisuels ou de sonorisation, avec différentes musiques et des sons effrayants.

    Que puis-je faire ?

    Il est intéressant de pouvoir faire écouter ces genres d’effets sonores à votre enfant afin de le préparer, par exemple sur « YouTube ». Vous pourrez retrouver sur ce site des extraits, sous la recherche  » ambiance, effets sonores, horreur « , sous le thème Halloween.

    Les odeurs varient de différentes façons dans les maisons et dans la rue, ceci est un fait.

    Que puis-je faire ?

    Vous pouvez informer votre jeune afin qu’il puisse s’y attendre et lui dire comment réagir si une odeur désagréable venait à lui chatouiller les narines !

    Au niveau visuel, votre enfant pourrait être sensible aux ajustements des lumières intérieures et extérieures ou aux phares des voitures dans le noir.

    Que puis-je faire ?

    Valider avec votre enfant si cet aspect peut être une source d’inconfort pour lui. Si oui, l’informer à quoi il peut s’attendre comme changement afin qu’il puisse s’ajuster et se trouver une stratégie de confort. Généralement, les enfants sensibles aux variations de luminosité tentent de porter des lunettes ou une casquette pour atténuer cette sensation d’inconfort.

    Au niveau tactile, tous genres de contact de matériaux avec sa peau est un élément à évaluer avec votre enfant. Il est possible qu’il exprime son inconfort en portant un vêtement, un accessoire sur son corps comme un masque, une cagoule ou bien qu’il déteste la texture du tissu de son déguisement.

    Que puis-je faire ?

    Vous pourriez valider son niveau de confort au sujet des sensations liées au tissu du déguisement. S’il exprime un inconfort à porter un accessoire sur le visage ou sur la tête, vous pourriez utiliser un maquillage. Il pourrait être stratégique de discuter d’avance du choix de costume. Il pourrait aussi se pratiquer à porter son déguisement et ajuster lui-même les accessoires en vous exprimant ses irritants au fur et à mesure.

    ** Il est à noter que les accessoires masquant le visage sont généralement permis pour les fêtes à l’intérieur, mais proscrits pour porter à l’extérieur en lien avec les normes de sécurité.

    De plus, votre enfant peut possiblement réagir aux effets de brumes, s’y montré intrigué ou l’inverse.

    Que puis-je faire ?

    Informez-le sur les machines qui produisent ce genre d’effets spéciaux afin qu’il y soit préparé. Montrez-lui en image ou sur vidéo !

    Préparer votre enfant à l’expérience sociale et émotive :

    La préparation de cette fête peut amener votre enfant à vivre une émotion de fébrilité. Il est possible à ce moment que votre enfant ait de la difficulté à gérer l’intensité de ses émotions.

    Que puis-je faire ?

    Normalisez ses émotions en lien avec l’événement. Cela fait un bien fou de se faire confirmer être dans la normalité, surtout en ce qui a trait à une émotion vécue. Vous pourriez l’aider à identifier le nom de l’émotion afin qu’il puisse en faire un apprentissage.

    Au niveau social, il est possible que votre enfant puisse ne pas comprendre ce qui est attendu de sa part lorsqu’il entre dans une maison.

    Que puis-je faire ?

    Il est intéressant pour lui de pouvoir mieux anticiper ce qu’il pourrait se passer. Accompagnez votre enfant en décrivant ce qu’il pourrait voir, informez-le sur les questions qu’il serait susceptible de se faire poser. Pratiquez les questions et ce qu’il pourrait répondre afin qu’il puisse gagner de l’aise. Il partira assurément avec des bonbons !!

    Préparer votre enfant à la gestion du temps :

    Votre enfant ne semble pas savoir quand et combien de temps il doit attendre avant de vivre cet événement excitant ?

    Que puis-je faire ?

    Il est pratique de lui montrer à l’aide d’un calendrier, la date du jour actuel jusqu’au jour du 31 octobre. Demandez-lui s’il lui serait utile de faire des
     » X  » sur toutes les dates jusqu’à l’événement. Un repère dans le temps est souvent utile pour nos jeunes.

    Préparer votre enfant aux règles :

    Tout au long de la soirée, il y aura des règles à respecter, par exemple les règles spécifiques de la sécurité de la route jusqu’à la façon de trier les bonbons avant de les manger ! Il est important que votre enfant les sache.

    Que puis-je faire ?

    Il peut être utile d’identifier le trajet dans votre quartier que vous comptez suivre. Détaillez le trajet de façon imagée, dessinez-lui ! Ceci lui permettra d’avoir un repère dans l’espace dans son environnement. Parlez- lui en! Expliquez la façon dont vous comptez faire le trajet et demandez-lui son opinion sur le sujet !

    En résumé, les meilleures stratégies résident dans la préparation de votre enfant à la situation qui peut être nouvelle ou peu fréquente, afin que ce dernier puisse mieux anticiper, ce à quoi il sera exposé. De plus, le fait de bien identifier ses besoins, ses zones sensibles au niveau de ses sens, par la discussion, lui permettra de mieux se connaître et de se faire comprendre. Quant à l’aspect social et émotif, le fait de normaliser les émotions de fébrilité et de l’aider à se cadrer dans le temps, permettra probablement à votre enfant de diminuer cette charge émotive qu’il peut vivre de façon intense. Enfin, s’assurer de bien informer votre enfant sur les règles en lien avec l’événement, lui permettra de s’adapter au niveau de ses comportements puisqu’il saura ce qui est attendu de sa part.

    Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter que cette année votre enfant et vous viviez une expérience des plus plaisantes.

    Bonne Halloween !