• Est-ce que l’apprentissage de la propreté peut créer de l’insécurité chez l’enfant ?

    Bonjour,

    Je vous écris car je suis dans une impasse avec ma fille de 26 mois. Moi-même éducatrice spécialisée, j’ai puisé toutes mes ressources d’intervention et je me sens dépassée par la situation. J’ai besoin de votre aide le plus tôt possible.

    Nous avons débuté l’apprentissage de la propreté le 31 décembre dernier car elle manifestait des signes nous disant qu’elle était prête. Depuis, tout va bien. Elle ne s’échappe jamais le jour et se rend elle-même à la toilette. Nous lui mettons une couche pour les périodes de sommeil car ce n’est pas encore acquis et je sais que c’est normal. Toutefois, le problème survient lors de la routine du dodo.

    Nous avons toujours eu de la facilité avec elle pour la coucher. Une histoire, un bisou, un câlin, 5 minutes couchées près d’elle et aucun mot une fois la porte fermée. Elle s’endormait paisiblement quelques minutes plus tard. Depuis le début de l’année, ça ne va plus. La routine peut durer près de 1h30 presque tous les soirs. Une fois bordée et qu’elle demeure seule dans son lit, c’est là que la crise commence. Elle se met à pleurer et à hurler jusqu’à ce qu’on aille la voir. Elle se lamente d’avoir envie de pipi ou de caca. Nous pouvons la remettre sur la toilette 4 ou 5 fois et, chaque fois, elle finit par évacuer quelque chose. Elle peut même faire une selle dans sa couche… et hurlera jusqu’à ce que nous la changions. Après chaque intervention, notre fille demande à ce que nous nous recouchions auprès d’elle et nous tient le bras pour ne pas qu’on la laisse seule….

    Pour ma part, je ne sais plus quoi en penser. Elle a toujours été assez régulière dans ses selles le jour et en faisait rarement le soir et la nuit. Depuis 1 semaine, elle va à la toilette régulièrement le jour. Elle peut faire 2 gros cacas le matin ou l’après-midi, pensant être ok pour le soir et la nuit. Pourtant, elle finit par avoir encore envie au moment de se coucher.

    Est-ce de la manipulation pour combler son insécurité?
    Est-elle juste en apprentissage de contrôle de ses sphincters? Et cela peut durer combien de temps?
    Est-ce que l’apprentissage de la propreté crée souvent de l’insécurité chez l’enfant avec une telle ampleur?
    Comment gérer cela pour que nous retrouvions nos petites habitudes?

    Nous avions pensé la laisser aller seule à la toilette lorsqu’elle aurait envie, mais nous la trouvons petite pour sortir du lit et aller seule à la toilette. Elle ne débarque pas vraiment de son lit, car elle a des barrières. D’ailleurs, elle a une couche la nuit. Je crois qu’elle vit beaucoup d’insécurité et elle s’en sert pour nous manipuler. Nous ne savons juste pas comment réagir et où mettre nos limites.

    J’ai aussi un garçon de 3 ans et un jeune bébé de 2 mois et j’avoue que le nouveau comportement de ma fille est très nuisible pour les autres routines du dodo. Mes deux plus vieux s’endorment maintenant 1 heure plus tard tous les soirs.

    Je ne sais plus quoi faire. J’aimerais avoir des trucs et des réponses à mes questions, car c’est la première fois que je fais fasse à cette situation.

    B. Beauregard


    Bonjour madame Beauregard,

    Laissez-moi d’abord vous féliciter pour avoir demandé de  l’aide, car ce n’est pas toujours facile de le faire surtout lorsque l’on est éducatrice comme vous et moi. On se dit que parce que nous sommes formées, nous devrions être en mesure de savoir quoi faire. Non, pas nécessairement: c’est aussi difficile parfois pour nous lorsque nous sommes parents parce que ce n’est plus juste de la technique, nos émotions y ont un grand pouvoir. Mais au bout de compte c’est bien comme cela car nous sommes humains.

    Maintenant entrons dans le sujet qui vous préoccupe.

    Vous dites avoir puisé dans toutes vos ressources d’intervention. Quelles sont les ressources que vous avez utilisées ? Est-ce celles en tant qu’éducatrice spécialisée ou aussi celle comme parent ? Avez-vous essayé plusieurs interventions en même temps ? Il arrive souvent que l’on veuille tellement que la problématique se règle rapidement qu’on en essaye plusieurs en même temps et cela peut être insécurisant pour l’enfant.

    Je suis certaine qu’avec votre bagage de connaissances, vous possédez peut-être déjà la solution à l’intérieur de vous, mais avec vos trois enfants, l’arrivée de votre bébé, les débuts de l’apprentissage de la propreté, cela vous demande une bonne dose d’énergie. Est-ce que je me trompe ?

    Puisque cela semble bien se dérouler le jour en ce qui concerne la propreté, mais que la routine du sommeil dure plus longtemps, cela me semble en partie lié à un grand besoin d’attention. Chaque enfant réagit différemment aux changements et vont jusqu’à modifier leur comportement pour faire réagir pour obtenir ce dont ils ont besoin. Quel est votre attitude devant ses allées et venues fréquentes à la toilette le soir? Restez-vous calme, neutre, cela vous rend-il impatiente ? Je vous le demande, car l’attitude que vous adoptez peut avoir une grande influence.

    Est-ce de la manipulation pour combler son insécurité comme vous le dites ? Je préfère dire que c’est pour combler le besoin de se rassurer d’avoir encore sa place parmi vous au sein de la famille. Si son tempérament est de nature anxieuse, peut-être est-ce une autre des hypothèses de ses nombreuses demandes de bisous, câlins, toilette et même faire plus de selles le soir. C’est aussi possible qu’elle essaie de contrôler ses sphincters. Combien de temps cela peut durer ? Je ne saurais vous donner une réponse exacte, car il n’y a pas un enfant identique mais j’opterais davantage pour la recherche d’attention. Je ne crois pas que son insécurité soit liée à l’apprentissage à la propreté. Je vous inviterais à en discuter avec votre médecin de famille pour vérifier si insécurité et la propreté peuvent être liées.

    Vous avez songé aussi à la laisser aller seule le soir à la toilette, cela pourrait être une bonne idée puisqu’elle réussit bien le jour. Vous la trouvez petite pour y aller seule le soir, mais assez grande le jour ? Quel est la différence ? Y a-t-il moyen de modifier la barrière de son lit pour qu’elle se rende seule à la toilette si elle a envie ?

    Je vous suggère aussi d’être bien claire avec elle: une fois la routine du dodo finie, on se dit bonne nuit et à demain. Vous lui dites que si elle a envie, elle peut y aller, mais ensuite elle doit retourner dormir dans son lit. Si elle attire votre attention en réclamant des suppléments de bisous et câlins, restez neutre et ramenez-la à son lit en interagissant le moins possible. Juste ‘’Au lit c’est dodo’’, ou juste ‘’Bonne nuit’’.

    Pour ce qui est de retrouver vos petites habitudes, je crois que cela viendra quand toute la petite famille se sera adaptée à la venue de bébé. Il faut du temps pour s’habituer aux changements.

    Pour un service plus personnalisé, tel un soutien à domicile, je vous invite à faire appel à un coach familial de votre région.