• Trucs pour améliorer la compréhension des consignes au quotidien

    Vous donnez des consignes à votre enfant et il ne les exécute pas ou les respecte à moitié. C’est ce à quoi tous les parents sont un jour confrontés. Mais est-ce que votre enfant ne voulait réellement pas faire la consigne ou bien est-ce parce qu’il n’était pas en mesure de la comprendre? Lorsque vient de temps d’expliquer ce genre de comportement, on en vient rapidement à la conclusion que l’enfant agit par opposition ou par mauvaise volonté. Toutefois, il y a plusieurs autres explications à explorer. En voici des exemples:

    D’abord, il arrive que nous retrouvions ce genre de comportement chez un enfant qui présente une déficience auditive et qui n’entend donc pas clairement tous les éléments de la consigne ou qui ne vous entend pas lorsque vous êtes dans une autre pièce. Il y a aussi l’enfant qui présente une déficit de l’attention et qui a de la difficulté à canaliser son attention sur ce que vous lui dites surtout lorsqu’il y a du bruit ou d’autres sources de distraction autour. Il y a l’enfant qui a une faible mémoire et qui oublie tout dès que vous dépassez deux consignes (ex: Donne moi ta bouteille, ferme ton sac et va chercher ta soeur) ou trois éléments (ex: va cherche tes chaussure bleues, ton sac et ton chandail rouge). Il pourrait aussi être en mesure de faire seulement une partie de ce que vous lui demandez à la fois. Et finalement, il y a l’enfant qui présente un retard ou un trouble de la compréhension orale. Cet enfant a alors de la difficulté à saisir les mots que vous lui dites et les subtilités des consignes données. Par exemple, si vous utilisez des indices spatiaux (ex: amène-moi le pot qui est placé dans la 1ère armoire à droite du réfrigérateur) ou temporels (ex: avant de m’apporter ton cahier, va laver tes mains), cet enfant pourrait ne pas répondre à la consigne ou y répondre de façon inadéquate.

    Peu importe la nature des difficultés de votre enfant, voici quelques trucs qui pourraient vous aider votre enfant à comprendre vos consignes:

    • Assurez-vous d’avoir le contact visuel de votre enfant lorsque vous lui donnez une consigne. Placez-vous à son niveau et face à face.
    • Réduisez la longueur des consignes ou segmentez les en quelques consignes simples (ex:  au lieu de donner la consigne ci-haut donner trois petites consignes: « Donne à manger au chien. Prends ton manteau. Range ton manteau dans le garde-robe de l’entrée.)
    • Simplifiez la structure de la consigne (ex: au lieu de d’utiliser « après avoir » donner une liste de consignes simples dans l’ordre).
    • Simplifiez le vocabulaire utilisé (ex: au lieu d’utiliser vestibule, parler plutôt de la porte ou de l’entrée).
    • Utilisez des gestes ou des images (ex: lui indiquer son manteau et le gade-robe).
    • Répétez la consigne.
    • Donnez-lui une démonstration ou un exemple.
    • Peu  importe les trucs que vous utilisez, n’oubliez pas de vérifier sa compréhension en lui demandant de vous expliquer ce qu’il doit faire. À noter que l’explication n’a pas besoin d’être parfaite (ex: « chien, manteau garde-robe » serait suffisant pour savoir qu’il a compris). Il s’agit plutôt d’éviter de poser la question « As-tu compris? » à laquelle plusieurs enfants présentant un trouble de la compréhension répondent « oui » parce qu’ils ne réalisent pas leur incompréhension ou parce qu’ils évitent la répétition.

    Si vous remarquez que votre enfant a de la difficulté à mémoriser le vocabulaire, à comprendre certains types de consignes ou certains concepts abstraits, ou si vous êtes inquiets du développement du langage de votre enfant,  n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un orthophoniste. Il sera en mesure d’évaluer le langage de votre enfant pour vous pister sur les différents aspects à travailler et les moyens d’y arriver.

    Partagez cet article

    Commentaires