• Comment faciliter l’intégration à la garderie?

    • Partagez cet article:
    • Partager sur facebook
    • Partager sur twitter
    • Partager sur Google +
    • Partager sur LinkedIn
    L'intégration en garderie
    L’heure est arrivée d’ouvrir la porte et de franchir le seuil vers le monde extérieur! Voilà une décision stressante et angoissante pour un parent, celle de faire entrer son enfant dans un milieu de garde. Je vous comprends très bien et je sais à quel point il est difficile de lâcher prise et de faire confiance à des inconnus, à ceux qui auront la garde de votre précieux poupon plusieurs jours par semaine, pendant plus de huit heures par jour! Ouf!! Mais rassurez-vous! Je vais vous aider à rendre cette démarche plus sécurisante et agréable pour toute votre petite famille.

    Tout d’abord, je vous invite à vous poser les questions suivantes:

    • Le milieu de garde choisi est-il adapté pour répondre aux besoins physiologiques et physiques de mon enfant?
    • Le personnel est-il formé pour bien prendre soin de mon enfant et de ses particularités? (allergies, handicap, etc.)
    • Mon enfant pourra-t’il s’épanouir et développer son plein potentiel?
    • Sera-t-il victime de moqueries, de morsures ou de méchanceté?
    • Le personnel est-il en mesure de comprendre ses besoins et d’y répondre adéquatement?
    • Le milieu de garde choisi répond-t-il aux exigences de salubrité et de sécurité?

    Je vous recommande fortement de prendre contact avec votre futur milieu et d’aller le visiter avec votre enfant. Prenez quelques minutes avec lui pour rencontrer l’éducatrice et lui faire découvrir ses futurs compagnons de jeux.

    Préparez-vous à l’avance une petite liste de questions pour ne rien oublier. Partagez un moment de vie avec le groupe pour vous familiariser et vous imprégner de sa dynamique eut être sécurisant. Dans le meilleur des mondes, une intégration en trois demi-journées serait l’idéal. Elle permettra à votre enfant de s’adapter progressivement et d’apprivoiser son milieu tout en douceur.

    L’importance de la routine

    Je vous suggère de prévoir une routine constante et cohérente à la maison tous les jours. Celle-ci va sécuriser votre enfant et lui permettre de se repérer plus facilement dans le temps. De plus, il peut être intéressant d’afficher cette routine en images dans un endroit stratégique, c’est-à-dire à sa portée, pour qu’il puisse s’y référer à chacune des étapes. Vous pouvez demander à l’éducatrice de faire la même chose dans son local. Elle pourra aider votre petit trésor à mieux comprendre l’horaire de sa journée et attendre patiemment le moment de votre retour. Avec les images, il sera en mesure de savoir ce qui va arriver durant sa journée. L’éducatrice pourrait également afficher des photos de famille pour chaque enfant dans le local et ainsi favoriser un sentiment de sécurité.

    Toutes ces choses que vous mettez en place permettront à votre enfant de développer un sentiment de confiance envers les adultes qui gravitent autour de lui, ainsi qu’un sentiment d’appartenance à son nouveau milieu de vie.

    Le détachement progressif

    Avant l’entrée officielle dans le milieu de garde, je vous invite à faire garder votre enfant pendant de courtes périodes de temps et de faire des petites sorties seul. Au début, d’une durée de cinq minutes, puis vous augmentez le temps au fur et à mesure. Ceci permettra à votre enfant de constater que maman ou papa revient toujours. Vous renforcerez ainsi son sentiment de sécurité et de confiance.

    De plus, je vous suggère de faire des jeux avec les émotions. Ceux-ci vont lui permettre de comprendre ce qui se passe à l’intérieur de son corps et de sa tête et ainsi l’amener à se questionner sur ce qu’il vit et sur ce qui se passe réellement. Verbalisez pour lui ses émotions, en lui disant par exemple: «Tu es inquiet, triste parce que…. Je te comprends mon cœur. Par contre, maman et papa doivent aller travailler et ils vont revenir quand… » et vous lui demandez de montrer l’image du retour des parents sur la routine imagée ou de le verbaliser.

    Prévoyez également de 5 à 15 minutes pour vivre un moment privilégié avec lui tous les jours. Ainsi, vous diminuerez votre sentiment de culpabilité et cela vous permettra de vivre des moments agréables et précieux avec votre petit trésor!

    En terminant, j’aimerais vous dire qu’il n’y a pas de recette miracle pour vous séparer de votre petit rayon de soleil. Mais lorsque vous êtes bien préparé et que vous adaptez cette nouvelle aventure avec la couleur de votre famille, tout se déroule plus en douceur!

    Je vous souhaite une belle intégration et surtout, soyez patient et indulgent envers vous-même et votre bambin!