• Ah! La rentrée!

    La rentrée scolaire arrive à grands pas. Pour certains, ce sera le début d’une nouvelle aventure, pour d’autres, la continuité d’un parcours déjà amorcé. Mais pour tous, la rentrée sonne la fin des vacances !

    Pour les parents d’enfants empruntant le chemin de l’école pour la première fois, il s’agit d’un nouveau départ. Le passage de la maison ou de la garderie à l’école implique plusieurs changements. Pour les autres parents, dont moi-même, nous avons une petite idée de ce que réserve une année solaire. Pour ne pas vivre les prochaines semaines avec le niveau de stress dans le tapis voici quelques petits trucs qui pourraient vous aider dans la gestion et l’organisation de cette rentrée.

    LA ROUTINE
    Nous savons tous à quel point la routine est importante pour les enfants. Toutefois, il est probable que la majorité d’entre vous l’ayez remisée dans le placard durant l’été. Et c’est très bien ainsi ! Par contre, un peu moins de deux semaines avant le début des classes, commencez à la réactiver graduellement afin de permettre à vos enfants de s’y habituer à nouveau.

    UN RÉVEIL-MATIN
    Tout comme les adultes, certains enfants sont matinaux… et d’autres moins. De plus, contrairement à l’entrée en garderie, qui est très flexible, le début des classes impose un horaire précis qu’il faut respecter. Une façon d’aider votre enfant à se réveiller et bien débuter sa journée serait de lui offrir un réveille-matin. C’est une belle manière de travailler l’autonomie et ça peut aider ceux qui ont besoin de se réveiller en douceur. On prévoit un réveille-matin muni d’une radio et on le règle une dizaine de minutes plus tôt (voire davantage). Cela permet à votre enfant de se réveiller doucement en évitant de se sentir bousculé.

    ACHATS SCOLAIRES
    Il peut être tentant de faire l’achat des effets scolaires sans les enfants. J’en conviens, il y a plusieurs articles à acheter et courir les rabais peut prendre toute une journée ! Toutefois, je vous encourage à inclure vos enfants dans le processus. Vous les laisserez sélectionner certains articles, mais en contrepartie, il se pourrait bien qu’ils s’aperçoivent qu’acheter leurs effets scolaires, ça prend du temps et de l’argent. Le but n’est pas de leur faire la morale, mais de leur montrer l’effort que nous mettons à leur réussite. Ma fille avait huit ans lorsque j’ai décidé de l’inclure dans ce processus. Je me souviens qu’elle avait sursauté en apercevant le montant de la facture à la caisse. Elle avait pris conscience de la valeur de ses effets et avait donc entrepris d’y faire un peu plus attention (je mets l’emphase sur le « un peu plus »). Les enfants ne peuvent apprécier nos efforts si tout ce dont ils ont besoin apparaît comme par magie : je joue avec mes amis à la maison et, quelques heures plus tard… Tadam ! Maman m’apporte mes effets scolaires !) Si nous travaillons aussi fort (oui, c’est du travail !) c’est parce que nous tenons à nos enfants, à leur bien-être, à leur réussite. Et c’est ce dont nous devons leur faire prendre conscience.

    UN COFFRE À OUTILS
    Prévoyez acheter du matériel supplémentaire que vous conserverez pour la période des devoirs à la maison : des crayons, de la colle, une règle, des marqueurs, ainsi qu’une calculatrice scientifique, un compas et un rapporteur d’angles pour les plus grands. Ces articles devraient être déposés dans un endroit spécifique (comme une boîte identifiée à cet effet) et ne pourront être utilisés que pour les devoirs. Cela vous évitera ainsi d’entendre « Maman, je ne trouve pas la colle pour faire mon devoir de mathématiques ! »

    IDENTIFIER LES OBJETS
    L’école demande que tous les objets de votre enfant soient identifiés à son nom, incluant tous les (très nombreux) crayons ! Évitez donc d’accomplir cette tâche la veille de la rentrée et choisissez des autocollants qui adhèrent bien. Il en va de même pour la boîte à lunch et les autres types de contenants. Plusieurs objets non identifiés terminent leur vie dans la boîte à objets perdus.

    15 MINUTES PLUS TÔT
    La routine du matin peut facilement devenir un moment chaotique : l’horaire est serré et les tâches à accomplir sont nombreuses (préparer le déjeuner, ramasser la table, s’habiller, habiller les enfants, préparer les lunchs, coiffer, se brosser les dents, etc.) Afin de commencer la journée détendue, prévoyez vous réveiller une quinzaine de minutes avant vos enfants. Vous profiterez de la tranquillité de la maison pour vous préparer et serez plus disposés à entreprendre la routine du matin. Il peut être tentant de dormir quelques minutes supplémentaires. Je ne suis pas une spécialiste du sommeil, mais je doute que 15 minutes de plus au lit change quoi que ce soit à votre fatigue. Par contre, quinze minutes de sommeil en moins pourrait grandement améliorer votre matinée !

    PRÉPARATION DES LUNCHS ET REPAS
    Dans le même ordre d’idée, la préparation des lunchs et des repas quotidiens peut se révéler un véritable casse-tête. Pour ma part, ce ne sont pas les lunchs qui me dérangent, ce sont plutôt les soupers. Lorsque le temps me le permet, la fin de semaine, j’aime bien préparer quelques repas d’avance. Pour les lunchs, j’en prépare quelques-uns en début de semaine. Je gagne ainsi du temps le matin et je réduis mon stress lié à la phrase : « Qu’est-ce qu’on mange ? » Je vous invite à vous faire aider de vos enfants lors de la préparation de leur lunch (quitte à assurer uniquement la supervision).

    L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES PARENTS
    En septembre, chaque école organise une assemblée générale annuelle de parents. Je vous encourage fortement à y assister. Bon, je l’avoue, je siège sur le conseil d’établissement de l’école de mes enfants : j’ai un parti pris. Toutefois, je suis toujours étonnée de constater à quel point peu de parents y participent. Saviez-vous que c’est lors de cette réunion que s’effectue l’élection des parents qui vous représenteront tout au long de l’année ? Vous serez informés en quoi consiste un conseil d’établissement, quels sont les sujets traités, à qui vous adresser si vous avez des questions pendant l’année scolaire, etc. Participer à l’assemblée ne veut pas dire que vous êtes obligés de vous impliquer. Mais vous enverrez inconsciemment un message à votre enfant : ce qui se passe à ton école est important pour moi, puisque TU es important pour moi.

    LES PREMIÈRES SEMAINES…
    Soyez conscients que votre enfant risque d’être plus fatigué les premières semaines, et ce, peu importe son âge. Évitez donc de surcharger l’horaire, tant le vôtre que celui de votre enfant. Prenez tous le temps d’apprivoiser cette routine.

    UNE FÊTE POUR LA RENTRÉE 
    Finalement, pourquoi ne pas souligner la rentrée scolaire par une petite fête ? Avec des amis ou en famille, au restaurant ou à la maison, peu importe en autant que vous passiez un agréable moment avec votre enfant. Une façon plaisante de célébrer le début de cette nouvelle année scolaire !

    Bonne rentrée à tous !