• Comment expliquer une telle tragédie?

    Attentat parents

    Je suis française et j’habite près de Paris. Je suis donc doublement interpellée par cette tragédie qui nous afflige. Après la stupeur, mon premier réflexe a été de me demander comment je pourrais aider les parents français face à leurs enfants qui poseront sûrement beaucoup de questions dans les prochains jours.

    Bien sûr, nous aimerions protéger nos enfants et ne pas allumer LCI avant leur coucher. Mais ce week-end ou lundi, ils entendront parler des attentats à la télé, dans la rue, à l’école…. C’est aujourd’hui une réalité. Que cela soit à New-York un 11 septembre, à Paris dans les bureaux de Charlie, devant un stade, à une terrasse de café ou au Bataclan, c’est une réalité d’aujourd’hui et qu’il faut dorénavant aborder le sujet avec les enfants.

    Vos petits vont tout d’abord vous voir bouleversés. Prenez d’abord le temps de leur expliquer que vous êtes tristes et pourquoi vous l’êtes. Parlez-leur simplement, sans trop de détails et de longs discours. Par exemple, vous pourriez expliquer brièvement qu’il y a des méchants qui ont été tués par la police et qu’il reste des blessés qui se font soigner en ce moment.

    Les enfants voudront savoir s’ils peuvent aussi être une victime. Le plus simple est de répondre que ce type d’événement est tellement rare que c’est pratiquement impossible que cela leur arrive. Soyez calme et rassurant. Pour les plus grands, soyez sobres et sincères. Vous pourriez aborder le sujet dans le même sens que pour les plus petits, mais avec des indications plus ciblées sur les causes pressenties de ce drame.

    Vous pouvez évoquer les nombreuses fois dans l’histoire du monde où pour des idées les gens se sont querellés : de Galilée à l’Inquisition, l’histoire en est peuplée. Malheureusement, sous toutes les latitudes, croyances et dogmes, il y a des personnes « fanatiques » ou manquant de connaissances, qui font du mal pour leur idées.

    Si vous voyez que vos enfants semblent très perturbés, n’hésitez pas à en parler à votre médecin de famille, aux infirmiers scolaires ou tout autre professionnel de santé.  Ils pourront vous donner des conseils personnalisés pour votre enfant et vous référer au professionnel le plus adapté à votre situation.  N’hésitez pas, surtout si vous êtes touchés personnellement par ce drame : il sera alors plus difficile d’être pleinement disponible pour soutenir les enfants qui vous entourent.

    En terminant, je vous souhaite que les bons mots vous viennent pour aider vos enfants !