• Comment ne pas se laisser envahir par l’impatience !!!

    • Partagez cet article:
    • Partager sur facebook
    • Partager sur twitter
    • Partager sur Google +
    • Partager sur LinkedIn
    Comment ne pas céder à l'impatience ?
    De minutes en minutes, vous sentez l’impatience monter d’un cran. Vous anticipez déjà l’explosion qui est de plus en plus inévitable mais… vous savez très bien que la culpabilité de cette perte de contrôle vous envahira une fois la pression de cette impatience libérée. Mais quoi faire car… vos enfants sont experts pour trouver comment vous faire perdre patience!

    1. Afin d’éviter d’avoir à répéter trop souvent vos consignes et de perdre patience par le fait même, prenez le temps de vous déplacer pour toucher votre enfant en établissant un contact visuel. Répétez ce que vous attendez de lui en le regardant dans les yeux.

    2. Respirez, respirez et respirez. Fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration en vous rappelant que votre enfant est en apprentissage et que vous êtes la personne la mieux placée pour le guider.

    3. Si la tentation d’exploser est trop forte, sortez de la pièce. Vous avez avantage à vous éloigner de la situation irritante plutôt que de réagir trop fort et de le regretter aussitôt.

    4. DÉDRAMATISEZ!!!! Pour dédramatiser, vous devez utiliser votre imagination et ne pas avoir peur de vous trouver ridicule. En faisant quelque chose d’inusité, vous surprendrez vos enfants et tout le monde trouvera ça drôle, vous compris. Voici quelques exemples :

    •  Vous coucher sur le sol en pleurant
    •  Vous mettre à danser ou à chanter
    •  Monter sur une chaise en tapant dans les mains
    •  Vous mettre un bol, un panier sur la tête ou un sac de papier
    •  Parler à une plante
    •  Faire une folie !!!  😉

    L’idée première est de tourner la situation à la blague, pour que tout le monde rit et que la tension baisse face à la situation. Cependant, vous ne pouvez pas dédramatiser dans tous les cas. Pour que l’enfant comprenne où est la limite, vous devez lui dire avec un air et un ton de voix sérieux. Une fois que cela est fait, c’est le moment de rediriger son attention sur autre chose en faisant une « niaiserie ».

     Amusez-vous bien et partagez avec nous vos idées!