• Comment réagir si votre enfant tient des propos suicidaires?

    • Partagez cet article:
    • Partager sur facebook
    • Partager sur twitter
    • Partager sur Google +
    • Partager sur LinkedIn
    Suicide chez les jeunes

    Au Québec, entre 1990 et 2010, 43 enfants de 12 ans et moins se sont enlevé la vie. Cette statistique n’est pas tout à fait exacte puisqu’elle ne répertorie pas les nombreuses tentatives de suicide ni les comportements à risque répétitifs adoptés par les enfants qui sont en détresse. Heureusement, ce phénomène est rare, mais il existe et pour le bien de nos enfants, nous devons en être conscients.

    Les menaces suicidaires de nos jeunes ne devraient jamais être prises à la légère sous prétexte qu’elles sont émises dans le but d’obtenir de l’attention. Si l’enfant agit ainsi pour attirer votre attention, c’est qu’il en a vraiment besoin. Peut-être n’a-t-il pas véritablement l’intention de mettre fin à ses jours, mais il exprime une souffrance qui est bien réelle.

    Comment réagir si votre enfant tient des propos suicidaires ?

    • Prenez-le au sérieux et posez-lui des questions pour mieux comprendre ce qui le pousse à penser de la sorte.
    • Aidez-le à s’exprimer et accueillez ses émotions sans jugements.
    • Évitez de minimiser l’importance qu’il accorde à ses problèmes ; il interprète les événements avec ses perceptions d’enfant, différemment d’un adulte.
    • Rassurez-le en lui disant qu’il existe des solutions à tout problème et cherchez avec lui comment surmonter ses difficultés.
    • Démontrez-lui qu’il n’est pas seul en lui offrant votre soutien inconditionnel et faites avec lui une liste des personnes pouvant lui venir en aide.
    • Votre attitude est très importante ; si vous gardez votre calme et êtes compréhensif, votre enfant se sentira en confiance et continuera de se confier à vous.
    • Sensibilisez votre conjoint, votre famille proche et l’enseignant de votre enfant aux soucis de ce dernier. Ainsi, vous pourrez former un réseau de soutien solide autour de lui.

    Si vous ressentez le besoin d’obtenir du soutien de personnes spécialisées en la matière, n’hésitez pas à joindre le Centre de prévention du suicide de votre région au 1-866-277-3553 (1-866-APPELLE). Vous pouvez aussi vous adresser aux intervenants sociaux de votre CSSS ou demander l’aide d’un psychologue (vous pouvez consulter le bottin des psychologues à www.ordrepsy.qc.ca ). Un coach familial pourrait également vous épauler lors de situations semblables.