• Dix conseils pour motiver votre enfant

    • Partagez cet article:
    • Partager sur facebook
    • Partager sur twitter
    • Partager sur Google +
    • Partager sur LinkedIn
    fixer objectif

    Durant l’hiver, il n’est pas rare de constater une baisse de motivation chez les enfants. La diminution du nombre d’heures d’ensoleillement et les infections à répétition contribuent à accroître la fatigue des petits. En conséquence, les parents doivent faire preuve d’imagination pour favoriser le dynamisme chez leurs enfants! Voici quelques suggestions qui pourront vous aider à motiver votre petit.

    1. Le plaisir d’abord

    Les enfants recherchent fondamentalement à avoir du plaisir et ils sont tous attirés par le jeu. Si vous leur proposez des activités divertissantes, ils seront automatiquement tentés d’y participer. Même les tâches ménagères peuvent être amusantes! La plupart des enfants sont motivés par les défis. Lorsque vient le temps de ranger les jouets, vous pourriez dire : « Voyons combien de jouets tu pourras ramasser en deux minutes! » Une musique entraînante pourrait également inciter votre petit à collaborer.

    2. Considérez les intérêts de votre enfant

    Ce qui est motivant pour vous ne l’est pas nécessairement pour votre enfant! Tentez de voir si votre petit perçoit un avantage à faire ce que vous lui demandez. S’il n’en voit aucun, est-il possible de faire un compromis pour que la situation convienne à chacun? Optez pour une solution gagnant-gagnant qui correspondra avec ses goûts. Je vous encourage fortement à consulter votre enfant pour connaître ce qui le motive véritablement. Il est le mieux placé pour vous en informer et il sera probablement reconnaissant de votre considération.

    3. Permettez-lui de faire des choix

    Certains enfants n’apprécient pas de se faire imposer une activité. Plus on les contraint à faire ce que nous voulons, plus ils résistent. Dans ce cas, il pourrait être profitable de proposer deux ou trois options qui vous conviennent plutôt que d’exiger quelque chose de la part de votre enfant. Ainsi, ce dernier aura la satisfaction de pouvoir diriger certains aspects de sa vie. Par conséquent, il sera beaucoup plus motivé à se mettre en action. Par exemple, si votre enfant refuse de mettre son habit de neige seul, vous pourriez lui demander : « Est-ce que tu préfères mettre ton bonnet ou ton manteau en premier? »

    4. Encouragez-le

    Pour soutenir la motivation de votre enfant, soulignez fréquemment ses progrès, son intérêt prolongé, sa capacité d’attention et son souci de bien s’appliquer. Incitez-le à expérimenter diverses choses afin qu’il découvre ce qui le passionne vraiment. S’il a quelques difficultés à faire une activité, offrez-lui votre soutien ou vos conseils afin de faciliter la réussite de son objectif.

    5. Sortez prendre l’air

    L’activité physique effectuée à l’extérieur favorise une bonne oxygénation du cerveau et une exposition au soleil revigore. Il n’y a rien de tel que de jouer dehors en famille pour ramener la bonne humeur et la motivation. Sachez que plus votre relation parent-enfant sera de bonne qualité, plus votre enfant sera motivé à participer aux activités et aux tâches que vous lui proposerez.

    6. Accordez-lui du repos

    Planifiez l’emploi du temps de votre enfant en fonction de ses capacités. Si son horaire est surchargé, il risque de s’épuiser rapidement et de vivre du stress. Cela pourrait contribuer à la baisse de sa motivation. Un enfant reposé sera nécessairement plus dynamique et persévérant lorsqu’il entreprendra une activité. Encouragez donc votre petit à prendre une pause dès qu’il présente des signes de fatigue. N’oubliez pas que les moments libres sont nécessaires pour votre enfant. Ceux-ci lui permettront de se détendre en plus de favoriser le développement de sa créativité et de son imagination.

    7. Tenez compte de son niveau de développement

    Il faut distinguer une capacité limitée de concentration d’un manque de motivation.  Il est normal qu’un jeune enfant change de jeu plusieurs fois sur une courte période. Sa capacité de concentration se développera graduellement en fonction de sa personnalité, son niveau de développement et selon les occasions de progresser qu’il saisira. À titre d’exemple, un enfant de deux ans est généralement capable de se concentrer sur une tâche durant deux ou trois minutes, alors qu’un jeune de cinq ans pourra le faire plus de quinze minutes successives.

    8. Cultivez l’espoir

    Un enfant qui croit sincèrement que sa demande sera satisfaite dans le futur n’aura pas tendance à baisser les bras facilement. À l’inverse, un enfant qui obtient immédiatement ce qu’il demande pourrait considérer que tout lui est dû et se découragera dès qu’on lui demandera d’attendre. Pour développer l’espérance chez votre enfant, faites-lui vivre régulièrement des délais. L’utilisation d’un tableau de motivation est un moyen qui vous permettra peut-être d’y arriver.

    9. Favorisez l’estime personnelle de votre enfant

    Pour s’investir dans quelque chose, l’enfant a besoin de se sentir confiant. En vivant régulièrement des petites réussites, il développera sa confiance en lui et sera davantage motivé à expérimenter des tâches plus difficiles. Pour ce faire, proposez-lui des activités ou des tâches qui correspondent à ses capacités. Démontrez-lui que vous êtes fier de lui. Mettez l’accent sur l’effort déployé par l’enfant ou sur le plaisir qu’il a à participer. Miser sur la performance ne fera que mettre de la pression inutile sur le petit. De plus, s’il ne répond pas à vos attentes, il risque de se décourager et de refuser de collaborer à nouveau.

    10. Soyez un modèle

    Commencez-vous la journée en vous plaignant? Vous traînez-vous les pieds lorsque vient le temps d’aller faire les courses? Remettez-vous à plus tard les tâches qui ne vous plaisent pas? Votre attitude se reflètera sur celle de votre enfant. Si vous souhaitez que votre enfant soit enthousiaste au quotidien, veillez à l’être aussi!

    Un enfant motivé a la possibilité de vivre de nouvelles expériences enrichissantes qui le motiveront davantage. En tant que parent, vous avez le privilège de pouvoir contribuer aux bases sur lesquelles la motivation de votre petit reposera. Alors, aidez-le à commencer l’année du bon pied!