• La PNL au service de l’adolescence

    J’adore les adolescents pour le mystère qu’ils installent autour d’eux et qui reflète bien ce qu’ils vivent à l’intérieur d’eux. À travers cette lecture, je vous invite donc à découvrir l’adolescence et les défis qu’elle comporte. J’aborderai aussi comment la PNL (programmation neuro linguistique) peut soutenir les jeunes dans leur développement de même que l’importance de l’accompagnement parental.

    L’adolescence est la période située entre 12 et 16 ans et qui fait un lien avec la puberté. Durant cette période, le jeune vit beaucoup de changements. Ceux-ci se produisent tant au niveau hormonal, physique que socio-affectif. Cette période représente un défi pour le jeune et aussi pour les parents. Durant la période de l’adolescence, le jeune se questionne énormément sur sa normalité et utilise la comparaison comme outil pour confirmer sa conformité. Les pairs sont un élément plus qu’important durant cette période. Il a tendance à rejeter la famille et à remettre le modèle parental en question puisqu’il cherche à créer son propre modèle. Il faut dire que parfois cela se fait très maladroitement. Cette période, quoi qu’on en pense, en est une qui génère beaucoup d’anxiété. Les questionnements et les décisions ainsi que les nombreuses transformations physiques amènent certains jeunes, manquant de compétences socio-affectives, à vivre de l’anxiété.

    La Programmation Neuro Linguistique, étant une technique de communication et de changement de perception, est un outil fort intéressant pour intervenir auprès des adolescents. La PNL permet d’accéder au modèle du monde du jeune. C’est-à-dire que si l’on écoute bien ce qu’il dit, ou qu’on observe ce qu’il fait ou non, et qu’on adhère à sa vision de la vie, nous aurons une tonne d’informations nous donnant entre autre accès à ses croyances et ses valeurs. Nous pourrons ainsi lui permettre d’actualiser plus facilement ce en quoi il croit, et cela en minimisant les erreurs ou les conflits. Des ateliers de PNL permettent aussi au jeune de se retrouver parmi d’autres jeunes vivant des situations similaires. Cela leur permet de prendre un moment d’arrêt pour réajuster leurs stratégies de vie, faire le plein de ressources et surtout, de trouver des réponses à leur questionnement. De plus, ce qui est aidant, c’est qu’il change aussi de perception face aux gens qui les entourent (parents, enseignants et amis), lui permettant ainsi de gérer plus facilement les relations et les événements.

    Comme parents d’adolescents, il arrive que nous ne sachions plus par quel bout prendre nos ados. Bien que ceux-ci vous rejettent, il est important de maintenir un lien, le plus positif possible. Afin de maintenir ce lien, il est important d’éliminer les phrases de culpabilisation ou encore de lui faire vivre de la honte face à ses échecs. De plus, il est important de garder en tête que l’adolescent ne pense pas comme nous, et qu’il a besoin d’être accompagné par des limites claires et remplies de compassion dans le modèle qu’il est en train de se créer. Il faut surtout éviter de lui imposer notre modèle d’adulte. Si votre jeune se sent soutenu, il aura beaucoup plus de facilité à entendre et adhérer à votre modèle.

    L’adolescence est une période d’exploration de la vie. Le soutien parental est nécessaire. Offrir aux jeunes des moments d’arrêt est un outil astucieux, puisqu’il permet l’installation d’un calme dans ce bouillonnement intérieur qu’ils vivent quotidiennement. L’accompagnement des adolescents est, pour moi, un privilège puisqu’ils sont les adultes de demain.