• Les impacts de la survalorisation chez votre enfant!

    Child girl with paper crown making gesture face

    Combien de fois avez-vous déjà dit à votre enfant de quatre ans qui se dépêche à faire un dessin:  » Wow! Il est magnifique ton dessin! C’est un chef-d’œuvre! Tu as beaucoup de talent! » ? Ou encore, à celui qui fait une crise au magasin:  » Oui, mais il est tellement beau! On peut tout lui pardonner!».  Personnellement, je n’ai aucun problème avec la valorisation, au contraire. Par contre, lorsqu’elle devient omniprésente pour tout et pour rien, on risque de créer l’effet inverse, soit de minimiser:

    • l’effort
    • la persévérance
    • la détermination
    • la confiance en soi et en ses capacités
    • la fierté du travail bien fait

    Voici quelques exemples d’impacts de la survalorisation:

    • Votre enfant peut perdre la motivation et la volonté à collaborer à un projet.
    • Son estime de soi devient démesurée face aux autres ou, à l’inverse, dépréciée. Donc, il peut, étonnamment, développer une faible estime de soi.
    • Son sentiment de compétence est surdimensionné ou, à l’inverse, devient un sentiment d’incompétence.
    • Votre enfant peut développer des peurs, des craintes, de l’anxiété face à une consigne ou un travail demandé.
    • Il peut devenir un leader négatif, un intimidateur ou, à l’inverse, une victime d’intimidation.

    Il va sans dire que la survalorisation peut avoir des impacts destructeurs et dommageables sur l’estime de soi de votre enfant. L’équilibre est donc un outil gagnant dans la gestion de vos interventions auprès de lui. Voici trois façons de lui venir en aide:

    • Montrez-lui à s’autoévaluer, à s’autocritiquer.
    • Apprenez-lui à prendre conscience de ses forces et de ses qualités.
    • Donnez-lui la chance de se tromper et d’en assumer les conséquences.

    Vous devez également le laisser faire des erreurs, mais aussi lui apprendre à les réparer. Soyez à l’écoute et vigilant. Bien sûr, à vos yeux, c’est la huitième merveille du monde mais donnez-lui l’opportunité de démontrer par lui-même ce qu’il sait faire. Évitez d’être au-devant pour lui épargner des échecs. Les plus grands apprentissages se font souvent à l’intérieur de nos erreurs.

    Souvenez-vous que vous pouvez toujours faire appel à un coach pour vous aider à mettre en place des objectifs et des stratégies efficaces qui vous faciliteront la vie au quotidien.