• Transition secondaire/collégial : Comment accompagner mon ado dans son processus d’adaptation?

    • Partagez cet article:
    • Partager sur facebook
    • Partager sur twitter
    • Partager sur Google +
    • Partager sur LinkedIn
    secondaire collégial
    Cette année, la rentrée sera différente. Votre enfant est sur le point de franchir une étape majeure dans sa trajectoire scolaire ; il fera la transition entre le secondaire et le collégial! Aux yeux de certains, il ne s’agit ici que d’une simple formalité, une continuité dans le processus scolaire, un «passage» obligé vers le monde des adultes. Toutefois, ne nous emballons pas trop vite! Le «passage» du secondaire au collégial est une transition considérable qui demande, afin de préserver l’équilibre adaptatif de l’adolescent, des ajustements sur le plan scolaire certes, mais également au niveau personnel.

    N’oublions pas que nos adolescents, bien qu’ils soient à cet âge en pleine phase d’indépendance et d’autonomie, ne sont pas encore, sur le plan cognitif et affectif, totalement prêts à être considérés comme des «adultes» et à devoir, du jour au lendemain, se projeter dans l’avenir et faire des choix qui auront un impact important sur leur vie future.

    Bien sûr, en tant que parent, il est primordial pour le développement optimal de votre adolescent de respecter ce besoin d’autonomie et d’indépendance en le laissant vivre ses propres expériences, en lui permettant de faire des choix qui répondront à ses valeurs et croyances, mais également en lui donnant la chance d’expérimenter la vie à travers cette liberté nouvelle que lui procure dorénavant son titre de cégépien! Néanmoins, il a été démontré que la réussite du processus d’adaptation lors de la transition du secondaire au collégial est grandement favorisée par le soutien et la valorisation des études par les parents (Vezeau, C., Bouffard, T., 2007).

    Qui plus est, la charge de travail en ce qui a trait aux travaux et aux études, ainsi que l’apport motivationnel de l’adolescent face à son nouveau mode de vie sont également des facteurs pouvant avoir un impact sur le continuum adaptatif lors de la première session au cégep (Vezeau, C., Bouffard, T., 2007).

    Voici donc quelques pistes d’intervention qui vous permettront, en tant que parent, d’accompagner votre adolescent à travers son processus d’intégration :

    • Soyez un accompagnateur pour votre adolescent : Laissez de côté le discours moralisateur et autoritaire et prenez plutôt le chemin de l’écoute et de la communication. Faites-lui comprendre que vous êtes là pour lui, que vous êtes disponible et réceptif. En fait, bien que son désir d’indépendance soit très présent, votre adolescent a tout de même besoin de cette base de sécurité que lui procure son environnement social, vous en l’occurrence. Réservez-lui des moments durant lesquels il aura la possibilité de vous faire part de ses craintes, de ses appréhensions, incitez-le à verbaliser ses émotions, à vous raconter comment ce sont déroulés les cours de la journée. Bref, devenez un accompagnateur présent, sensible et disponible.
    • Donnez à votre adolescent le droit à l’erreur : En tant que parent, nous voulons tous le meilleur pour nos enfants. C’est pourquoi nous avons parfois tendance à leur imposer nos visions, nos valeurs et nos rêves. Toutefois, ce sera à travers ses propres erreurs qu’il apprendra le plus et qu’il réussira à développer des stratégies adaptatives et de résolution de problèmes qui lui seront nécessaires tout au long de sa vie. Laissez à votre adolescent le droit de tracer sa propre route, le droit de se tromper, le droit de vivre des échecs. Soyez plutôt ce parent accompagnateur qui l’aidera à se relever et à repartir du bon pied!
    • Laissez-lui la chance de se découvrir : Un des facteurs de risque de l’inadaptation au mode de vie collégial est en fait le manque de motivation vécu par l’adolescent. Bon nombre de ces jeunes adultes se retrouve au cégep dans un programme généraliste tout simplement parce qu’au moment de la demande d’admission ils n’avaient aucune idée de la carrière qu’ils voulaient entreprendre, mais également parce qu’à 16-17 ans, la majorité des adolescents sont encore en quête d’identité. Ils ont besoin de se découvrir en tant qu’individu, de découvrir quels sont leurs intérêts, de découvrir ce qui les passionne réellement!

    En tant que parent, accompagnez votre adolescent dans sa recherche, faites-lui vivre des expériences qui développeront ses compétences, qui lui permettront d’expérimenter de nouveaux champs d’intérêt!

    N’oubliez pas qu’un étudiant motivé et passionné s’investira davantage dans ses études.