• Deux enfants dans la même chambre

    Chambre pour 2 enfants

    Bonjour,

    Nous sommes une famille de 5 qui accueillera bientôt un quatrième enfant. Nous n’avons que trois chambres pour les enfants. Nous devons donc mettre deux enfants dans la même chambre. Nous avons une grande fille de 6 ans et 2 garçons, de 3 ans et de 18 mois. Nous avons décidé de mettre les deux garçons ensemble. Horreur!!! Mes garçons n’avaient jamais eu de difficultés à se coucher. Routine, bisous et chacun restait sagement dans son lit. Le dernier est passé de la couchette au grand lit avec barrière. Il a donc tendance à se lever plusieurs fois. Nous avons diminué le problème en installant une chaise dans le passage et en le remettant au lit lorsqu’il se lève avec le moins d’attention possible. Après quelques jours, il a appris à rester dans son lit. Le problème vient de mon plus grand. Depuis qu’on s’est posté dans le corridor, il s’est mis à faire plein de folies, crier, jeter ses couvertures par terre, sortir du lit, etc.. on essaie de prêter le moins d’attention possible à ses comportements, de ne pas répondre aux incessantes demandes et de le remettre au lit s’il se lève, mais il est tenace. Si nous enlevons la chaise et la surveillance, le plus petit recommence à se lever, si nous la laissons le deuxième fait des folies?

    Avez-vous des suggestions ou des lectures à nous recommander??

    Merci

    Isabelle


    Bonjour Isabelle!

    Bravo pour votre démarche de résolution de conflit. Je vous comprends parfaitement. C’est un comportement très dérangeant que votre fils a adopté. Vous voulez aussi que tout se passe très bien avant la venue du poupon. Un enfant recherche souvent notre attention. Que son action soit positive ou négative, cela l’encourage à répéter le même geste si nous portons attention à l’action qu’il vient de faire. Vos garçons sont à l’âge où ils veulent s’affirmer en  s’opposant à vos demandes et le plus petit veut imiter son grand frère.

    Est-ce que vous faites un rituel du dodo? C’est un moment important vers l’étape de l’endormissement. Un temps privilégié. Parfois, avec les longues journées de travail, nous sommes fatigués et nous prenons que très peu de temps avec nos enfants pour bonifier notre lien affectif. Le rituel permet ça. Une durée de 30 minutes avant l’heure du coucher. Tamiser la lumière dans la maison, éteindre la télévision, créer une ambiance propice au calme. Par la suite, le bain, pyjama, dans le lit avec une histoire, regarder des photos, un jeu qui amène la discussion et d’être collé, l’un près de l’autre. Chaque étape peut être imagée à l’aide de pictogramme. Cette une façon de les sécuriser.

    Avertir. Ex : « A la fin de l’histoire, tu vas te coucher » ou « Dans 5 minutes, ça sera le dodo » (vous pouvez vous servir d’une minuterie  comme appui). Bisous, câlins et vous recouvrez les enfants disant clairement à chacun d’eux. «  Je veux que tu restes couché et que tu fasses des beaux dodos. Tu es capable! Bonne nuit! »

    Votre intervention de départ est bonne. Placer une chaise dans le corridor pour sécuriser le plus petit est très bien.

    Votre petit de 3 ans commence ses folies? « …on essaie de prêter le moins d’attention possible à ses comportements… » L’idéal est de prendre la décision d’ignorer intentionnellement son comportement. Ce n’est pas facile… restez calme et prenez de grandes respirations. Il finira par se calmer et se coucher. Vous le ramenez dans son lit calmement et fermement seulement s’il sort de sa chambre.

    Il n’y a pas de recette miracle. Ceci implique que vous devez prendre la décision ferme de changer cette habitude. Du calme, de la persévérance, de la constance et de la cohérence sera nécessaire pendant quelque temps. Attitude +Astuces d’intervention = Résultats.

    Notre attitude est d’une grande importance et fait une énorme différence dans la durée du processus  vers la réussite de cette intervention.

    « Parent Gros bon sens » de Nancy Doyon et « Comment aider mon  enfant à mieux dormir » de Brigitte Langevin sont d’excellents livres qui peuvent  vous accompagner dans votre démarche.

    Bon courage!