• Ma fille de 3 ans crie beaucoup

    • Partagez cet article:
    • Partager sur facebook
    • Partager sur twitter
    • Partager sur Google +
    • Partager sur LinkedIn
    Sticking out tongue

    Bonjour,

    J’ai une fille de 3 ans qui a un retard de langage et qui déplace beaucoup d’air. Je vous écris, car je suis vraiment au bout du rouleau et je ne sais plus quoi faire. Elle est rendue au point où elle nous donne des coups de pied ou des tapes quand elle est fâchée. Elle crie beaucoup.

    Le fait qu’elle crie vient de moi. Mon conjoint est camionneur et n’est là que 2 jours et demi par semaine. Je m’occupe de la petite, de travailler et de faire tout le ménage. Je suis épuisée et cela m’est arrivé souvent de m’impatienter et de hausser la voix. « NOOON! POURQUOI AS-TU FAIT ÇA? » ou « TOUCHE PAS! » C’était un exemple de ce que je pouvais dire! J’essaie du mieux que je peux d’arrêter cette mauvaise habitude, car des fois ce ne sont que des accidents!

    Mon conjoint et moi sommes constamment en train de nous chicaner. Je sais que ce n’est pas une bonne chose de le faire devant la petite, mais elle est souvent le sujet de nos disputes. Mon conjoint ne fait aucune discipline, car il dit qu’il ne voit pas souvent la petite et qu’il aime mieux passer du temps avec elle que de la discipliner. Mais un enfant a besoin de discipline, car il n’apprendra pas tout seul.

    Quand je la mets en punition, mon conjoint la sort de sa punition tout de suite. Quand je la mets en punition, je l’ignore, mais mon conjoint entretient sa frustration. Lorsque ma fille se plaint ou commence à être tannante, bien mon conjoint lui donne de la nourriture, donc le soir ma fille n’a pas faim! Quand elle chigne le soir au dodo, elle gagne, car papa va la voir! Quand elle veut quelque chose, elle gagne toujours avec papa. Donc, c’est rendu que je vis l’enfer quand papa est là, car si maman dit non, bien papa est là! Papa la laisse quasi tout faire. Même si cela n’a pas de sens!

    Par exemple, s’il veut l’habiller et que ma fille ne veut pas, il me dit : « Fais-le moi elle ne m’écoute pas! » Il l’a couche UNE fois et si elle se relève : « Bon vas-y maman, j’ai essayé » Il abandonne très vite, car il se dit très fatigué et ne veut pas se tirailler avec sa fille.

    Depuis un certain temps quand ma fille ne veut pas s’habiller et que je viens l’habiller, elle se débat en me donnant des coups de pied. Quand par exemple le cours de danse finit et qu’elle ne veut pas s’en aller. Lorsque je viens pour la prendre bien elle me tape (jambe, bras ou face). Elle joue dure avec le chat, elle est « roffe » dans ses gestes avec nous. Mais d’après la garderie, elle est un ange.

    Quand elle nous frappe, la punition ne fonctionne pas. Parfois je vais lui donner une tape sur les fesses, mais je me sens coupable en raison que ce n’est pas correct! J’ai vraiment besoin d’aide! C’est là qu’il est difficile de ne pas crier. Je dois parfois lui tenir les jambes fort pour qu’elle ne bouge plus pour lui expliquer d’arrêter de me frapper et j’ai l’impression d’être une mauvaise mère. Je suis prête à faire ce qu’il faut pour corriger la situation, mais je ne suis plus capable d’endurer cette situation.

    Une maman à bout de nerfs,

    Caroline Corbeil


    Bonjour madame Corbeil,

    Tout au long de votre message, vous me dites clairement que vous êtes épuisée. Le premier conseil que je peux vous donner est de prendre du temps pour vous. Peut-être pourriez-vous demander du soutien de votre entourage et vous réserver un moment de répit? Tout le monde en sortira gagnant puisqu’en étant pleinement reposée, vous serez plus disposée à affronter les petits problèmes du quotidien.

    Vous m’avez indiqué qu’il y avait des tensions dans votre couple. Que celles-ci sont causées par une mésentente concernant l’éducation de votre fille et que, malheureusement, cette dernière en est souvent témoin. Même si vous n’êtes pas toujours en accord avec la façon d’intervenir de votre conjoint, évitez de le discréditer devant la petite. Un enfant doit sentir que ses parents travaillent en équipe. Il doit également savoir exactement ce dont ses parents s’attendent de lui. Si ce n’est pas le cas, ses comportements traduiront peut-être une certaine insécurité. Une discussion entre vous et votre conjoint afin de déterminer les règles de la maison et la manière de les faire respecter pourrait sûrement vous éviter des conflits.

    Chez les enfants de trois ans, les crises peuvent être fréquentes, puisque les petits sont à la recherche d’une plus grande autonomie et tentent de s’affirmer face à l’adulte. Souvenez-vous donc que cette période mouvementée fait partie du développement normal de votre fille. Pour répondre à son grand besoin d’autonomie, offrez-lui la possibilité de prendre des décisions au quotidien et donnez-lui des responsabilités adaptées à ses capacités.

    Un enfant qui a un retard de langage aura évidemment de la difficulté à exprimer ses émotions. Je vous recommande de prendre le temps d’identifier ce que votre fille ressent et de lui partager. Par exemple : « Est-ce possible que tu sois déçue que ton cours finisse? Tu as eu beaucoup de plaisir, mais le cours est terminé et nous devons partir. Ne t’inquiète pas, tu vas revenir la semaine prochaine. » Votre enfant se sentira mieux compris et ses tensions diminueront de façon significative. Ainsi, elle risquera moins de poser des gestes d’agressivité envers vous. Gardez en tête que plus votre fille développera son vocabulaire, plus elle sera en mesure de s’exprimer sainement.

    Je vous félicite de prendre le temps de vous remettre en question. Vous êtes sans doute consciente que vous êtes un modèle pour votre fille et que vos agissements pourraient être imités par celle-ci. Vous êtes également sensibilisée au fait qu’il pourrait être néfaste de taper votre fille lorsqu’elle adopte un comportement agressif. Un parent qui tape son enfant lui envoie un double message. Il lui indique que l’agressivité peut être utilisée par l’adulte pour régler un problème, alors qu’elle est interdite pour l’enfant. Cela peut créer de la confusion et un sentiment d’injustice chez lui, ce qui le poussera peut-être à répéter son geste pour mieux comprendre la situation. De plus, cette façon d’intervenir risque d’affecter grandement la relation parent-enfant. Je vous conseille donc d’intervenir positivement avec votre fille. Soulignez les moments où elle se comporte bien, félicitez-la lorsqu’elle s’exprime avec des mots, utilisez l’humour pour dédramatiser certaines situations et dites-lui à quel point il est agréable d’être en sa compagnie lorsqu’elle est calme.

    Vous me dites que vous devez parfois maintenir les jambes de votre fille afin de l’inciter à cesser de vous donner des coups de pied. Cette façon de faire peut engendrer une lutte de pouvoir qui risque de faire dégénérer la situation. Je vous suggère plutôt de laisser votre fille faire sa crise et d’intervenir par la suite. Pendant une crise, un enfant n’est pas réceptif à ce que vous lui dites. C’est seulement lorsque l’excès de frustration sera évacué que votre fille sera prête à vous écouter. De plus, je vous encourage à identifier pourquoi votre petite agit ainsi. Quel besoin exprime-t-elle par ce comportement? Quels avantages retire-t-elle de ces agissements? Après avoir exploré quelques hypothèses, vous pourrez choisir une intervention mieux adaptée pour votre fille.

    Votre message contenait beaucoup d’éléments et j’espère avoir répondu à vos interrogations. Pour obtenir plus de soutien personnalisé, n’hésitez pas à contacter un coach familial.