• Un changement de groupe bouleverse ma fille…

    Bonjour,

    J’ai une fille de 3 ans qui fréquente une garderie privée en installation depuis l’âge de 1 an. À part les premières semaines évidemment et l’intégration faite, ça s’est toujours bien déroulé, même lorsqu’elle changeait de groupe.

    Ma fille a un tempérament qui a besoin d’un temps d’adaptation plus long que les autres et les nouvelles situations sont souvent difficiles. Il y a eu le congé de Noel, elle n’est pas allée à la garderie pendant une semaine et demie.  Au retour, elle était dans un nouveau groupe avec une nouvelle éducatrice mais avec des amis de son âge et la moitié des amis qu’elle connaissait. Les 2 premiers jours, elle a pleuré toute la journée, n’a pas dîné et n’a pas joué avec les amis…. les 3 jours suivants elle a diminué les pleurs, mais n’a pas mangé de la journée et n’a pas joué avec les amis. Mais elle fait une belle et longue sieste tous les jours. Aujourd’hui c’est la 6ème journée, on espère que ça ira mieux.

    On a essayé de parler avec elle, de trouver pourquoi elle était comme cela à la garderie. Elle nous a dit qu’elle s’ennuyait, on lui a dit qu’on comprenait et on a essayé de trouver des solutions avec elle comme lui donner une photo qu’elle aime et qu’elle peut regarder lorsqu’elle s’ennuie. Lorsqu’elle arrive à la maison en fin de journée, on ne lui donne pas de collation, elle soupe super bien et on ne lui donne pas de dessert ou de collation avant le dodo.

    On ne sait plus trop comment réagir, doit-on être plus sévère, la punir? J’ai l’impression que ça augmenterait son anxiété…

    Ou bien ignorer son comportement?

    Merci.


    Bonjour à vous,

    Je comprends et j’entends votre cri de maman qui désire ce qu’il y a de mieux pour sa petite fille. Étant une maman moi-même, je sais à quel point on devient vulnérable lorsque l’on sait que notre enfant vit une situation difficile ou un malaise. Ensemble, nous allons décortiquer votre situation et trouver des pistes de solutions qui pourront vous aider, vous et votre enfant.

    Vous avez mentionné que votre cocotte vit des petites difficultés d’adaptation aux changements et à la nouveauté. Je vous rassure tout de suite que c’est tout à fait normal! Je crois également que de punir ou d’ignorer son besoin aurait pour effet d’accentuer son anxiété. Chaque enfant est unique et prend un certain temps à s’acclimater à une nouvelle situation.

    Je vous invite tout d’abord à identifier le besoin que votre fille essaie de combler par son comportement. En voici quelques exemples:

    • Un besoin de sécurité, d’avoir un cadre clair, une routine bien établie.
    • Un besoin d’être rassurée, d’être comprise, de se sentir reconnue et d’avoir une place bien à elle au sein de la famille et de son groupe.
    • Un besoin d’exprimer une émotion qui est difficile à vivre (la peur, la colère, la tristesse).
    • Un besoin de temps pour pouvoir s’adapter aux changements de situations et à des nouvelles personnes.

    De plus, je vous suggère, si cela n’est pas déjà fait, d’instaurer une routine claire et bien définie le matin et le soir. Vous pouvez la faire en images ou en photos. L’important est que votre petit trésor puisse se repérer plus facilement dans le temps et de comprendre les événements de la journée. En mettant en images les séquences d’une journée, votre enfant sait ce qui va arriver après telle ou telle activité. Donc, on réduit de beaucoup l’insécurité et le stress face à l’inconnu. Je vous recommande fortement de demander à l’éducatrice de votre enfant d’apporter ce même principe dans son local. Votre enfant pourra par elle-même se référer à cette routine et constater après quelle activité vous allez revenir la chercher! Par exemple, l’éducatrice pourrait mettre en images :

    • L’arrivée à la garderie
    • La collation du matin
    • Les jeux intérieurs ou extérieurs
    • La toilette
    • Le lavage des mains
    • Le dîner
    • L’histoire
    • La sieste
    • La collation de l’après-midi
    • Les jeux libres
    • L’arrivée des parents

    C’est une idée simple mais qui fonctionne très bien dans les milieux de garde.  Elle réconforte, sécurise et aide énormément les enfants à se repérer dans le temps.

    Vous avez mentionné que vous lui aviez offert une photo qu’elle peut apporter avec elle. C’est une excellente idée! Peut-être pourriez-vous ajouter une touche de magie et d’imaginaire dans une peluche? À cet âge, les enfants ont une grande imagination et adhère rapidement à ces histoires.

    J’aimerais finalement vous offrir une méthode très efficace que j’utilise lors de mes rencontres avec mes familles: faire un plan d’action avec la situation ou le comportement qui vous dérange le plus. Voici comment cela fonctionne: commencez par identifier les intérêts et les points forts de votre enfant. Par la suite, prenez le comportement qui vous dérange le plus, comme par exemple les pleurs. Trouvez ensuite le besoin qui est à combler, par exemple un besoin d’être rassuré, un besoin de sécurité, etc. Puis, avec votre fille, clarifiez vos attentes, dites-lui clairement ce qu’elle peut faire pour se sentir mieux lorsqu’elle s’ennuie. Mettez en place des moyens de valorisation et de prévention qui lui permettront de vivre des petites réussites tous les jours.

    En terminant, il n’est pas nécessaire de punir ou de priver votre enfant d’une collation parce qu’elle n’a pas mangé à la garderie. Vous devez identifier le bon besoin et y répondre. Les enfants ont besoin d’avoir un cadre clair et sécurisant dans lequel ils peuvent circuler en toute liberté. Mettez ses forces au tout premier plan pour l’aider à accomplir ses défis et soulignez ses progrès à tous les jours, aussi petits soient-ils! Comme le dit si bien l’expression, « Arrosez les fleurs, pas les mauvais herbes! ».

    Si la situation perdure ou que vous ressentez le besoin d’avoir plus d’informations, vous pouvez me contacter pour un coaching téléphonique ou consulter la liste de coachs qui sont dans votre région.

    Je vous souhaite bon succès!