• Choc des valeurs: comment aider mon fils à s’adapter ?

    Bonjour,

    Mon petit garçon de 3 ans, non seulement ne veut pas dormir à la sieste à l’école, mais il fait le bazar et réveille ses copains. De plus, il écoute beaucoup plus son papa et que moi- même, sa maman, de même que sa maîtresse et les autres.

    Nous habitons sur les Antilles depuis novembre 2015, et ici, les enseignants et le personnel de l’école crient tout le temps.  Les mamans aussi d’ailleurs crient en permanence sur leurs enfants. On m’a gentiment fait comprendre que c’était comme ça ici, que c’était à nous de nous adapter. « Les enfants sont durs ici alors nous aussi on est durs ! Ruben doit rentrer dans le moule « .

    Mais nous ça nous embête d’élever notre enfant dans ces circonstances et ça ne règle rien. Il n’est pas propre non plus, il a clairement régressé depuis notre changement de vie en novembre. A l’école en métropole, il avait de temps en temps un accident dans sa culotte (à la sieste d’ailleurs) mais maintenant c’est tous les jours. Ici, la maîtresse refuse le doudou et la tétine, même pour une adaptation ! Rien n’est fait en douceur. C’est très dur pour moi et mon fils doit le ressentir. Comme il ne dort pas, il est très fatigué, donc énervé, fait beaucoup de bêtises et n’écoute pas.

    La boucle est bouclée ! Je ne sais comment en sortir et comment faire comprendre à mon petit garçon la base de tout : qu’il doit écouter. Écouter papa et MAMAN à la maison et Maitresse et tatie à l’école.

    Je vous serais très très reconnaissante de votre aide. Vous en remerciant par avance.

    Bien cordialement, Cécile


     

    Bonjour Madame,

    Premièrement, merci de nous faire part de ce que vous vivez, c’est très courageux. Vous aiderez très certainement d’autres parents.

    Il semble y avoir plusieurs éléments dans cette situation. Voici ce que j’en comprends :

    1. Déménagement
    2. Votre malaise face aux mœurs de votre nouvel environnement
    3. Ruben qui «fait dans sa culotte»
    4. Votre fils qui semble écouter plus son père que vous.

    Allons-y par étape.

    1. Déménagement

    Je ne connais pas les circonstances de votre déménagement, mais si ce n’est pas votre choix ou encore si vous trouvez le changement difficile, il est normal que vous ressentiez un malaise. Vous êtes également en période d’adaptation. Laissez-vous du temps. C’est normal de trouver difficile un tel changement. De plus, ce déménagement est une grande étape dans la vie de votre garçon de 3 ans. Il perd ses repères et ne reconnaît plus son environnement. C’est normal. Mais les enfants s’adaptent en général assez bien aux changements, si grands soient-ils.

    1. Les cris dans votre nouvel environnement de vie

    Pas facile de vivre dans un endroit où les mœurs ne semblent pas les mêmes que les vôtres. Malheureusement, vous n’avez pas de pouvoir sur ces dernières, par contre, vous n’êtes pas obligé d’y adhérer. En effet, vous pouvez continuer à agir selon vos propres valeurs et convictions. Mais pour ce qui est des gens qui gravitent autour de votre enfant, c’est moins évident. J’entends bien que vous trouvez difficile le fait que Ruben doive entrer dans le moule, pour reprendre vos mots. Vous restez tout de même la personne (avec le papa) qui est le plus important dans la vie de Ruben. C’est avec vos valeurs qu’il grandira, et ça, c’est important.

    1. Ruben qui «Fait dans sa culotte»

    En ce moment, le besoin de Ruben est de comprendre ce qui se passe, alors il retourne vers quelque chose de confortable pour lui en ce moment. En premier lieu, la propreté. Pour le moment, il a besoin de reprendre le contrôle sur quelque chose, et la propreté en fait partie. Parce qu’en ce moment, dans sa vie, tout a changé, alors il semble avoir besoin de contrôler quelque chose qui le rassure, en l’occurrence le fait de faire ou non dans sa culotte. Ne vous en faites pas, cette régression est normale, dans les circonstances. Pour l’aider, vous pouvez verbaliser ce qu’il vit avec des mots qu’il est en mesure de comprendre. Essayez, dans la mesure du possible, de ne pas le réprimander lorsqu’il s’échappe, c’est très probablement une situation temporaire.

    1. Votre fils qui semble écouter plus son père que vous

    Si vous êtes en période d’adaptation (ce qui est tout à fait normal, rappelez-vous), il est fort possible que Ruben y soit sensible. Encore une fois, il se tourne vers un élément qui est stable pour lui. Si Ruben perçoit votre sensibilité face à la nouvelle situation, il est normal qu’il se tourne vers son papa, qui, pour le moment, lui semble plus stable face à ce qui se passe autour de lui. En fait Ruben a besoin de retrouver des bases stables pour lui permettre d’apprivoiser sa nouvelle vie. Il est important pour lui de savoir que ce n’est pas absolument tout qui change autour de lui. Votre bambin de 3 ans vit beaucoup de changements en ce moment. Permettez-lui de le vivre à sa façon. Vous verrez, il s’adaptera.

    J’espère avoir pu vous éclairer un peu. N’oubliez pas qu’un déménagement pour un enfant, c’est tous ses repères qui changent. Heureusement, les enfants s’adaptent généralement bien aux changements. Je vous souhaite beaucoup de bonheur avec votre famille.