• Elle fait des cauchemars la nuit!

    Cauchemars qui la réveille toutes les nuits!
    Bonjour, voilà je suis enceinte de 5 mois et demi! J’ai une fille qui a eu 4 ans en décembre dernier! Depuis 3 semaines, il y a énormément de réveils nocturnes, et ce toutes les nuits! Au début , c’était un cauchemar une fois, mais ensuite, elle a commencé à m’appeler pour la couche mouillée de la nuit! Donc on a enlevé la couche la nuit qui l’a gênait !
    Et elle a été propre la nuit pendant 1 semaine avec encore des réveils pour des cauchemars où elle venait me rejoindre dans le lit! Puis  depuis 3 jours, après lui avoir parlé et l’avoir ramenée plusieurs dans sa chambre, elle fait Pipi au lit et me réveille 2 fois par nuit!
    Que dois je faire? Lui remettre des couches? Continuer?
    Merci de votre réponse

    Bonjour Cathy,

    Tout d’abord, bravo, car vous faites bien de réagir rapidement avant que les réveils nocturnes de votre petite deviennent une habitude.

    Bien qu’il puisse y avoir plusieurs raisons qui expliquent ce comportement, je pencherais vers l’hypothèse que, si votre fille se réveille toutes les nuits (parce que sa couche la gêne, parce que sans couche elle a fait pipi et elle est mouillée, ou parce qu’elle a fait un cauchemar, etc.) ce sont autant de signes pour vous montrer qu’elle vit un grand malaise durant la nuit.

    C’est d’autant plus le cas alors qu’elle avait réussi à rester propre la nuit pendant une semaine. Visiblement, la nuit semble un moment difficile pour elle.

    Le vrai problème est que les cauchemars ont commencé et continuent à embêter votre petite toutes les nuits, y compris pendant cette semaine durant laquelle elle a été propre. Les nuits lui semblent si anxiogènes qu’elle ressent le besoin d’obtenir votre réconfort afin de trouver un sommeil plus serein en votre présence. À cet âge, vous êtes sa maman, sa maman qui la protège de tout, y compris des monstres et autres vilaines images que contiennent les cauchemars.

    Il est d’ailleurs possible que votre petite refasse pipi sans pouvoir se retenir à cause des émotions, comme la peur, générée par les cauchemars.

    D’où ma question : fait-elle pipi au lit quand elle dort avec vous ?

    Mais rassurez-vous, les cauchemars ne sont pas inhabituels chez les enfants de 4 ans! Voici d’ailleurs un excellent texte qui parle des peurs la nuit selon les âges : http://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/soins/fiche.aspx?doc=naitre-grandir-enfant-peur-monstre-cauchemar-terreur-nocturne

    Vous dites que tout ceci a débuté il y a 3 semaines. Est-ce qu’il y a eu un changement ou un événement qui pourrait expliquer ce nouveau comportement? Quel type de comportement elle a lorsqu’elle se réveille? Elle pleure, elle a peur, etc.? Comment intervenez-vous? Combien de temps prend-t-elle avant de revenir au calme? Et vous, comment vous sentez-vous lorsque vous allez la voir la nuit? Inquiète de la voir ainsi ou confiante que les choses se tasseront? Et lorsque c’est son père, comment ça se passe?

    Veuillez m’excuser pour ce petit questionnaire, mais il est important de se questionner afin de mieux comprendre la situation et ensuite pouvoir adapter nos interventions. Voici toutefois quelques suggestions :

    • Lui expliquer ce que sont les cauchemars. Je vous invite à aller sur ma page Facebook « Les familles d’Hélène, service de coaching familial et parental ». J’y ai publié en date du 16 février 2017, 3 vidéo pour expliquer le sommeil aux enfants. L’utilisation de livres d’histoires peut aussi être un excellent moyen pour démystifier les cauchemars avec elle. Idéalement, ne pas les lire avant le coucher. Privilégiez des moments en journée, dans un contexte sécurisant, pour en faire la lecture. Voici quelques suggestions de livre : Livres d’histoire sur le sommeil

    Attention à être hyper compatissante avec les sentiments très désagréables que les cauchemars peuvent générer chez votre petite et à contrario, à ne pas apporter de crédit à l’existence des monstres, par exemple en vérifiant sous le lit pour lui montrer qu’il n’y en a pas. Restez bien fidèle à la phrase « Les monstres n’existent pas mon petit cœur !» et ne mettez rien en place, cela pourrait renforcer ses peurs.

    • « Élire » un objet qui serait le garant de ses nuits :
      • une petite veilleuse que vous pouvez laisser allumer la nuit. Ainsi après un cauchemar elle peut immédiatement voir sa chambre et son environnement rassurant en ouvrant les yeux.
      • un mobile musical (il en existe qui projettent des images au plafond, ce qui l’aiderait à oublier les mauvaises images du cauchemar).
      • un nounours qu’elle affectionne particulièrement et que vous lui demandez de choisir pour la protéger des cauchemars.

    Ainsi, elle pourrait vous appeler pour avoir du réconfort si elle n’y parvient pas dans un premier temps avec cet objet afin de sortir complètement ce cauchemar de son esprit. Puis après votre venue, elle s’appuierait sur cet objet choisi pour se rendormir en toute confiance sans vous.

    C’est un objet qu’elle pourrait solliciter elle-même au fur et à mesure que le relais de confiance s’installera entre elle et lui et se substituera à vous concernant le rôle de garant. Toutefois, en moment de panique, rien de plus efficace que le réconfort que vous pouvez lui apporter.

    • Quel est le rituel du coucher ?

    Si ça n’est pas le cas, il serait bon de lui lire une jolie histoire pour enfant qui lui donne de belles et douces images avant l’endormissement et sa nuit de sommeil.

    • Prenez garde également à la consommation excessive des écrans y compris en journée, notamment de la télé et de ses programmes pas toujours adaptés aux enfants de son âge.

    De même, si la télé est allumée pour vous, faites attention aux bandes annonces qui sont très souvent frappantes pour attirer notre intérêt mais elles en sont choquantes pour nos enfants qui gardent des images qui peuvent ressortir la nuit sous forme de cauchemars.

    Par conséquent, je pense que se questionner à savoir s’il faut lui remettre des couches ou la laisser sans couche la nuit n’est pas le vrai problème.  L’acquisition de la propreté chez l’enfant nous fait nous poser beaucoup de questions en tant que parents : tout ce qui concerne le comment, le quand, etc. Ce grand pas chez l’enfant peut se faire en plusieurs fois. L’enfant peut même connaître une période de régression à l’arrivée d’un bébé dans la fratrie, c’est-à-dire refaire pipi sans retenue comme avant.

    Quoiqu’il en soit, faites-vous confiance en tant que maman, connectez-vous à cette partie de vous qui sait exactement quand c’est le bon moment pour votre enfant et ce qui est le mieux pour elle.

    Voici les conseils que je vous donne en fonction des informations que vous m’avez apportées, n’hésitez pas à contacter Les Familles d’Hélène si vous voulez m’en dire davantage et être guidée durant cette période de changement.

    Je vous souhaite de meilleures nuits à votre fille et à vous-même.

    Voici quelques références supplémentaires en lien avec votre situation qui pourraient vous intéresser :