• Maman TDAH: rendez-vous avec la culpabilité…

    Culpabilité de maman

    C’est pourtant la même routine du matin depuis que mon fils à débuté sa première année, il y a six mois ! Alors, comme je fais les mêmes actions tous les matins:

    • Comment se peut-il que ce matin j’aie oublié de mettre la collation dans son sac ?!
    • Comment se peut-il qu’environ une à deux fois par semaine j’oublie d’insérer sa bouteille d’eau dans son sac à dos, sachant qu’il en a besoin?!
    • Comment se peut-il qu’une fois j’oublie d’aller le chercher à l’heure habituelle alors que c’est la même heure de fin des classes depuis la maternelle?!
    • Comment se peut-il qu’après quatre mois de routine à retourner le cahier de dictée pour le mardi avec ma signature, j’ai encore oublié de le signer ?!
    • Mais fiou : je n’ai jamais oublié de le faire déjeuner!

    Ma réponse: le changement! Le moindre petit changement, aussi subtil qu’il puisse être, peut causer tous ces oublis.

    Quand j’étais en âge d’user les bancs d’école, on ne diagnostiquait pas un trouble de l’attention : l’enfant s’adaptait… comme il le pouvait. Puisque je ne dérangeais pas, je passais simplement pour une bavarde ou une fille souvent ‘’dans la lune’’. La plupart des professeurs ont vite compris que j’étais tranquille sur le bord d’une fenêtre : j’étais occupée à observer tout ce qui se passait comme action à l’extérieur!

    Aujourd’hui, dans ma vie d’adulte voici ce que ça donne :

    • Je suis celle qui a des ‘’post it’’ partout afin de se souvenir des choses à faire.
    • Je suis celle qui adore que les cellulaires soient maintenant dotés de rappels d’événements (lorsque je pense à les prendre en note bien sûr!).
    • Et je suis celle qui écrit avec différentes couleurs pour être certaine que mon attention soit toujours maintenue sur les points importants.

    Avec l’aide de mes parents qui ont essayé de me donner des trucs ainsi que mes nombreux ‘’essaies/erreurs’’ j’ai su m’adapter. J’ai fait des études et j’ai obtenu un diplôme et ainsi qu’un  emploi valorisant.  Je suis une preuve que l’on peut réussir malgré tout !   Du moins… quand je n’avais que moi à m’occuper!

    Bien sûr, ce n’est pas un drame d’oublier: c’est humain de faire des erreurs.  Par contre ça n’aide pas à nous sentir compétent en tant que parent. On ne se le cachera pas, on peut se faire juger rapidement par tous ceux qui nous côtoient. Des exemples de phrases qui peuvent semer des graines de culpabilité X 1000 ?  En voici quelques-unes:

    ’Pauvre ti-loup assit à la table… le seul qui n’a pas son repas ! Il vous attend madame…’’

    – ‘’Il avait bien de la peine le pauvre ti-loup de se faire oublier par maman ce midi ! Par chance j’ai pu vous rejoindre…’’

    ‘’Va falloir que maman se prenne en main pour qu’Olivier ne soit plus en retard le matin, hein !’’

    Ouch !!!  

    Je tiens tout de même à préciser pour ma défense qu’on parle ici de quelques minutes de retard… Et me voilà en train de me justifier !  Je ne suis clairement pas en paix avec tout ça ! Je ne suis pas une enfant pour me faire parler ainsi (d’ailleurs, pourquoi on se permettrait de parler ainsi aux enfants… ?), ça me fait sentir incompétente et donne le sentiment à mon fils qu’il faudrait qu’il soit l’adulte à ma place. Heu, NON!

    CULPABILITÉ 101 : ‘’Je ne suis pas à la hauteur’’, ‘’Je ne suis pas une bonne mère’’ ou bien ‘’Je n’y arriverai pas’’, ‘’Les autres mères y arrivent elles’’…  Toutes ces phrases qu’on se répète mentalement tuent notre confiance en nous… et empirent la situation !  Eh oui, puisque sous pression, il est bien connu que nous avons encore plus tendance à oublier !

    Ces phrases vous disent quelque chose? Chers parents dans la même situation que moi, sachez que plusieurs trucs offerts aux enfants ayant un trouble d’attention quelconque, s’appliquent pour nous aussi et peuvent alléger la tension familiale. Cet article est le premier d’une série portant sur le sujet, et qui vous présenteront mes trucs afin que vous puissiez choisir ceux qui conviennent à votre situation et vos capacités.

    Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter mes meilleurs alliés : un tableau blanc effaçable avec calendrier mensuel et des crayons multicolores, des ‘’post it’’, un petit coffret à rangement et un porte-documents. Installez le tout dans un endroit à la vue, afin de le croiser régulièrement ou d’aller le consulter rapidement.

    Bref, être une maman lunatique qui a de la difficulté à s’organiser et est souvent en retard engendre des émotions de culpabilité… souvent empirées par le regard des autres. Au lieu de se taper sur la tête, chers parents, trouvons des astuces pour compenser ailleurs! Avec les trucs suggérés (tableau, « post-it » et rappels sur votre cellulaire), vous avez de bons éléments pour vous aider à débuter dans vos efforts.

    Pour ma part, j’ai appris à en rire avec le temps : il peut être très drôle d’entendre les mésaventures causées par un trouble d’attention !!!

    Lâchez-prise sur vos idéaux de perfection : l’humour est un bien meilleur allié !