• Le sentiment d’incompétence parentale ?

    Questionnement
    Le sentiment d’incompétence : avez-vous déjà ressenti ce sentiment ? Vous a-t-il déjà poussé à commettre des actions complètements farfelus ? Que vous soyez de nouveaux parents ou parents d’une famille nombreuse, le sentiment d’incompétence ou le manque de confiance en vos moyens et en vos actions peut vous affecter!

    Je vous propose dans ce texte des outils pour calmer votre petite voix intérieure et pour mieux comprendre votre petit trésor.

    L’OBSERVATION

    Prenez quelques minutes pour vous arrêter et vous poser différentes questions tels que :

    • Qu’est ce qui se passe ? Qu’est-ce que j’observe ?
    • Quel est l’événement déclencheur ?
    • Depuis combien de temps la situation perdure ?
    • Y a-t-il des gestes ou des paroles qui sont aidantes ou bien qui vous nuises ?
    • Quel est ma réaction devant cette situation ?

    La PRÉVENTION

    Établissez des règles claires, cohérentes, connues de votre enfant et en lien avec la situation. Vous savez le fameux « qu’est-ce que les autres vont penser de moi, de ce que je fais ? » Lorsque vous êtes en public ou chez des amis et que votre petite voix vous dit : « Allez interviens, tout le monde te regarde! Tu ne vas quand même pas le laisser crier, courir etc. » Souvenez-vous : vous êtes la personne la plus importante et la mieux placé pour intervenir. C’est à vous de décider ce qui est bon ou acceptable dans ce moment précis. Ne laisser pas les autres ou votre petite voix vous dicter votre conduite. Soyez un bon chef d’orchestre pour votre enfant, montrez-lui que vous êtes la personne sur qui il peut s’appuyer!

    L’ANALYSE ET LA COMPRÉHENSION du besoin recherché par le comportement inopportun.

    Comprendre ce que votre enfant cherche à vous dire par ses actions. Vous devez garder en tête : vous et votre enfant êtes en apprentissage, des erreurs vous en commettrez et c’est NORMAL! Le syndrome de la perfection n’est pas un gène courant. Soyez indulgent envers vous-même et votre enfant. Vos erreurs sont là pour vous permettre de rectifier, modifier un comportement ou une situation et en retirer des apprentissages positifs. Soyez à l’écoute des besoins sans allez au-devant, donnez la chance à votre enfant de pouvoir les exprimer!

    En terminant, LE LÂCHER-PRISE.

    Apprenez à respirer. Il est normal de ne pas avoir un contrôle absolu sur tout. Vous devez prendre un moment d’arrêt pour vous poser les bonnes questions et vous assurez de répondre au besoin ciblé d’une façon acceptable pour vous et votre enfant.

    Je vous souhaite bon succès !