• 8 précautions pour éviter la noyade

    • Partagez cet article:
    • Partager sur facebook
    • Partager sur twitter
    • Partager sur Google +
    • Partager sur LinkedIn
    La sécurité près des cours d'eau

    « ERIC, LE P’TIT EST-IL AVEC TOI?
    NON… JE LE CROYAIS AVEC TOI! »

    Je suis persuadée que plusieurs d’entre vous avez déjà entendu ce genre de phrase criée par des parents lors d’un party-piscine, d’une journée champêtre près d’un cours d’eau, au terrain de camping ou à la plage…

    Que l’on soit dans l’une ou l’autre de ces situations, ce qui nous vient à l’esprit c’est « Oh mon Dieu, j’espère qu’il n’est pas allé seul à l’eau ».

    Voici 8 précautions à prendre pour éviter le pire des cauchemars…la noyade d’un enfant

    1. Comme parents, avoir une certaine assurance personnelle dans l’eau

    Il est suggéré aux parents, qui sont moins à l’aise dans l’eau, de suivre des cours de natation afin d’être en mesure de se débrouiller dans l’eau. Ainsi ils seront :

    • Moins sujets à transmettre des peurs à leur enfant ;
    • Plus à l’aise d’être avec leur enfant dans l’eau ;
    • Suffisamment à l’aise pour leur apporter de l’aide si leur enfant est en danger ;

    2. S’assurer que l’enfant acquiert aussi une confiance dans l’eau

    Dès l’âge de 3-4 ans, l’enfant peut être inscrit à des cours de natation. Ceux-ci lui permettent d’apprivoiser l’environnement et au fil des années, d’acquérir des compétences aquatiques.
    Les parents peuvent faire des jeux avec leur enfant pour lui démontrer son niveau de flottaison avec sa veste de sauvetage et l’habituer à être à l’aise dans l’eau.

    3. Avertir les autres personnes présentes du niveau d’aisance de votre enfant dans l’eau

    Nous pouvons présumer que l’enfant de 10 ans est capable de nager mais ce n’est pas toujours le cas. Alors, pour protéger votre enfant et permettre que d’autres adultes le surveillent adéquatement, n’hésitez pas à prévenir les personnes qui vous entourent de ses capacités.

    4. En tant que parents et/ou propriétaires, informer les adultes et les enfants des règles de prudence sur les lieux

    • Identifier l’endroit où est située la bouée de sauvetage, qui se doit d’être près de la piscine ou du lieu de baignade ;
    • Informer des profondeurs de la piscine ou du lac ;
    • Ne pas manger dans l’eau et ne pas avoir de gomme à mâcher dans la bouche ;
    • Ne pas s’amuser à crier  » Au secours » ou « À l’aide  » ou faire semblant de se noyer.

    Les parents doivent couper court à ces jeux (arrêt d’agir). Ils sont lourds de conséquences, car si l’appel à l’aide s’avérait être vrai quelques minutes plus tard… personne ne croirait l’enfant en péril.

    • Lorsque la période de baignade est terminée, nous retirerons tous les jouets de la piscine ou du plan d’eau pour éviter que les enfants soient tentés d’aller les récupérer ;
    • À la fin de la baignade, fermer l’accès à la piscine de façon sécuritaire;
    • S’il n’y a pas de possibilités de fermer un accès comme pour une piscine creusée ou un lac, il est bon, dans ce cas, d’exiger que les enfants gardent leur veste de flottaison lorsqu’ils jouent près de la zone de baignade. Un accident étant si vite arrivé, ils pourraient tomber dans l’eau en courant ou en s’amusant ;
    • Ne pas laisser de chaises de parterre tout près d’une piscine hors terre. Un enfant peut facilement y grimper et réussir à s’appuyer dangereusement sur le bord de la piscine ;
    • Avoir une surveillance accrue, si une toile solaire est installée sur la piscine. Un enfant peut avoir l’illusion qu’il peut marcher sur cette surface.

    5. Utiliser un gilet ou un équipement de flottaison adapté à l’âge et au poids de votre enfant en tout temps

    Lorsqu’il y a plusieurs personnes dans une piscine ou dans un lac, c’est plus difficile d’avoir les yeux sur tous les enfants. La veste de sauvetage permet d’avoir une protection supplémentaire le temps qu’un adulte intervienne en cas de besoin.

    ***Ne pas se fier aux jouets flottants comme équipements de flottaison tels, par exemple, les « nouilles » de couleur, les matelas pneumatiques, etc.***

    6. Responsabilités des adultes envers les enfants

    Il y a une fausse croyance parfois à l’effet que si un enfant a un équipement de flottaison adéquat, on peut le laisser seul dans l’eau ou avec moins de surveillance.

    • Le parent doit toujours avoir dans ses bras son enfant de moins de deux ans dans la piscine ou dans un plan d’eau ;
    • Si l’enfant a de 3 à 5 ans, le parent doit aussi l’accompagner et le surveiller en étant à moins d’une longueur de bras de celui-ci ;
    • Ne jamais laisser un enfant être responsable d’un autre enfant dans la piscine ou dans le lac. Les conséquences seraient aussi très traumatisantes pour l’enfant-surveillant si l’irrémédiable survenait.

    7. Installation de dispositifs de sécurité

    Il existe sur le marché des dispositifs à installer pour prévenir techniquement les accidents :

    • Barrières à fermeture automatique
    • Alarmes sonores à la surface de l’eau
    • Couverture rigide à installer sur les petites piscines d’enfants en plastique (il faut se rappeler qu’un enfant peut se noyer dans à peine 20 centimètres d’eau, sans faire de bruit)

    8. Engager un surveillant sauveteur

    Si vous avez comme projet de faire une fête de famille, un mariage champêtre ou un gros party-piscine, tout en ayant l’esprit tranquille concernant la fréquentation de la piscine ou du plan d’eau, pourquoi ne pas faire appel à un surveillant nageur sauveteur ?

    Ils sont formés pour faire une surveillance accrue, ils ont leur cours en secourisme et seront disponibles pour faire ce travail. Ceci n’enlève pas les responsabilités des parents ci-haut mentionnées, mais il y a un facteur de protection de plus pour permettre une belle journée où tout le monde s’amuse !

    Pour toute personne intéressée à la prévention dans les situations de baignade, consultez des sites d’informations tels que:

    La période estivale est toujours attendue avec frénésie. Nous apprécions les activités sociales, les fêtes-surprises et les rencontres familiales. Le plaisir de s’amuser dans les cours d’eau ou dans les piscines fait partie aussi de ces beaux bonheurs, alors il n’en tient qu’à nous tous de protéger nos petits pour qu’eux aussi se nourrissent d’aussi beaux souvenirs.