• Oui mais maman, ce n’est pas encore la nuit dehors…

    • Partagez cet article:
    • Partager sur facebook
    • Partager sur twitter
    • Partager sur Google +
    • Partager sur LinkedIn
    Difficulté à s'endormir car il fait encore clair dehors!

    1 mouton, 2 moutons, 3 moutons… 100 moutons!

    Vos enfants ont-ils plus de difficultés à s’endormir depuis l’arrivée de la clarté?

    Avez-vous observé que le sommeil de vos enfants est un peu perturbé depuis l’arrivée du printemps? Les journées s’allongent et les heures d’ensoleillement aussi! Maintenant qu’il fait clair à l’heure du coucher, je suis certaine que je ne suis pas la seule à avoir entendu : « Mais maman, ce n’est pas encore la nuit… Il fait encore soleil dehors! »

    Bien que cette nouvelle luminosité puisse rendre l’heure du dodo un peu plus difficile, le soleil n’est pas le seul responsable! En fait, nous perdons tous un peu la notion du temps au printemps! Avez-vous remarqué que vous soupez un peu plus tard qu’à l’habitude? Peut-être avez-vous sauté un bain ou deux parce que vous avez joué dehors plus longtemps? Si vous avez de jeunes enfants, vous avez peut-être sauté quelques siestes pour profiter un peu plus de ce beau soleil d’après-midi? Avez-vous couché les enfants un peu plus tard pour profiter d’une belle soirée à l’extérieur… une fois, deux fois, plusieurs fois?

    Avec l’effervescence printanière, notre routine est un peu chamboulée et cela peut perturber le sommeil de nos petits et grands enfants! Voyons comment profiter de ce beau soleil tout en préservant leur sommeil!

    « Pas besoin de routine l’été »

    J’entends souvent les gens dire que l’été est fait pour jouer! Imaginez vos enfants qui sont en train de jouer dehors. Ils commencent à se faire tard, donc vous leur demander de rentrer : « Encore maman! Juste un petit 10 minutes! » Vous acceptez en précisant que vous aurez moins de temps pour les border. Ils sont d’accord. Pourtant, au moment de les mettre au lit, c’est la crise! Ils veulent se faire border « comme d’habitude »! Je vous laisse imaginer la suite.

    Hiver comme été, les enfants ont besoin de points de repère! Bien sûr, il est possible d’adapter notre routine pour profiter de la belle saison! Pourquoi ne pas adopter une routine plus légère? En famille, vous pourriez déterminer les étapes d’une nouvelle routine! Cela devrait vous aider à instaurer de nouvelles habitudes tout en rassurant vos enfants. Les enfants coopèrent généralement plus lorsqu’ils sont impliqués dans le processus! Je vous suggère aussi d’établir des limites claires, surtout pour les jours de semaine : cela réduira le nombre de demandes des enfants au quotidien (et le marchandage!).

    « La routine, c’est plate! »

    N’est-ce pas une question de perception? Je sais que certaines personnes n’aiment pas les routines, car cela laisse moins de place à la spontanéité. Pourtant, votre routine ne devrait pas vous empêcher de surprendre vos enfants! Pourquoi ne pas faire un petit spécial ici et là : une virée au parc, une promenade à vélo en famille, un souper pique-nique, un feu de camp, etc.
    Vous connaissez vos enfants et leurs besoins : vous savez ce à quoi ils sont le plus attachés, ce qui est le plus significatif pour eux. Vous pouvez préserver ce qui compte vraiment pour eux, tout en ajoutant un peu de magie, de folie ou de surprise à vos soirées!

    De plus, la routine que vous établissez devrait être réconfortante et rassurante pour tous les membres de la famille. Si vous faites quelque chose à reculons, votre enfant le sentira. Il est primordial d’y inclure des éléments qui vous plaisent à tous les deux pour que votre routine soit apaisante!

    « Fais-le bouger, il va mieux dormir »

    Je sais que plusieurs parents envoient jouer leurs enfants dehors pour qu’ils se fatiguent et qu’ils s’endorment plus vite. Si cela peut paraître logique, sachez que certaines activités peuvent avoir un effet excitant pour les enfants : courir dans tous les sens, sauter sur un grand trampoline, tourner sur soi-même. Si c’est le cas pour vos enfants, je vous suggère de leur proposer une activité qui diminuera leur niveau d’excitation avant de rentrer dans la maison : se balancer à un rythme régulier, courir en ligne droite (du point A au point B), rebondir sur un gros ballon à un rythme régulier, pousser très fort contre un mur, etc. Il sera probablement plus coopératif à l’heure du dodo!

    « Il n’y a rien à faire avec un enfant qui ne veut pas dormir… »

    C’est à la fois vrai et faux! En fait, on ne peut pas forcer un enfant à dormir, mais on peut exiger qu’il reste dans son lit! On peut aussi lui offrir un environnement propice au sommeil! Voici quelques trucs :

    • Utiliser une toile ou des rideaux opaques pour conserver la noirceur de la chambre, autant le soir que le matin
    • Utiliser un cadran qui indique les périodes du jour et de la nuit
    • Répondre à son besoin d’attention en soirée (ne pas attendre l’heure du dodo!)
    • Favoriser des activités apaisantes durant la soirée (lecture, jeu de société, marche, casse-tête, jeux de construction, etc.)
    • Relaxer ensemble (bain chaud, massage, détente, yoga, etc.)
    • Établir des limites claires (nombre d’histoires, durée des câlins, nombre de sorties permises, etc.) et lui demander ce dont il a besoin
    • Utiliser des objets enveloppants (toutou lourd, couverture lourde, sac chaud) ou réconfortants (doudou, toutou, photo)
    • Lui expliquer ce qu’il peut faire s’il ne s’endort pas, s’il se réveille la nuit et dans quel situation il peut venir vous voir

    Je suis certaine que vous trouverez la bonne formule pour vous et vos enfants!

    Bonne nuit!


    Le type de cadran proposé dans ce texte peut être assez dispendieux. Voici une alternative très abordable disponible dans notre boutique en ligne:

    Le chant du coq

     

     

    NS plus info bouton rose