• 10 astuces pour retour au boulot plus zen

    Retour au travail zen
    Concilier famille et travail n’est pas une mince tâche. Il faut avoir bien développer son sens de l’organisation, et bien définir ses priorités. Sans cela, il y a de quoi devenir cinglé. Les trucs que je partage avec vous ici sont le résultat de mes expérimentations. J’ai autrefois essayé d’être cette mère parfaite, partout à la fois, mais j’ai échoué et j’ai payé.
    Aujourd’hui, je vois cela différemment car je vois les choses différemment. Je me suis fait un petit examen de conscience sur ce qu’étaient mes croyances, mes valeurs, mes priorités et je peux maintenant respirer plus facilement.

    Certaines suggestions faites ici s’appliquent autant aux nouvelles familles, aux mamans qui retournent au travail après un congé de maternité, qu’à celles ayant des enfants plus vieux.

    1.  Nouveaux parents, si ce n’est pas encore fait, je vous invite dès maintenant à accepter cette nouvelle vision du monde. Rien n’est plus comme avant, c’est maintenant une nouvelle réalité qui s’est installée. Toutefois, il est possible de la construire avec ce qui est important pour vous et ce qui correspond à vos valeurs réelles.

    2.  Revoir vos priorités. Demandez-vous ce qui est vraiment important pour vous. À quoi tenez-vous vraiment ? Qu’est-ce que vous êtes prêts à laisser de côté pour un temps ou définitivement ?

    3.  Résistez, fuyez cette envie de porter le costume de la Super-Woman pour être partout à la fois, d’avoir la maison digne d’un décor de magazine, d’être le parent, le conjoint parfait, de cuisiner des petits plats dignes des grands restaurants. Voyez cela plutôt comme les débuts d’une personne qui démarre un nouveau programme d’entraînement, ça se fait graduellement.

    4.  Créer un réseau de soutien. Que ce soit avec la famille, des amis, le voisinage, faites le tour de votre quartier. Regardez sur les réseaux sociaux. J’ai découvert des groupes de mamans dans ma ville, qui s’entraident et se font des échanges de services.

    5.  Vous connaissez le dicton:  » l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt » ? S’il-vous-plaît, ne me lancez pas de tomates en pensant à votre bébé qui vous a réclamé 12 fois la nuit dernière. Je connais et j’y ai goûté aussi. Dites-vous que la situation est temporaire. Programmer son réveil de 15 ou 30 minutes plus tôt qu’à l’habitude pourrait faire une différence dans la journée.

    6.  Au retour à la maison, n’allez pas vous lancer immédiatement dans le grand ménage ou dans le repas. Prenez un instant, changez vos vêtements, assoyez-vous avec votre enfant, prenez le dans vos bras, embrassez votre conjoint, parlez de votre journée ou n’en parlez pas, respirez, soyez juste là dans l’ici et maintenant.

    7.  Gestion du temps:  mes 2 armes pour gérer le temps ? Me faire des listes pour savoir ce que j’ai à faire et me libérer le cerveau. La deuxième chose que j’utilise est une minuterie (cette méthode s’appelle POMODORO), cela consiste à diviser les tâches à faire en période de temps et ne rien faire d’autre durant cette période. Par exemple, je fixe à 25 minutes la durée d’une tâche à faire, que ce soit dans le travail ou à la maison. On s’en tient à ne faire qu’une seule chose à fois. Une fois terminée, je m’accorde une pause de 10 ou 15 minutes pour faire quelque chose qui me plaît, ensuite retour au boulot.

    8.  Apprendre à déléguer pour vous alléger le quotidien. Si cela est difficile pour vous de le faire, demandez-vous ce qui vous en empêche ? Est-ce parce que vous avez de la difficulté à demander ou vous avez peur de déranger ? Êtes-vous trop perfectionniste? Avez-vous besoin que les choses soient faites à votre manière ? Je vous assure qu’il n’y a pas de mal à déléguer pour vivre moins stressé. Votre conjoint, vos parents, vos voisins, peu importe! Ils peuvent très bien le faire… Bon, pas exactement comme vous, mais ce sera fait.

    9.  Méditation. Initiez-vous, si ce n’est pas encore fait. Quelques minutes par jour au lever ou avant d’aller au lit vous seront bénéfiques.

    10.  Sachez dire « NON », vous n’êtes pas obligés de dire « oui » à tous les engagements, propositions, sorties qui vous sont faits surtout si cela ne vous convient pas à ce moment-là. Mieux vaut le faire sincèrement et avec cœur qu’à contrecœur.

    Certains moments de notre vie peuvent parfois être plus chaotiques que d’autres, que ce soit parce que l’on vient d’accoucher, qu’on retourne au travail ou que l’on a un nouveau travail… mais l’objectif n’est pas d’atteindre la perfection, mais bien d’avoir un rythme de vie qui vous ressemble.

    Soyez indulgent et bon avec vous-mêmes !