Cliquez ici

Être ou ne pas être… végétarien?

Être ou ne pas être… végétarien?
Certains parents n’ont même pas à composer avec le dédain des enfants envers la viande. Les chanceux ! Mais être végétarien, ça peut être compliqué parfois, surtout si nous avons décidé de faire ce changement en cours de route, et que nous n’avons pas l’habitude de l’être depuis plusieurs années.

Peu importe l’âge, on peut offrir à son enfant une alimentation végétarienne. Par précaution, certains experts recommandent de le faire après deux ans, puisque les besoins de bébé sont très élevés, et que certains éléments nutritifs peuvent être compromis si on ne suit pas à la lettre les recommandations quant au végétarisme. Il faut donc être prêt à bien surveiller l’alimentation de bébé.

Un régime végétarien équilibré, varié et concentré en énergie et en éléments nutritifs permet aux enfants d’avoir une croissance et un développement harmonieux. Lorsqu’il est déséquilibré, il peut néanmoins mener à des retards de croissance et de développement, ainsi qu’à des déficiences nutritionnelles (carences en vitamines ou en minéraux). Cela dépend également du type de végétarisme. Si bébé peut manger des œufs et des produits laitiers, ce sera beaucoup plus facile à surveiller. Ce n’est pas le cas puisque vous décidez d’introduire le végétalisme (alimentation exempte de tous les produits et sous-produits animaux) ? Doublez de surveillance, et discutez-en avec votre pédiatre afin de vous assurer que bébé ne manquera de rien.

Les vitamines et minéraux qui peuvent être compromis sont les suivants : fer, zinc, calcium, vitamine D, riboflavine et vitamine B12. Vous pouvez les retrouver principalement dans la viande et les produits laitiers. Mais vous en dénicherez également dans les œufs, le tofu, les légumineuses et les noix (idéalement moulues jusqu’à l’âge de quatre ans, pour éviter les étouffements).

Chez le bébé végétarien, il peut devenir nécessaire d’introduire des suppléments. Dès la naissance, comme tous les autres nourrissons, il devra prendre de la vitamine D. Par la suite, le tofu etles légumineuses devront être servis tous les jours dès 6 mois, en complément avec l’allaitement ou les préparations pour nourrissons. Vers 9 à 12 mois, ce sont le fromage et les jaunes d’œufs cuits durs que vous pourrez intégrer. Enfin, d’un an à deux ans, le menu de votre tout-petit pourrait ressembler à celui-ci :

  • Lait entier (600 ml ou 20 oz par jour);
  • Céréales enrichies, pour l’apport en fer (90 ml ou 3 oz par jour);
  • Tofu ou légumineuses cuites, jusqu’à 125 ml (1/2 tasse) par jour;
  • Un fruit et un légume par repas;
  • Céréales entières, de deux à trois portions chaque jour;
  • Œufs, fromage, yogourt, selon la faim.

Si vous avez des doutes quant à l’équilibre alimentaire de votre bébé nouvellement végétarien, n’hésitez pas à consulter un(e) diététiste nutritionniste.

Geneviève Nadeau Dt.P. Nutritionniste

Dynamique et passionnée de vie saine, Geneviève Nadeau, est à l’écoute des gens qui n’ont pas le temps de cuisiner ou de se soucier de leur alimentation. Elle veut les accompagner pour leur prouver que bien manger, ce n’est pas si compliqué !