Cliquez ici

Que faire quand elle frappe ou lance sa nourriture?

Que faire quand elle frappe ou lance sa nourriture?

Bonjour,

Je vous écris pour obtenir quelques conseils pratiques, si c’est possible. Nous avons une petite fille de 26 mois qui est en pleine phase d’affirmation de soi depuis quelques mois. Jusqu’à présent, nous avions surtout à affronter quelques crises par jour et des « non » constants. Mais depuis quelques semaines, il est devenu plus difficile d’encadrer son comportement et le climat à la maison est très tendu par moments. Elle a ainsi commencé à donner des tapes à son petit frère de 5 mois, mais aussi à son père et à moi-même. Elle nous frappe délibérément (même au visage), et recommence, encore et encore, malgré nos avertissements. Elle se frappe parfois elle-même, et frappe tout ce qui l’entoure. Elle lance des objets par terre, lance sa nourriture et sa vaisselle par terre à tous les repas (qui se terminent donc presque invariablement par une crise lorsque son assiette lui est retirée même si elle a encore faim), etc.

Honnêtement, je ne sais plus comment faire pour que ces gestes arrêtent. Je suis consciente que l’idée des punitions n’est pas la meilleure, aussi je ne l’ai jamais utilisée, mais comment faire pour que le message passe? Frapper et lancer des objets sont des comportements que je juge inacceptables et je n’ai pas envie de les « laisser passer » comme c’est parfois le cas pour d’autres comportements moins « graves ». Plus on lui dit de ne pas faire quelque chose, plus elle le fait. Mais j’ai de la difficulté à ignorer de tels comportements. Quand elle frappe, je me mets à son niveau, la regarde dans les yeux, et lui dis « on ne tape pas » en retirant sa main. Je lui demande ensuite de réparer son geste (en donnant un bec, une caresse, etc). Je lui explique que ça fait mal et que ce n’est pas un comportement gentil. Mais elle recommence tout de suite après.

Que faire? Et que faire pour son attitude à table? Si elle lance sa nourriture et sa vaisselle par terre et recommence, que dois-je faire? Jusqu’à présent, voilà ce que je fais: avant les repas, je lui rappelle qu’on ne doit pas lancer la nourriture, et que si elle a fini, elle peut simplement dire « fini » ou me donner son assiette. Pendant le repas, je félicite parfois son papa parce qu’il ne lance pas les aliments (en espérant qu’elle voudra elle aussi se faire féliciter). Si elle lance ses choses par terre, je me mets à son niveau, et lui rappelle que c’est interdit. Si elle recommence, je lui répète la consigne, et lui dit que si elle le fait encore, je vais lui retirer son assiette et que son repas sera terminé. Elle recommence à tout coup, je lui retire donc son assiette, et elle reste assise à table jusqu’à ce qu’on ait fini de manger, mon conjoint et moi. Et ceci, en faisant une crise. Je me demande si elle en retire quelque chose, étant donné qu’elle recommence à chaque repas. Bref, nous aurions bien besoin de quelques conseils, nous avons l’impression de bien mal nous y prendre avec notre cocotte!

Merci,

Valérie


Bonjour Valérie,

Vous savez, être parent est le seul « emploi » pour lequel nous n’avons aucune formation.  Et pourtant, c’est celui qui est le plus exigeant. Alors, nous faisons de notre mieux. Cependant, il arrive qu’à certains moments, nous nous sentions dépassés. J’ai envie de vous rassurer en vous disant que c’est normal. Je ressens, à travers vos lignes, votre désir de vouloir améliorer la situation familiale.  Maintenant, comment fait-on ?

Dans votre texte, vous faites référence à deux problématiques : 1) votre fille tape et 2) elle lance sa nourriture.  J’aborderai les deux aspects, mais sachez que je vois des similitudes dans les deux cas.

Dans un premier temps, vous mentionnez que votre petite cocotte tape. Vous avez déjà fait de très belles interventions en prenant le temps de vous mettre à son niveau et de lui expliquer que ce geste est inacceptable. Le fait de taper ou de lancer des objets est assez commun chez les enfants en bas âge et il est normal que les parents ne veuillent pas l’accepter.  Il peut y avoir plusieurs raisons pour que votre fille agisse ainsi. En voici quelques-unes :

  • C’est un moyen pour elle de s’exprimer. À 2 ans, les enfants n’ont pas encore tous les moyens ni le vocabulaire pour exprimer ce qu’ils ressentent. J’ai déjà vu des enfants taper lorsqu’ils étaient très contents. Ils ressentent une énergie à l’intérieur d’eux, une pulsion et hop, une petite main qui part ! Ils sont en phase d’apprentissage et agissent avec les moyens qui sont le plus facile pour eux.
  • Elle en retire un gain. Vous vous questionnez d’ailleurs à ce sujet : le fait-elle par recherche d’attention ? Habituellement, lorsqu’un geste est répétitif, comme c’est le cas avec votre fillette, c’est parce que l’enfant obtient un gain quelconque. Dans ce cas-ci, il se peut fort bien que votre cocotte ait obtenu beaucoup d’attention et continue à en avoir chaque fois qu’elle agit ainsi. Même si c’est de l’attention négative, c’est quand même de l’attention, et pour les enfants, c’est presque la même chose. Il y a d’ailleurs une belle explication à ce sujet dans le livre « Parent GROS bon sens » de Nancy Doyon, où elle explique la « Théorie de la chip molle ».
  • Elle cherche à combler un besoin. Ma croyance est qu’un enfant qui répète un comportement indésirable le fait dans le but de combler un besoin. Dans le cas de votre fillette, il se peut bien que ce se soit pour obtenir de l’attention. Dans ce cas, il est important de répondre à son besoin d’attention, mais lorsqu’elle adopte les comportements adéquats. En revanche, on retire l’attention lorsqu’elle a des comportements désagréables.
  • Elle ne sait pas comment faire autrement. Je vous dirais que c’est le cas pour plusieurs enfants, et ce, peu importe leur âge. Nous avons tendance à leur dire ce qu’ils ne doivent pas faire, mais nous ne leur expliquons pas ce qu’ils peuvent faire.  Premièrement, il faut comprendre que le cerveau ne retient pas les « ne-pas ». Ainsi, lorsqu’on dit à un enfant « Ne tape pas » ou encore « Il ne faut pas lancer sa nourriture », ce que le cerveau retient c’est « Tape » et « Lance ta nourriture ».  La négation n’est pas une option pour le cerveau puisqu’il ne peut pas « rien faire ». C’est le même principe que si je vous disais : « Ne pensez pas à un éléphant rose. »  Deuxièmement, en lui disant que c’est interdit, on ne lui dit pas ce qu’il peut faire à la place. Quels sont les comportements acceptables pour s’exprimer ?  Si je dis à un enfant « Ne cours pas! », je ne lui dis pas ce qu’il peut faire. Ainsi, il serait préférable que je lui dise  « Tu dois marcher. »

Dans votre cas, il serait donc souhaitable que vous travaillez à différents niveaux.  Si elle en retire un gain en cherchant à combler son besoin d’attention, il est important de cesser de lui en donner lorsqu’elle tape, et de lui en fournir beaucoup à d’autres moments, et surtout lorsqu’on voit qu’elle commence à se retenir pour taper.  Vous semblez avoir déjà pris beaucoup de temps à lui expliquer que ses gestes sont inacceptables pour vous. C’est  excellent ! Je vous inviterais maintenant à mettre votre énergie à diminuer l’attention lorsqu’elle tape ou lance sa nourriture. En revanche, commencez à lui montrer comment faire autrement.  Par exemple, au début, si elle frappe, vous pourriez lui montrer comment toucher à son petit frère : « Il faut être douce, ma belle » et on lui prend la main pour lui montrer.  Ensuite, je vous invite à avoir les yeux partout. Dès que vous voyez que sa petite main se lève pour taper quelqu’un, intervenez rapidement en lui prenant la main et en disant « Tu veux être douce avec lui ? Bravo, ma belle ! » et ce, même si vous savez que son intention au départ était de le taper. Elle s’apprête à lancer de la nourriture ? Prenez doucement son bras pour la rediriger vers son assiette en lui disant « Tu voulais remettre ta nourriture dans ton assiette ? Super ! Je suis très fière  de toi! » Votre fillette pourra ainsi commencer à comprendre qu’elle obtiendra de l’attention positive de votre part en adoptant les comportements acceptables pour vous. En revanche, vous diminuez l’attention négative lorsqu’elle tape ou lance de la nourriture. Si ça arrive, concentrez-vous sur votre garçon pour le consoler. Elle vous tape, vous ? Déposez-la par terre et ignorez-la en allant faire autre chose.  Il est important que vous ne fassiez pas que l’ignorer, mais que vous preniez aussi le temps de la valoriser. Sinon, elle risque de chercher votre attention négativement à nouveau. Des jeux de rôles avec des poupées et des toutous peuvent être forts intéressants. Vous pourriez même faire le tour de la maison : «Montre-moi comment toucher le mur doucement. Super ! Et mon  nez ? » Être doux devient un jeu gratifiant !

Pour la nourriture, je vous invite à l’asseoir près de vous. Ainsi vous pouvez intervenir rapidement AVANT qu’elle ne lance de la nourriture. Faite des jeux amusants à la table pour associer à nouveau une notion de plaisir à l’heure des repas. Elle lance de la nourriture ? Poursuivez votre repas. Une fois le repas terminé, demandez-lui de participer au nettoyage de son dégâts. C’est une conséquence naturelle.

Finalement, rappelez-vous que la clé de la réussite est la constance. Il faut de 21 à 30 répétitions consécutives pour adopter un nouveau comportement.  Il se pourrait que votre fille réponde très bien les premières journées, mais que vous sentiez une résistance augmenter au bout d’une semaine. Ou encore que votre fillette semble « régresser » en tapant davantage. Sachez que c’est normal. C’est comme si notre égo faisait un dernier petit effort pour ne pas abandonner. Maintenez le cap et ça devrait se replacer.

N’hésitez pas à faire appel à un coach de votre région si les comportements devaient perdurer.

Bon succès !