Cliquez ici

Tartinade méditéranéenne au saumon

Tartinade méditéranéenne au saumon

Impossible de détester le poisson avec cette tartinade. Reproduisez-la avec du saumon frais déjà cuit, du tilapia, ou encore du poulet et de la dinde. Vous obtiendrez un résultat différent, mais toujours surprenant !

Rendement :  4 portions

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de cuisson : aucun

Ingrédients

  • 1 conserve (213 g) de saumon avec les arêtes, sans la peau, rincé et égoutté
  • 5 tomates séchées dans l’huile
  • 125 ml (1/2 tasse) d’olives noires tranchées
  • 15 ml (1 c. à soupe) de moutarde Dijon
  • 1 oignon vert, haché grossièrement
  • 1 petite carotte, pelée et tranchée
  • 1 gousse d’ail, pelée
  • 45 ml (3 c. à soupe) de yogourt grec, nature
  • Paprika moulu, au goût
  • Poivre noir moulu, au goût

Méthode

  1. Mélanger tous les ingrédients dans un robot culinaire environ 5 minutes, jusqu’à ce que le tout devienne homogène. Au besoin, racler les rebords du robot culinaire à l’aide d’une spatule pour que tous les ingrédients soient bien amalgamés.
  2. Servir tel quel pour tartiner des craquelins, ou insérer entre deux tranches de pain pour un sandwich du tonnerre.

Quel saumon choisir ?

L’organisme Green Peace a récemment établi une liste d’espèces de poissons « en danger », dont la survie dépend de la pêche équitable et respectueuse de l’environnement des océans. Sur cette liste « rouge » : le saumon. Mais surtout le saumon d’élevage de l’Atlantique. Sans pour autant éliminer le saumon de votre alimentation, privilégiez le saumon sauvage du Pacifique, aussi appelé coho, keta, kuinnat ou chinook. Variez également vos sources de protéines : des noix, des graines, des légumineuses, du tofu ou des œufs représentent des choix tant nutritifs qu’écologiques !

Geneviève Nadeau Dt.P. Nutritionniste

Dynamique et passionnée de vie saine, Geneviève Nadeau, est à l’écoute des gens qui n’ont pas le temps de cuisiner ou de se soucier de leur alimentation. Elle veut les accompagner pour leur prouver que bien manger, ce n’est pas si compliqué !