Cliquez ici

3 objections d’ado face aux camps de vacances

3 objections d’ado face aux camps de vacances

Le décompte est déjà commencé. Oui, je sais, vous avez les deux pieds dans la neige, mais c’est quand même le temps d’y penser. Surtout si vous ne voulez pas que votre adolescent passe l’été prochain comme celui qui vient de passer. Mais si vous avez le malheur de prononcer « camp de vacances », attention, la tempête viendra.

Réponse no 1:

Votre adolescent risque de vous dire qu’il ne veut rien savoir des camps ou de se faire garder parce qu’il est rendu assez grand (assez mature!) pour s’occuper de lui. Ah oui? Manger mal, manger trop, s’entraîner les pouces en textant ou en jouant avec une manette de jeux vidéo, oublier de faire son lit et demander que vous le conduisiez au cinéma après votre journée de travail…les chances sont fortes pour que ce soit le portrait quotidien de votre adolescent pendant les deux mois où l’école s’arrêtera au mois de juin. 9 heures d’écran par jour en moyenne, c’est ce que font les jeunes d’aujourd’hui selon une étude du groupe Common Sense Media publiée à l’automne 2015. Heureusement, les parents ont encore le pouvoir (oui! oui!) de changer les choses s’ils disent non à la malbouffe et la sédentarité.

Réponse no 2 :

La deuxième offensive possible, c’est que votre ado se mette à bouder en vous disant que c’est plate un camp de vacances. Pour échapper à cette réplique facile, votre arme secrète sera de vous être préparé avec des suggestions concrètes. Il y a tellement de camps de vacances différents, vous en trouverez certainement quelques-uns qui iront de pair avec ses intérêts.

Réponse no3 :

Il aura peut-être peur de ne connaître personne et de se retrouver seul dans son coin. Alors là, vous avez deux possibilités. La première, vous lui répondez que c’est le lot de la plupart des enfants qui vont dans les camps de vacances et qu’ils reviennent inévitablement avec de nouvelles amitiés, souvent très profondes parce qu’ils auront partagé des moments très intenses ensemble. La deuxième, vous vous renseignez sur les rabais d’inscriptions multiples qui sont offerts par de plus en plus de camps de vacances et vous proposez à votre ado d’amener sa gang avec lui. Ainsi, en plus de le savoir entouré de son groupe d’amis, vous pourrez profiter d’un rabais pour chaque inscription que vous aurez référée au camp en question.

Bref, il est presque inévitable que les jeunes ne soient pas enchantés à l’idée de quitter la maison, de sortir de leur zone de confort et de partir en terrain inconnu, mais il est bon de savoir que les animateurs le savent très bien et qu’ils sont experts pour faire embarquer les plus récalcitrants. Il n’est pas rare que les parents s’étonnent de voir leur jeune revenir avec une seule idée en tête : repartir…après avoir échangé quelques textos, bien sûr!

Faunik AVENTURE

Un vrai camp de vacances au coeur des parcs nationaux du Québec. Immersion anglaise disponible. En collaboration avec Parcs Québec, faunik AVENTURE est fière d’être certifiée par l’Association des camps du Québec !