• Faire l’amour pour la première fois. Comment aborder le sujet?

    En tant que parents, nous voulons ce qu’il y a de mieux pour nos enfants. Par contre, il est toujours difficile d’imaginer nos enfants grandir au point d’être rendus à l’étape de faire l’amour ! Peut-être êtes-vous gêné(e) d’aborder ce sujet ? La sexualité n’est peut-être pas un sujet que vos parents ont abordé avec vous. Alors comment aider nos enfants du mieux que nous pouvons ? Comment les accompagner ? Nous ne pouvons quand même pas leur montrer comment faire comme lorsqu’on leur a appris à marcher, à manger ou même à parler !

    Il faut vous demander ce que vous voulez que votre adolescent(e) retienne. Évidemment, la sexualité est partout, sur tous les médias sociaux et télévisuels. Mais est-ce que c’est la façon dont vous voulez que votre adolescent(e) apprenne la sexualité ? De plus, dans la société d’aujourd’hui, la sexualité commence de plus en plus jeune et est de plus en plus ouverte et moins taboue.

    Alors, de quelle façon aborder ce sujet ? Je vous dirais tout simplement ! Eh oui, ce n’est pas si facile, ni simple direz-vous ! Pour commencer, vos adolescents(es) vous connaissent bien. Donc, soyez authentique ! N’hésitez pas leur dire que ce sujet vous mets mal à l’aise mais que vous aimeriez pouvoir les accompagner à votre façon vers leur première fois. N’ayez pas peur de dire les vrais termes, ceci donnera confiance à votre enfant que malgré votre malaise, vous avez un réel intérêt à en parler avec eux. Vous pouvez aborder la question en nommant votre propre première fois ; les émotions, les inquiétudes que vous avez ressentis vous-même, la peur de la douleur, la peur de ne pas être à la hauteur, la peur de ne pas être prêt(e).

    Il ne faut pas oublier que vos adolescents vivent des changements dans leur corps et leur tête. De plus, leurs hormones viennent changer leur perception, leur humeur. On n’aborde pas ce sujet de la même façon avec un garçon qu’avec une fille. Par contre, ils se posent sensiblement les mêmes questions : serais-je à la hauteur, quels émotions je ressentirai, de quelle façon dois-je me placer, comment mettre mon condom ? Tandis que la fille, ses questions seront davantage centrées sur les émotions, sera-t-elle prête, aura-t-elle mal, sera-t-elle à la hauteur, l’aime-t-elle assez ?

    Faire l'amour pour la première fois

    En tant que parents, vous ne voulez pas que vos adolescent(e) souffrent, ni qu’ils aient mal. Par contre, soyez réalistes ! La première fois n’est jamais l’apothéose : la fille peut avoir mal, être déçue, le garçon peut aussi avoir mal ou être gêné car il a éjaculé rapidement. Ce sont des réalités que nous devons aborder pour les préparer à cette première fois: nommer la vérité de ce qui peut arriver leur laissera un goût moins amer. Par contre, leur nommer qu’ils doivent s’écouter, se laisser découvrir tout autant que découvrir l’autre, laisser la tendresse et l’amour agir est plus épanouissant sur le plan affectif et donc plus épanouissant sur le côté sexuel. Que la jeune fille soit capable de se respecter en s’écoutant et de le faire uniquement lorsqu’elle se sentira vraiment prête. Pour le garçon, c’est la même chose: de le faire uniquement lorsqu’il se sentira prêt et non pour faire comme les autres, pour se sentir *hot*.

    De laisser vos valeurs parler aussi peut vous aider. Faire l’amour lorsqu’on aime vraiment l’autre personne autant pour la jeune fille que pour le garçon sera plus fort et plus épanouissant pour les deux. De plus, c’est en pratiquant que les prochaines fois seront meilleures. Il est tout aussi important de faire attention à *l’après* la relation sexuelle: de rester côte à côte à jaser, continuer à se caresser, à nommer ce qu’ils ont aimé ou non, les fera rapprocher autant que l’acte intime en lui-même.

    Il est important d’aborder la question de sécurité avec eux : les préservatifs en tout temps les protégeront d’une ITSS. Vous pouvez aussi leur laisser des dépliants qui leurs expliquent ce qu’ils ont besoin de savoir sur le sujet, ou les laisser traîner sur leur bureau. Comme ça, s’ils en ont assez du sujet, ils pourront les lire dans l’intimité de leur chambre.

    Si c’est un sujet difficile que votre adolescent refuse d’aborder avec vous, rassurez-les en leur disant que vous respectez leur distance et que vous êtes ouverts à la discussion lorsqu’ils seront prêts. Vous pouvez leur fournir des livres qui parlent de ce sujet, livres que vous trouverez dans une bibliothèque ou une librairie. (Bientôt ados de Jacqui Bailey ; Osez, la première fois de Marie Minelli ; Full sexuel de Jocelyne Robert ; Tout savoir sur le sexe de Michel Piquemal et plusieurs autres…).

    Le but c’être d’être présent et ouvert pour eux. Alors s’ils ont des questions, dites-leurs qu’ils peuvent toujours venir vous voir. Le fait d’aborder le sujet franchement démontrera à votre adolescent que c’est un sujet sur lequel ils peuvent vous parler. Vous pouvez même fournir leur première boîte de condom, autant pour un garçon que pour une fille. On n’est jamais trop prudent !

    C’est de commencer qui peut être difficile, alors lancez-vous ! Utilisez l’humour: ça aide à détendre l’atmosphère que le sujet peut rendre pesant et ça laissera place à une belle discussion teintée de fous-rires. Alors bonne discussion avec votre adolescent(e) !