• Frustré, il s’auto punit.

    Bonjour,

    Je suis très embêtée sur la façon de réagir et surtout de comprendre quand mon garçon de 4½ ans (mais il le fait depuis longtemps) choisit de s’auto punir. Voici des exemples : – Je refuse de rester couchée avec lui pour le dodo : “D’abord, je ne veux plus ma doudou !” – “D’abord, je ne pourrai plus jamais jouer à X jeu !” -“Tu voudras plus jamais ! Plus jamais de X” – “Non, mon frère voudra pas que je m’assoie avec lui!” (alors que son frère a 2½ ans et est maintenant de très bonne humeur).

    Lors d’une dispute entre amis, il choisit d’aller bouder en disant qu’il ne pourra plus jamais jouer ! Pas qu’il ne veut plus jouer avec eux, mais que lui ne pourra plus jouer, alors qu’il n’est que rarement la source du conflit. Il a tendance, par moments, à se “fâcher”, être triste et à aller bouder, se privant de ce qu’il veut, pour un tout ou un rien. Il a une tendance anxieuse, parfois je remarque qu’il est anxieux, car il a un “tic” de toucher 2 fois la même chose du revers de sa main…

    Merci à l’avance pour vos conseils.


    Bonjour à vous,

    Tout d’abord, votre enfant est en apprentissage. Il expérimente une multitude de mises en situations et de jeux. Il peut passer d’une émotion à une autre très rapidement et sans se poser de questions! Votre enfant vérifie et contourne vos limites dans le but d’en vérifier la solidité! Priorisez des consignes claires, constantes et cohérentes.

    Je vous conseille de faire des petites observations:

    • À quel moment le comportement est-il le plus présent?
    • Quel est son non-verbal? (sa posture, sa mimique faciale, etc.)
    • Quel besoin cherche-t-il à combler par son geste? (attention, plaisir, pouvoir, etc.)
    • Votre enfant en retire-t-il un gain?

    Deuxièmement, votre enfant sait-il comment s’y prendre pour exprimer son opinion? Est-il en mesure de dire auprès de ses amis qu’il n’est pas d’accord avec leur décision? A-t-il de la difficulté à exprimer ses émotions? Je crois qu’il est important de mettre en place avec votre enfant des outils pour extérioriser ce qu’il vit. Par exemple:

    • Faire des mises en situations avec ses bonhommes pour lui apprendre à verbaliser son opinion ou ses émotions.
    • Fabriquer une boîte à émotions (l’enfant dessine l’émotion du moment, puis il peut chiffonner ou déchirer le dessin : c’est à sa guise !)
    • La manipulation d’objets pour canaliser ses émotions négatives. Ex: balles anti stress, pâte à modeler, peinture, crayons, etc.
    • Techniques de respirations ou de yoga pour enfant.

    Troisièmement, prendre un moment privilégié tous les jours pour discuter, avoir du plaisir, l’encourager et lui démontrer combien vous êtes fière de lui. Apprenez-lui que l’on peut se tromper et que c’est normal et compréhensible. Mettez de l’emphase sur le “comment” il peut réparer ses erreurs. Donnez-lui le goût d’être parmi les autres et non pas en retrait ! Faites-lui valoir qu’il n’obtiendra pas votre présence réconfortante lorsqu’il a une attitude négative (manipulation), mais plutôt qu’il perd un moment privilégié. Mettez de l’emphase sur le positif de ses actions plutôt que sur le négatif!

    En terminant, je vous conseille la lecture du livre “Les techniques d’impact” de Danie Beaulieu. Il vous apportera plusieurs idées pour aider votre garçon dans ses apprentissages. J’espère avoir répondu à vos questionnements. Si jamais le problème persiste, n’hésitez pas à communiquer avec un coach de votre région : il pourra vous aider.

    Je vous souhaite bon succès!