Cliquez ici

Grand-maman la défend !

Grand-maman la défend !

Bonjour,

Je suis une maman monoparentale, mais je vis avec mes parents (qui sont les grands-parents).  Ce n’est pas toujours évident.  J’ai de la misère parce qu’elle fait des crises et elle sait que sa grand-mère va s’en mêler.  Aussi, pour le dodo, elle ne veut pas dormir dans sa chambre.  Je voudrais des trucs.

Merci, de la part de Myriam


Bonjour Myriam ,

D’abord, je voulais vous remercier de nous avoir confié vos questionnements ! Il me fait plaisir de vous guider dans votre recherche de solution. Puisque j’ai peu de détail de votre situation, je vous répondrai du mieux que je le peux !

J’ai pu comprendre que la discipline est plus difficile à appliquer avec votre fille en présence de vos parents. Il est vrai que la cohabitation avec ceux-ci peut facilement devenir dure à gérer. Tout comme lorsque la famille est constituée de deux parents, chaque personne a sa vision de l’éducation des enfants ! Malgré que ce soit vous le parent, cela n’empêche pas que vos parents seront appelés à intervenir avec votre fille dans le quotidien. Par contre, il sera important d’établir vos limites et de les nommer clairement à vos parents. Par exemple, vous pourriez leur dire que lors d’une intervention avec votre fille, vous leur demanderez de l’aide seulement lorsque vous allez en ressentir le besoin. Puisque cette discussion risque d’être délicate à aborder, voici quelques trucs :

  • Parlez au ‘’JE’’ . De cette façon, vos parents ne se sentiront pas attaqués. Dites-leur comment vous vous sentez dans ces situations et expliquez-leur vos motivations personnelles.
  • Choisissez un bon moment et un bon endroit ! Cette discussion devra avoir lieu lorsque tout le monde est disponible et dans un environnement calme.
  • Dans la mesure du possible, ayez cette discussion lorsque votre fille n’est pas présente.
  • Prenez le temps de dire à vos parents ce que vous appréciez aussi.
  • Soyez préparée et faite une liste écrite pour vous assurer que vous avez abordé tous les sujets que vous vouliez avec eux. Comme cela, vous allez être satisfaite.
  • Gardez une attitude positive : votre but n’est pas de critiquer, mais d’améliorer la cohabitation pour tout le monde et surtout, poursuivre l’éducation de votre fille.

Les bases pour un encadrement efficace

Pour la discipline proprement dite, je débuterai donc avec un premier conseil : la cohésion ! Comme je le mentionne plus haut, vos parents interviendront avec votre fille puisque vous habitez la même maison alors,  je vous conseillerais d’établir ensemble les règles claires à la maison ainsi que les conséquences prévues. Je vous suggère même de les mettre sur papier et de les mettre bien à vue dans la maison. De cette façon, votre fille aura un repère visuel tout comme vous et vos parents! La communication entre vous trois est essentielle et permettra de clarifier les interventions qui seront faites auprès de votre enfant. Lors de cette discussion, n’hésitez pas à inclure vos attentes mutuelles vis-à-vis chacun de vous.

Pour vous aider à vous faire écouter de votre fille, je vous réfère à l’article d’une collègue, Hélène Fagnan, Coach familial et Fondatrice de Nanny secours, qui vous donne 10 trucs simple et pratique. https://www.nannysecours.com/education/10-trucs-pour-se-faire-ecouter-de-nos-enfants/

Mon deuxième conseil est la constance ! Il est essentiel que vous (et vos parents) interveniez de la même façon, en tout temps ! Pour un enfant, il est très sécurisant de pouvoir anticiper quelles sont vos limites. Lorsque vos interventions sont toujours les mêmes, l’enfant comprend rapidement que vous ne laisserez pas tomber et que lorsque vous donnez une consigne, elle doit répondre positivement, sinon, il y aura une conséquence.

Mon troisième conseil est d’observer à quel moment les crises surviennent. Est-ce qu’elles surviennent plus souvent en fin de soirée ou en matinée ? Sont-elles plus fréquentes lorsque vos parents sont présents ? Lorsque vous êtes occupés et que votre attention est prise ailleurs ? Comment réagissez-vous ? Êtes-vous très émotive ? Ces questionnements vous aideront à mieux saisir la nature de ces crises.

Dodo dans sa chambre

Pour ce qui est du sommeil, vous exprimez que votre fille ne veut pas dormir dans sa chambre. Plusieurs questions me viennent à l’esprit.

  • Avez-vous une routine du dodo stable, calme et rassurante pour votre enfant ?
  • Dépense-t-elle assez d’énergie dans le jour ?
  • Écoute-t-elle la télévision avant de se coucher ? Est-elle trop stimulée au moment de se mettre au lit ?
  • L’environnement de sa chambre favorise-t-il le sommeil ? (rideaux, quiétude…)
  • À quelle heure la mettez-vous au lit? Présente-t-elle des signes de fatigue? Si oui, depuis combien de temps ?
  • S’endort-elle dans sa chambre et se lève-t-elle par la suite ?
  • Ou encore, s’endort-elle autre part et ne veut pas aller dans sa chambre par la suite ?
  • A-t-elle peur? A-t-elle des craintes ?
  • Qu’avez-vous essayé jusqu’à maintenant ? Y aurait-il d’autres interventions ou méthodes qui pourraient être utilisées ?

Beaucoup de questions, qui sont des pistes pour identifier ce qui pourrait être modifié pour l’aider dans sa routine du dodo !  Pour la suite, voici quelques trucs pour qu’elle puisse graduellement apprendre à dormir dans sa chambre :

  • Pour quelque temps, vous pouvez rester avec elle dans sa chambre pour l’aider à se sentir confortable et en sécurité dans sa chambre.
  • Lorsqu’elle se lève, rassurez là et ramenez-la dans sa chambre pour qu’elle se couche elle-même ! Dites-lui que tout va bien, qu’elle pourra venir vous voir lorsque la nuit sera terminée.
  • Ne vous fâchez pas, ayez une attitude calme et sécurisante.
  • PERSÉVÉREZ ! Il est très probable que l’apprentissage de votre petite pour qu’elle dorme dans sa chambre prenne plusieurs jours et que même une fois acquis, il pourrait arriver qu’elle le refasse.

En espérant avoir bien répondu à vos questionnements et vous avoir apporté quelques pistes de solution pour arriver à une harmonie avec vos parents et votre fille ! Je vous encourage à continuer vos efforts et à penser aux résultats que vous voulez obtenir! Les premiers jours ne seront pas reposants, mais sûrement bien payants après coup !

Bonne chance !