• L’apprentissage à la propreté

    Bonjour,

    J’espère que tu pourras m’aider. Ma fille de 2 ans n’aime pas lorsqu’elle urine, c’est la crise. Je lui mets une petite culotte. C’est la 3ième fois que je la teste pour la propreté. C’est elle qui me l’a demandé cette fois. Elle ne voulait plus sa couche, mais c’est la crise. Que faire ? Je ne la chicane pas… Je la félicite lorsqu’elle a fait son pipi, mais elle ne veut rien savoir…

    Aide moi svp!! !

    Merci


    Bonjour,

    L’apprentissage de la propreté est une étape importante pour l’enfant. Ayant été dépendant des adultes pour répondre à ses besoins depuis sa naissance, il découvre pour la première fois qu’il peut exercer un certain contrôle sur lui-même et sur les adultes qui l’entourent. La propreté devient donc un outil de manipulation. Que faisons-nous lorsque l’enfant fait un pipi sur le pot ? Nous sautons de joie, applaudissons, le félicitons, un petit collant sur la main ou récompense de toute sorte !  L’enfant ressent le plaisir externe qu’il suscite. Il sait maintenant quoi faire pour vous faire plaisir ou non !

    Bien que les encouragements positifs soient de mise, pour que l’apprentissage à la propreté soit un succès  l’enfant doit y voir ce qu’il peut y gagner. Que lui apportera le fait d’être propre et de porter une petite culotte ? Tout en lui montrant votre joie, je vous suggère de lui nommer les avantages : « Wow, comme tu es grande maintenant! », « Sais-tu que tu pourras courir beaucoup plus vite en petite culotte et que ce sera plus confortable ? », « Comme tu dois être fière de toi ! ». De cette façon, l’enfant sent qu’il s’accorde une faveur à lui, et non pas à vous.  Il ressent un plaisir interne. Vous pouvez également vérifier quels sont les gains que votre fille fait lorsqu’elle refuse d’uriner et qu’elle fait des crises. Reçoit-elle une attention spéciale de votre part ? Passe-t-elle plus de temps avec vous ? Que gagne-t-elle ?

    Bien que l’apprentissage de la propreté se fasse généralement autour de 2 ans, 2 ans et demi, chaque enfant a son propre rythme. Sachez qu’avant l’âge de 4 ans, il n’y a pas à s’inquiéter ou à se précipiter. Voici quelques signes pouvant indiquer que l’enfant est prêt : il se déshabille seul, il enlève sa couche, il est inconfortable lorsqu’il est mouillé, sa couche est sèche lorsque vous la changez, il est en mesure de s’asseoir seul sur le pot ou la toilette. Votre fille n’est peut-être tout simplement pas prête. Comme l’expérience est loin d’être agréable en ce moment, vous pourriez ranger les petites culottes et réessayer dans quelques semaines, voir quelques mois. Si vous croyez que votre fille ressent de la douleur lors de la miction, vous devez consulter un médecin afin de vous assurer qu’il n’y a aucune problématique physiologique.