Cliquez ici

Les bobos et la grossesse

Les bobos et la grossesse

La grossesse : quelle période remplie de changements pour la femme! Tant de joie, d’attente, d’émotions, mais aussi des bobos…Si pour certaines elle se vit sans aucune complication, pour d’autres, la grossesse s’accompagne de malaises et douleurs bien incommodantes, qui varient d’une femme à l’autre, en quantité et en intensité. Ce qui est rassurant, par contre,  c’est que ces bobos sont normaux et disparaissent, bien souvent, après l’accouchement.

Voici une liste de malaises les plus fréquents pendant la grossesse et ce qu’il est possible de faire pour les diminuer :

La fatigue 

La fatigue est sentie surtout au premier trimestre de la grossesse, car l’organisme déploie beaucoup d’énergie pour s’adapter à tous les changements, physiques et hormonaux. Beaucoup de femmes ressentent de la fatigue en fin de grossesse également, mais pour différentes raisons : bébé bouge plus, elles ont des crampes aux jambes, des envies fréquentes d’uriner, les empêchant ainsi  d’avoir des nuits reposantes.

Dans quelques cas, l’anémie pourrait être la cause de cette fatigue. Si elle est intense ou si elle persiste malgré le repos et un bon sommeil, il est primordial de consulter un médecin ou autre spécialiste de la santé.

Quoi faire alors?

  • Avoir des bonnes nuits de sommeil (au moins de 8 heures).
  • Faire des siestes ou des repos pendant la journée. Parfois, s’arrêter quelques minutes les yeux fermés, les jambes relevées, peut suffire pour refaire le plein d’énergie!
  • Avoir une bonne alimentation équilibrée.
  • Faire des exercices de relaxation.
  • Accepter l’aide extérieure pour les tâches de la maisonnée, surtout s’il y a déjà d’autres enfants.

Les nausées et les vomissements

Il est très fréquent d’avoir des nausées pendant la grossesse, accompagnées de vomissements dans certains cas. Ce symptôme est ressenti, en général,  dès le début de la grossesse et disparaît ver le troisième mois.

Ce malaise est expliqué par une hausse du taux d’œstrogènes dans l’organisme, qui produit plus de sucs acides, irritant ainsi la paroi gastrique.

De plus, les changements hormonaux s’accompagnent d’une augmentation de la sensibilité de l’odorat chez la femme enceinte. Certaines odeurs qui passaient inaperçues avant peuvent lui donner envie de vomir maintenant.

Les nausées sont plus fréquentes, au réveil, à jeun, car pendant la nuit, les sucs gastriques se sont accumulés et le niveau du sucre dans le sang est très bas.  Dans certains cas, elles peuvent persister après le petit déjeuner, voir même pendant toute la journée!

Comment les prévenir?

  • Il est conseillé d’avoir des biscottes sur sa table de chevet et en manger quelques-unes au réveil. Attendre au moins 15-20 minutes avant de se lever.
  • Éviter la nourriture piquante, grasse.
  • Ne pas fumer ni boire d’alcool.
  • Limiter la consommation de café.
  • Manger plusieurs petits repas pendant la journée à intervalles fréquents.  Manger lentement.
  • Éviter d’avoir l’estomac vide, ce qui peut causer des nausées.
  • Avoir toujours des collations à la portée de la main (afin d’éviter d’avoir l’estomac vide).
  • Boire beaucoup afin de pallier aux pertes d’eau causées par les vomissements.

Si les nausées ou les vomissements persistent ou s’ils sont trop intenses, une visite chez le médecin s’impose. Ce dernier pourra prescrire un médicament non-nocif pour le bébé,  qui fera  diminuer voire disparaître ces malaises.

La sensibilité et douleurs aux seins

Les seins subissent un gros changement pendant la grossesse : ils se préparent pour l’allaitement! Réagissant au  changement hormonal, ils grandissent et s’endurcissent. Les mamelons deviennent foncés et l’aréole s’élargit.

Quoi faire?

  • Porter un bon soutien-gorge! S’assurer de la bonne taille, car les seins changent rapidement.
  • Privilégier un soutien-gorge confortable, qui tient bien les seins sans les compresser.

L’enflure aux jambes et aux pieds

Appelé couramment l’« œdème », cette enflure est causée par la circulation sanguine qui ralentit et la croissance de l’utérus qui fait pression sur les vaisseaux sanguins de l’abdomen.

Voici quelques idées pour diminuer ces enflures :

  • Essayer d’alterner entre les positions assise et debout au courant de la journée.
  • Porter des vêtements larges à la taille et aux jambes.
  • Prendre des pauses et surélever les jambes et les pieds, au moins  2 fois par jour.
  • Faire de l’exercice physique à tous les jours, telle la marche ou la natation.
  • Au besoin, porter des bas de soutien.
  • Si la femme est portée à faire des varices, elle ne devrait pas hésiter à porter des collants de contention.
  • Si les enflures deviennent trop fortes et les mains et le visage deviennent enflés, consulter rapidement un médecin. L’enflure est à surveiller lorsqu’elle est accompagnée d’hypertension artérielle ou de présence de protéines dans l’urine.

Le mal de dos 

Senti souvent en fin de grossesse, ce mal est dû, entre autres,  à une mauvaise posture, à des muscles abdominaux faibles et à l’augmentation du poids de l’utérus.  Habituellement cette douleur est plus forte le soir, lorsque la femme est fatiguée ou si elle est restée trop longtemps debout.

Quoi faire alors?

  • Faire des exercices physiques réguliers, telle la marche ou la natation.
  • Prendre conscience de sa posture et essayer de la maintenir droite.
  • Éviter de rester longtemps debout.
  • Pour dormir, se coucher sur le côté gauche ou dormir sur le dos avec un oreiller sous les genoux. Éviter de porter des talons hauts.
  • Se faire masser le dos.
  • Fléchir les jambes pour se pencher.
  • Faire des exercices pelviens.*
  • Renforcer les muscles abdominaux*

*Consulter le médecin avant de commencer ces exercices.

Les gencives sensibles 

Lors de la grossesse il y a une augmentation de la circulation sanguine dans les gencives, causant ainsi leur sensibilité.   Il est commun d’avoir des saignements lors du brossage des dents et de l’inflammation des gencives.

Quoi faire?

  • Se brosser les dents régulièrement sans oublier de brosser la langue.
  • Utiliser la soie dentaire lors de chaque brossage.
  • Visiter le dentiste régulièrement pour le nettoyage des dents et lui mentionner la grossesse. Par contre, il faut éviter les radiographies et les anesthésies générales, car elles sont nuisibles pour le bébé.

Le masque de grossesse 

Pendant la grossesse, la pigmentation naturelle de la peau augmente, provocant des modifications  de la couleur de la peau. La femme voit souvent des tâches rougeâtres ou brunes apparaître sur son visage. Aussi, une ligne brune verticale peut apparaître  dans le centre du ventre, allant du nombril jusqu’au pubis.

Quoi faire pour diminuer ou éviter ces masques?

  • Éviter l’exposition au soleil ou porter un chapeau large lorsqu’elle  est inévitable.
  • Utiliser une crème solaire à haut niveau de protection.
  • Si les tâches sont trop intenses, consulter un dermatologue qui pourra prescrire une crème pour cet effet.

Les pertes vaginales 

L’augmentation des pertes vaginales est tout à fait normale et fréquente lors de la grossesse. Elle est due, comme bien des malaises, aux changements hormonaux.  Ces pertes sont translucides, blanches, sans odeurs déplaisantes et non douloureuses.  Si, au contraire, elles causent des démangeaisons ou des douleurs, si elles sont colorées ou malodorantes,  il faut consulter un médecin.

Ce qu’il est possible de faire :

  • Utiliser une serviette hygiénique non parfumée afin d’absorber ces pertes.
  • Éviter les douches vaginales.
  • Éviter tout produit de toilette parfumé.

Les troubles de sommeil 

Le sommeil est très affecté pendant la grossesse. Au début, la mère ressent un grand besoin de dormir et à la fin, elle souffre d’insomnie.  Bébé bouge de plus en plus dans l’utérus et il y a une augmentation des crampes et autres malaises qui empêchent au bon sommeil.

Comment s’aider?

  • Manger des repas légers, surtout le soir.
  • Prendre un bain tiède avant de se coucher.
  • Prendre une tasse de lait avant le coucher.
  • Ne jamais prendre de tranquillisant sans le préavis du médecin.

Les vergetures 

Causées par l’étirement de la peau et l’élasticité de cette dernière, il est très courant pour les femmes enceintes de voir des lignes rouges-blanches apparaître sur l’abdomen, les cuisses et les seins.  Malheureusement, malgré la panoplie de crèmes et huiles nouvellement retrouvées sur le marché, aucune ne garantit leur absence. Par contre, une peau bien hydratée est mieux préparée à s’étirer, leur utilisation est donc fortement conseillée!

Que faire?

  • Hydrater la peau quotidiennement, surtout au niveau de l’abdomen, des cuisses et des seins.
  • Éviter de prendre du poids rapidement.

Les bouffées de chaleur et transpiration

Pendant la grossesse, le métabolisme de la femme s’accélère, ce qui provoque les chaleurs. Le corps réagit à ces chaleurs en créant de la transpiration afin de se rafraîchir et retrouver sa température normale.

De plus, les changements hormonaux et l’augmentation de l’irrigation sanguine peuvent causer, à leur tour, des chaleurs et de la transpiration. Elles sont senties surtout  aux aisselles, dans la zone pubienne et à la plante des pieds.

Quoi faire?

  • Porter des vêtements amples, légers, en coton si possible.
  • Privilégier de porter plusieurs couches de vêtements légers à un vêtement épais.
  • Boire beaucoup d’eau afin de compenser avec la perte d’eau causée par la transpiration.
  • Une bonne hygiène régulière aide à se sentir fraîche et diminuer les odeurs.
  • Ne pas utiliser des douches vaginales.

Les brûlures d’estomac 

Ces brûlures sont le résultat du reflux de sucs gastriques acides dans l’œsophage, qui finit par s’irriter.

Comment les éviter?

  • Éviter les aliments gras, épicés ou acides.
  • Éviter les aliments qui fermentent (choux-fleurs, haricots) et difficiles à digérer.
  • Manger des  repas légers, surtout avant de se coucher.
  • Dormir en positions semi-assise.
  • Boire du lait.

La constipation

Bien souvent, lors de la grossesse, les femmes remarquent que leurs selles sont moins fréquentes et plus sèches que d’habitude. Ceci est dû à une paresse des intestins.  De plus, certaines femmes doivent consommer un surplus de fer afin de contrer l’anémie de grossesse. Étant donné que le fer constipe, le problème se retrouve augmenté!

Non seulement la constipation est désagréable, elle peut causer des infections urinaires. C’est à surveiller alors!

Qu’est-ce qu’il est possible de faire?

  • Consommer beaucoup de liquides, de 6 à 8 grands verres par jour.
  • Consommer des aliments riches en fibres, tels les fruits et les légumes verts: prunes, raisins, poires, épinards…
  • Privilégier les pains et céréales complètes, riches en son.
  • Faire de l’exercice régulièrement, même la marche prévient la constipation (30 minutes par jour peuvent suffire pour activer les intestins).
  • Aller à la toilette dès que l’envie apparaît.
  • Éviter les laxatifs (à moins que le spécialiste de la santé l’ait prescrit).
  • Aller à la selle à des heures fixes peut aider à la régularité.

Les crampes musculaires

Des crampes douloureuses au niveau des mollets et des pieds peuvent survenir, surtout pendant la nuit. Elles sont plus fréquentes à partir du deuxième trimestre. Elles sont causées, entre autres,  par un manque de magnésium, de calcium, ou par une mauvaise circulation sanguine (l’utérus faisant de la  pression sur les veines du pelvis).

Que faire alors?

  • Se masser les zones de douleur ou marcher en faisant des pas rapides pendant quelques minutes.
  • Étirer les muscles des jambes avant de se coucher.
  • Éviter les chaussures à talons haut.

Si cela persiste, c’est peut-être dû à un manque de vitamines ou de minéraux. Il faut consulter le médecin rapidement, car il pourra prescrire un surplus de vitamines ou minéraux.

Les envies fréquentes d’uriner

Les causes de l’envie d’uriner varient selon l’état de la grossesse. Au premier trimestre, elles sont causées  par le changement hormonal, car les reins fonctionnent plus efficacement et éliminent plus rapidement les déchets produits par le corps. Ensuite, c’est le bébé qui, en grandissant,  exerce une pression sur la vessie,  donnant ainsi  envie d’uriner. Il n’y a pas de remède pour cela!

Il faut continuer de boire la même quantité de liquide, car la femme et le bébé en ont besoin! Si l’envie d’uriner empêche de bien dormir la nuit, il faudrait diminuer la quantité de liquide bue avant le coucher.  Par exemple, arrêter de boire à partir de 19h00.

De plus, si une brûlure se fait sentir au moment d’uriner, il faut consulter un médecin rapidement,  car il pourrait  s’agir d’une infection urinaire.

L’essoufflement

Il est ressenti, surtout à la fin de la grossesse, en faisant de l’activité physique ou tout simplement en parlant.  Le bébé qui grandit appuie sur le diaphragme incommodant ainsi la  respiration.  Il est souvent accompagné d’étourdissements et de malaises.

Quoi faire?

  • La nuit, il est conseillé de dormir en position surélevée (semi-assise) à l’aide d’oreillers afin de mieux  respirer.
  • Lorsque la femme est assise ou allongée, prendre deux ou trois  grandes respirations avant de se relever.

Si tous ces malaises sont bien normaux et disparaissent avec la fin de la grossesse, il est essentiel de consulter un spécialiste de la santé dès qu’une anomalie ou des questionnements se présentent. En effet, certains maux pourraient être dangereux et doivent être vérifiés le plus rapidement possible.  L’apparition des saignements, des contractions répétitives et/ou douloureuses, l’écoulement du liquide par le vagin, une grosse prise de poids, une absence du mouvement du bébé (après l’avoir sentie bouger intensément), de la fièvre chez la maman,  sont des raisons pour une consultation médicale d’urgence.

L’attente de son enfant est,  dans la plupart des cas, une des périodes les plus magiques pour la femme et son compagnon! Malgré les changements physiques et hormonaux, les inquiétudes, les questionnements,  les petits ou les gros bobos, la grossesse est remplie de bonheur et d’étonnement.  C’est une merveilleuse aventure qui change la vie à jamais!