• Les soins chiropratiques et la grossesse

    On croyait auparavant que les douleurs musculo-squelettiques associées à la grossesse étaient partie intégrante des changements auxquels la femme doit faire face. On sait maintenant que ces inconforts peuvent être prévenus et atténués. La chiropratique offre des soins naturels complémentaires au suivi obstétrical tout au long de la grossesse en permettant d’optimiser les capacités normales de récupération du corps et ainsi favoriser une pleine santé.

    La grossesse est une période importante de changements posturaux chez la femme (1) :

    • L’augmentation de la lordose est une caractéristique importante des changements du corps de la femme enceinte;
    • arrondissement des épaules;
    • modification de la démarche;
    • déplacement du centre de gravité vers les membres inférieurs.

    La colonne vertébrale est soumise à d’importants stress physiques qui modifient la biomécanique normale du corps. Il existe une augmentation de la mobilité de l’articulation sacro-iliaque, sacro-coccygienne et pubienne durant la grossesse résultant possiblement de changements hormonaux. Cette mobilité peut causer les inconforts au bas du dos, spécialement vers la fin de la grossesse. La femme ressent parfois également des raideurs, des engourdissements et des faiblesses au niveau des bras. Cela résulte de l’augmentation de la lordose, de la position antérieure du cou et de l’arrondissement des épaules produisant une traction sur les nerfs se rendant au bras.

    Les soins chiropratiques sont très efficaces pour soulager la douleur musculaire et articulaire en cause dans les douleurs de grossesse telles que (2) :

    • Douleur au bas du dos
    • douleur à la fesse ;
    • douleur à la région pubienne ;
    • douleur aux jambes ;
    • raideur entre les omoplates ;
    • douleur aux côtes ;
    • maux de tête.

    Les douleurs lombaires et la grossesse

    La douleur lombaire est fréquente durant la grossesse. On estime que la prévalence durant les 9 mois de grossesse varie de 46% à 76%. L’incidence de la douleur lombaire ayant débutée au cours de la grossesse est de 61% (3). Les douleurs lombaires ont d’importantes répercussions. Il s’agit de l’un des principaux motifs d’obtention de soins de santé et d’absentéisme au travail (4). Chez la femme enceinte, les maux de dos ont une influence sur la qualité du sommeil perturbant également le rendement au cours de la journée.

    Pourquoi a-t-on mal au dos durant la grossesse?

    Le bas du dos est vulnérable, car il supporte tout le poids de la partie supérieure du corps. Cette région est soumise à de fortes tensions musculaires dues aux mouvements de flexion, d’extension et de rotation effectués par le tronc. Ces tensions se répercutent sur les disques intervertébraux, les articulations vertébrales, les ligaments et les nerfs.

    L’étiologie des douleurs lombaires durant la grossesse est encore peu connue. On a longtemps cru que le gain de poids était relié à l’apparition des symptômes. On sait maintenant qu’il y a peu de relation entre l’âge gestationnel et l’apparition de la douleur lombaire. En effet, la douleur au dos débute souvent avant la 6ème semaine de grossesse et plus fréquemment entre la 13ème et la 30ème semaine (5,6) . L’augmentation de la lordose lombaire a aussi été identifiée comme un facteur en cause. Cependant, celle-ci n’augmente pas systématiquement chez toutes les femmes enceintes et l’augmentation ne crée pas toujours de douleur. L’augmentation de la laxité ligamentaire durant la grossesse est également un facteur à considérer. Par contre, la relation de cause à effet avec les douleurs lombaires n’a pas été établie. Les recherches récentes supportent le fait qu’une asymétrie de la laxité de l’articulation sacro-iliaque serait reliée aux douleurs lombaires durant la grossesse (7).

    Le traitement des douleurs au bas du dos

    Pour traiter les douleurs au bas du dos, le chiropraticien voit à réduire le spasme musculaire ressenti et à améliorer l’influx nerveux et la circulation sanguine de la région affectée. La manipulation vertébrale (ajustement chiropratique) a pour but d’augmenter la mobilité articulaire de la région affectée, de diminuer les spasmes musculaires et l’inflammation. Le traitement comporte aussi des techniques de relâchement musculaire, la prescription d’exercices d’étirement et de renforcement et divers conseils posturaux (8,9).

    Les soins chiropratiques peuvent avoir un effet très bénéfique dans la résolution des symptômes en permettant de redonner toute l’amplitude de mouvement possible aux articulations. Les techniques de tissus mous et les ajustements chiropratiques permettront un relâchement des tensions et un soulagement durable. Des exercices spécifiques adaptés à la femme enceinte pourront être recommandés afin de renforcer la région pelvienne. Selon une étude, 84% des femmes ayant reçu des soins chiropratiques ont mentionné avoir eu un soulagement des douleurs au bas de dos durant leur grossesse (10) . Elles ont également ressenti moins de douleurs au dos lors des contractions.

    Les chiropraticiens utilisent des manœuvres sûres, douces et efficaces appelées ajustements chiropratiques pour éliminer les dysfonctions articulaires vertébrales, rétablissant ainsi l’alignement de la colonne vertébrale et prévenant la douleur (11). La position de sommeil est également importante à considérer. Utilisez des oreillers afin de maintenir votre colonne vertébrale bien droite. Si vous avez de jeunes enfants, essayez de les soulevez le moins souvent possible afin de ne pas faire forcer les muscles de votre dos. Si possible, encouragez-les à monter eux-mêmes les escaliers et à s’asseoir dans la chaise haute. Lorsqu’ils sont dans vos bras, variez le coté duquel vous les tenez.

    Il est donc primordial de ne pas attendre l’apparition des symptômes pour consulter un chiropraticien. Son expertise lui permet d’évaluer la colonne vertébrale dans le but d’identifier les dysfonctions articulaires qui pourraient affecter le fonctionnement optimal du système nerveux. Un suivi chiropratique prénatal est essentiel à une santé optimale!

    Durant votre grossesse, les soins chiropratiques vous aident à (12) :

    • Avoir une grossesse confortable et en santé;
    • Demeurer active tout au long de votre grossesse;
    • Accoucher plus aisément;
    • Réduire la durée du travail : 25% dans le cas d’une première grossesse et 39% dans le cas d’une deuxième et troisième grossesse (13) ;
    • Augmenter votre niveau d’énergie;

    Pour prévenir les tensions musculaires et articulaires, visitez votre chiropraticien. Si la tension musculaire survient, la chiropratique est une formule gagnante pour vous soulager plus rapidement, vous remettre en bonne forme et ainsi reprendre vos activités.Les chiropraticiens préconisent des solutions naturelles, orientées vers le bien-être et permettant au corps de se guérir lui-même.


    Sources:

    1. Fallon J, Chiropractic and pregnancy, New York : New Rochelle; 1998, pg 29-40
    2. Kelly-Jones A, McDonald G., Assessing musculoskeletal back pain during pregnancy, Prim Care update Ob/Gyn, vol 4 no 5, 1997
    3. stgaard HC, Prevalence of back pain in pregnancy, Spine1991, 16: 549-552
    4. Idem
    5. Idem
    6. Kelly-Jones A, McDonald G., Assessing musculoskeletal back pain during pregnancy, Prim Care update Ob/Gyn, vol 4 no 5, 1997.
    7. Ostgaard HC, Prevalence of back pain in pregnancy, Spine1991, 16: 549-552
    8.Lisi, A.J., Chiropractic spinal manipulation for low back pain of pregnancy : A retrospective case series, JMWH, 2006
    9.Herzog W., Scheele D., Conway PJ., Electromyographic responses of back and limb muscles associated with spinal manipulative therapy, Spine 1999, 24; 146-152
    10. Fallon, Joan M., Chiropractic and pregnancy : A partnership for the future, International review of chiropractic, nov/dec 1990.
    11. Lisi, A.J., Chiropractic spinal manipulation for low back pain of pregnancy : A retrospective case series, JMWH, 2006
    12. Idem
    13. Vallon, Sharon, The role of chiropractic in pregnancy, ICA review, summer 2002