Cliquez ici

L’homosexualité: sensibilisons nos enfants à cette différence

L’homosexualité: sensibilisons nos enfants à cette différence

L’enfant est par lui-même curieux et observateur. Il va, peu à peu, se rendre compte que dans l’amour beaucoup de nuances peuvent exister au sein de notre société.
Sans même avoir besoin de les sensibiliser à cette différence, nos chers enfants viennent souvent par eux-mêmes nous questionner au sujet de ces deux mamans qui viennent chercher Loïc à la sortie du match de foot par exemple. Et un flot de questions peut vite s’en suivre; est-ce que c’est vrai que deux mamans peuvent s’aimer? Est-ce que ça se peut qu’un papa vive avec un autre papa et qu’ils soient amoureux ?

Il est donc évident que l’enfant peut parfois se perdre dans toutes ces nuances du concept de l’amour. Qu’elles différences existent-il entre une famille traditionnelle, monoparentale ou recomposée, une famille hétérosexuelle ou homosexuelle… ?

À mon sens, il est primordial que l’enfant comprenne que la normalité est que seul les adultes peuvent être amoureux des adultes. De ce fait, un homme peut aimer un autre homme et une femme peut aimer une autre femme. Chaque personne est libre de faire son propre en choix en fonction de ce qu’il pense être le mieux pour lui et respecter son choix sans jugement est la base de la tolérance.

Comment sensibiliser nos enfants aux différences de l’Amour :

  • Être nous-mêmes convaincu en tant que parent que c’est normal. Ainsi une sorte « d’éducation passive » va naître. De par votre nature tolérante, vous transmettrez le respect d’un amour qui est différent du vôtre mais que vous considérez normal. Grandir avec une éducation basée sur une ouverture d’esprit permettra à vos enfants d’assimiler cette différence comme toutes les autres !
    -> Petit astuce : Parler de manière authentique et sincère à votre enfant lui permettra de comprendre que votre message verbal est en adéquation avec ce que votre non-verbal lui transmet et lui indiquera que c’est votre pensée profonde. Sans en faire trop pour autant, il comprendra alors que le respect et la tolérance sont des choses importantes pour vous.
  • Le parent a un grand rôle à jouer dans la transmission de cette tolérance. Plus un parent sera convaincu qu’un Amour tel qu’il soit doit être respecté, plus il trouvera une attitude et un discours adapté, simple et ouvert, pour fournir à l’enfant assez de réponses à ses questionnements, et finira par ancrer la tolérance dans les valeurs de son enfant.
  • Parler de l’homosexualité comme on parle d’hétérosexualité ou encore d’homoparentalité. En parler sans accentuer, comme un sujet normal, qui est présent dans notre société et que votre enfant pourra aborder, comme n’importe quel autre sujet, avec vous. Sans gêne, sans jugement, en restant à leur écoute pour que vos enfants puissent sentir que vous pouvez parler de tout. Parler d’Amour n’est pas forcément simple mais ce n’est pas parce qu’en apparence l’amour a pris une autre forme qu’il n’a pas le droit d’exister. Il est juste différent.
  • Ne pas hésiter à diversifier les outils pouvant mener à ce genre de discussions (les rencontres, une histoire/livre qui parle de ce sujet (voir à la fin de l’article pour une proposition de livres), une chanson…). Il sera plus simple aussi pour vos enfants de faire le lien concret de ce qui change ou ne change pas à leur niveau c’est à dire : « …et pour les enfants d’une famille homoparentale, ça se passe comment ? ». Il sera donc plus clair pour eux de parler de relation parents/enfants que d’Amour ou d’homosexualité au sens large. Ce qui facilitera la compréhension des multiples possibilités familiales de notre société. En abordant les différentes familles possible, qu’il y a des enfants qui vivent avec un papa et une maman, d’autres qu’avec leur papa, d’autres encore une semaine chez leur maman et l’autre chez leur papa et d’autres qui vivent avec deux mamans/papas, cela permettra de montrer les différences mais surtout les similitudes tel que l’amour, l’envie d’élever un enfant dans les meilleures conditions possible, les joies et les peines, et tout ce qui compose une famille ! Après tout être parent, c’est originellement une histoire d’Amour entre deux adultes qui désirent des enfants pour leur apporter le meilleur. Que ce soit deux papas, deux mamans, un papa et une maman ou une maman seule, etc…
  • Rester à son écoute, car comme mentionné précédemment, c’est souvent eux qui viendront nous interpeller et nous poser les bonnes questions ! Lui laisser aussi un temps de réflexion et d’observation. Par lui-même, il peut aussi trouver ses propres réponses et voir que la différence ne fait pas pour autant du mal ! Dans tous les cas, il saura venir vous trouver pour conforter ses idées et pour s’assurer qu’il a raison…ou tort !
  • Rétablir la vérité lorsque celle-ci est déformée ! Ce que j’entends par là est que beaucoup d’interfaces peuvent sensibiliser nos enfants à cet amour différent. Ne serait-ce que leur entourage proche (au sein de la famille ou amis des parents) ou non (des voisins, où les parents d’un autre enfant…), les livres, l’école, ce que disent les copains… Il sera donc nécessaire en tant que parent de s’assurer que votre enfant comprenne bien ce qu’il a entendu. Ne l’oublions pas: l’enfant va, au fil du temps, construire sa propre idée autour de ses valeurs mais aussi de son expérience. Il est de notre devoir en tant que parent de veiller, avec beaucoup de tolérance, à ce que nos enfants grandissent sur le chemin qu’il aura voulu emprunter, car on le sait trop bien, les enfants peuvent être durs entre eux et l’intimidation fait rage dans les cours de récréation. Pour prévenir cette attitude, il faudrait juste se rappeler que tout le monde a des besoins différents, que ce n’est pas parce que Marc ne fais pas de foot mais du tennis qu’il n’est pas sportif, au contraire ! Il est juste différent.

Alors en Amour c’est pareil, ce n’est pas parce qu’on a décidé d’aimer une femme lorsqu’on en est une que l’amour n’existe pas. Il est simplement différent !

Conseil de lecture pour vos enfants : « Jean a deux mamans » d’Ophélie Texier, mais aussi « Dis… maman » de Muriel Douru, « mes deux papas » de Juliette Parachini-Deny et Marjorie Béal, ou encore « un air de familles: le grand livre des petites différences » de Béatrice Boutignon et pour finir « Camille veut une nouvelle famille » de Yann Walcker et Mylène Rigaudie.