Cliquez ici

L’importance des soutiens visuels chez les TED

Quand nous les « neurotypiques, les non-TED » voyageons dans un pays où la langue nous est étrangère, où les lieux, les routes et les attractions ne sont pas familières, nous ressentons vivement le besoin d’avoir à portée de main un dictionnaire, une carte de la région, un guide de référence… Nous pouvons comparer cet état de dépaysement à l’état des personnes qui vivent avec un TED. Pour les TED en général le langage verbal, le langage non-verbal, les règles sociales non écrites, les interactions sociales, la planification et la notion du temps entre autres, sont des concepts difficiles à comprendre et à intégrer.

Les soutiens visuels viennent donc compléter l’information qui leur est manquante et permettent d‘outiller les TED à faire face aux concepts qui sont plus complexes à leur mode de fonctionnement. C’est un moyen essentiel qui fait toute la différence et qui réduit l’anxiété de l’inconnu.

Dans le concret, n’ayons pas peur de soutenir nos demandes par une image, un pictogramme, une photo, un objet ou le mot écrit si l’enfant sait lire et écrire.

Par exemple, si nous demandons à l’enfant de se brosser les dents, montrons lui un pictogramme de brosse à dents, une photo ou même sa brosse à dents afin que le visuel confirme notre demande verbale.

Rappelez vous qu’une enfant TED a énormément besoin de repères et qu’en soutenant demandes, consignes et conversations visuellement, vous aidez l’enfant à se sentir moins confus, moins anxieux et à apprécier davantage la relation avec vous!