Cliquez ici

Mon enfant parle peu. Comment l’inciter à parler davantage?

Mon enfant parle peu. Comment l’inciter à parler davantage?

Vous avez des inquiétudes parce que votre enfant parle peu ?  Voici quelques suggestions pour l’encourager à s’exprimer davantage. Soyez toutefois prudents et utilisez ces suggestions uniquement si votre enfant réagit bien. De plus, faites usage de ces trucs avec modération et subtilité car il ne faudrait pas que votre enfant se sente constamment sollicité.

  • Évitez de demander à votre enfant de parler ou de lui mettre de la pression. Si votre enfant se sent forcé, il pourrait perdre le désir de communiquer. Des commentaires tels « Dis ton nom à la madame, allez dis-le. » ou « On va aller au parc, mais seulement si tu parles à la caissière. » sont à proscrire.
  • Évitez qu’un autre enfant de la fratrie parle à sa place. Expliquez aux frères et aux sœurs que chacun a droit d’avoir son tour de parole.
  • Donnez-lui un choix de réponses (ex.: Est-ce que tu veux un yogourt ou une pomme?). De cette façon, votre enfant devra au moins répondre par un mot plutôt que d’un hochement de tête pour un oui ou un non.
  • Dans la mesure du possible, évitez les questions fermées, c’est-à-dire les questions qui ne demandent qu’un simple « oui » ou un « non ». Privilégiez les questions ouvertes (ex: où?, avec quoi?, qui?, pourquoi?, comment? quand?), qui sollicitent une réponse plus longue.
  • Évitez d’aller aux devants de ses besoins. Même si vous devinez ce que votre enfant désire, attendez qu’il vous en fasse la demande.
  • Provoquez des situations où votre enfant devra vous dire quelque chose. Par exemple, vous pouvez l’habiller en lui donnant une seule mitaine ou deux bas de couleurs différentes. Donnez-lui un yogourt sans lui fournir la cuillère. Donnez-lui un dessin sans crayons à colorier ou une activité de découpage en omettant la paire de ciseaux. Mettez des jeux hors de sa portée ce qui l’obligera à vous faire une demande.
  • Faites exprès de vous tromper ou créez des situations cocasses pour le faire réagir. Par exemple, vous voyez un chat et vous dites: « Oh, il est beau le chien! ». Votre enfant dessine une voiture et vous dites: « Je trouve qu’elle est très jolie ta maison! ». Tentez de mettre les souliers trop petits de votre enfant. Faites-le rigoler en mettant une paire de pantalon sur votre tête.

Finalement, il se peut que votre enfant ne réagisse pas du premier coup! Surtout, soyez patients et valorisez tout effort de communication. Gardez en tête que la communication doit demeurer plaisante.

Blog orthophonie

Le blogue orthophonie a été créé en 2010 par Céline de Brito, Brigitte Chaput et Marie Plourde, toutes trois orthophonistes. En 2012, elles ont décidé de le transformer en portail afin que tous les parents et intervenants œuvrant auprès des personnes présentant de près ou de loin un trouble de la communication retrouvent un maximum d’information sur le sujet. Elles ont aussi créé livres et jeux sur la stimulation du langage, Les Jeux de Bri-Bri (www.bribri.ca).