• Pour une intégration réussie en garderie!

    Quelle grande étape dans la vie de votre tout-petit que l’entrée à la garderie!

    C’est un moment important où l’on veut que tout se passe pour le mieux… pour tout le monde. Voici quelques conseils qui favoriseront l’intégration de votre enfant et qui aideront par le fait même papa et maman à mieux gérer ce moment!

    Prévoir ce moment

    Quelques jours avant l’entrée en garderie de votre enfant, commencez à lui parler de son nouveau milieu de garde. Peu importe son âge! Parlez-lui de son éducatrice, en disant souvent son prénom par exemple. Si vous le savez, nommez les prénoms des amis qu’il aura dans son groupe ou si vous passez en voiture devant la garderie, montrez-lui son nouveau milieu. Ce sera déjà un premier contact avec son nouvel environnement!

    Prévoir un horaire d’intégration sur plusieurs jours

    En premier lieu, il est important de prévoir une intégration sur plusieurs jours avec un temps qui augmentera peu à peu à chacune de ces journées. Les premiers jours, vous pouvez rester quelques temps avec l’enfant dans le groupe et peu à peu, le laisser seul 1-2 heures, puis jusqu’au diner, pour finalement faire une journée complète! Il est bon également d’espacer une journée dans la première semaine. L’idée d’une intégration est que ce soit fait en douceur. L’âge de l’enfant est également à prendre en considération. L’intégration se fera différemment si l’enfant a 9 mois ou 3 ans! Toutefois, les besoins de l’enfant priment et sont toujours à prendre en considération.

    Objets de transition

    Prévoyez un objet familier pour votre enfant (toutou, doudou, suce, chandail d’un parent, etc.) qui aura pour effet de l’apaiser et le sécuriser lors des moments où il a besoin de réconfort. Cet objet est en quelque sorte la transition entre la maison, la mère ou le père… en d’autres mots la sécurité et la nouveauté, ce qui est souvent insécurisant!

    La collaboration et le lien de confiance avec l’éducatrice de mon enfant

    Souvent, il est difficile pour le parent de confier son enfant à l’éducatrice qui en prendra soin tout au long de la journée. Et cela est bien normal! Il est important de se rappeler que le rôle de l’éducatrice en milieu de garde est d’assurer le bien-être des enfants et de veiller à leur santé et sécurité. N’hésitez pas à lui faire part de vos craintes et/ou questionnements s’il y a lieu. Il est primordial pour le bien de l’enfant et des parents, d’établir une relation de confiance basée sur le respect et la communication avec l’éducatrice de son enfant.

    Le moment de séparation avec mon enfant

    Le moment de dire au revoir à son enfant pour la journée est souvent difficile. On voit régulièrement l’enfant qui ne veut pas quitter son parent des bras, s’y accrochant parfois même désespérément! Et évidemment, les parents ont souvent bien du mal à gérer cette situation. Pour faciliter le tout, il est important que cette transition se fasse dans le calme avec le sourire! Démontrez à votre enfant votre ‘’accord’’ avec le fait de le laisser à la garderie. Déposez-le, souriez à l’éducatrice en lui disant bonjour et en lui mentionnant les grandes lignes importantes à savoir au sujet de l’enfant puis, c’est le moment de quitter! Un bisou et un câlin et hop! L’arrivée à la garderie ne doit pas s’éterniser! Vous quitter tout sourire en disant au revoir et bonne journée à votre enfant. Si l’enfant s’accroche à vous, décollez-le pour le confier à l’éducatrice et non l’inverse. Ce n’est pas l’éducatrice qui doit vous l’enlever des bras. L’enfant doit comprendre que c’est maman ou papa qui est en ‘’accord’’ de le confier et non quelqu’un qui l’enlève à son parent! Et finalement, le plus gros exercice pour le parent est de ne pas laisser transparaître qu’il a le cœur en miette face aux larmes de son tout-petit!

    En général, une intégration peut prendre de 2 à 3 semaines avant que l’on observe l’enfant s’adapter à son nouvel environnement et se sentir bien.

    Chaque enfant est unique, on doit donc être à l’écoute de leurs comportements pour bien répondre à leurs besoins. Il se peut que certains enfants aient besoin de plus de temps et pour d’autres c’est comme s’ils avaient toujours été dans ce milieu! Patience!