• Focus…focus… 9 Astuces pour favoriser la concentration

    L’équilibre… L’adoption de saines habitudes de vie demeure un élément essentiel qui contribuera à la réussite scolaire de l’enfant. Le fait de cumuler des heures de sommeil en quantité suffisante, augmentera sa capacité d’attention et de concentration tant à l’école qu’à la maison.

    Lorsque les devoirs et les leçons sont réalisés au retour de l’école, l’enfant aura beaucoup plus de facilité à se concentrer s’il a le ventre plein. Boire un verre d’eau et prendre une collation nourrissante, lui permettront de tenir un certain temps avant le repas. Si effectués après le souper, prévoir un repas consistant, pas trop « lourd », pour éviter de ressentir une baisse d’énergie par la suite.

    Afin d’évacuer les tensions de la journée, on prend un temps de repos pour se changer les idées au retour de l’école, comme pratiquer une activité motrice. On évite les supports informatiques. Ce temps de pause peut être un moment privilégié pour échanger avec notre enfant sur le déroulement de sa journée. Ensuite, il sera disposé à garder le focus sur les travaux à réaliser.

    Astuce 1 : Le calme

    On crée un environnement adéquat en limitant les distractions (radio, télévision, cellulaire, jeu vidéo…) J’attire votre attention sur ce dernier, puisqu’il s’agit souvent d’un défi pour les familles. Compte tenu que les enfants « attendent » parfois leur tour pour recevoir l’aide du parent, ils sont portés vers le jeu vidéo pendant l’attente. L’enfant qui doit être concentré, se voit distrait par son désir, lui aussi, de jouer au jeu vidéo, par les intonations de la fratrie, le pointage, ou simplement l’image qui clignote dans son champ de vision périphérique.

    Pourquoi ne pas profiter de cet instant pour éliminer les distractions pour tous? Suggérez plutôt de compléter un exercice seul : écrire les mots à l’étude ou débuter une lecture jusqu’au moment où ce sera « mon tour ». Les plus jeunes peuvent tracer les lettres de l’alphabet, colorier, réaliser un casse-tête ou assembler des blocs.

    Certains enfants auront besoin d’une musique d’ambiance ou préfèreront l’usage de « coquilles » ou de « bouchons » pour mieux se concentrer.

    Astuce 2 : L’espace de travail

    Afin de maximiser la qualité du temps passé à la période des devoirs et des leçons, on prévoit un coin pour l’étude, une chaise confortable, un éclairage suffisant, un endroit pour déposer les articles scolaires et les livres à proximité. Ce moment de la journée, qui exige de garder le focus sur la qualité et l’efficacité, se passera dans une atmosphère agréable avec un minimum d’organisation. Dans le cas où vous n’auriez pas d’espace pour créer un coin travail : simplement placer dans un panier les articles.

    Astuce 3 : Le temps

    Il existe différents moyens pour aider l’enfant à se situer dans le temps et à anticiper les tâches à réaliser. Il s’agit d’illustrer la routine sur un tableau ou de noter à l’agenda les exercices prévus pour chaque jour. On met un crochet lorsqu’ils sont complétés. On recourt à des repères visuels pour identifier le temps alloué à chacun (un sablier, une minuterie ou une horloge). Cela pourrait être aussi en lien avec la préparation du repas, en indiquant le temps d’arrêt pour la fin d’une activité (exemple : « lorsque le plat au four sera prêt… »). On peut répartir en deux temps ou espacer par une pause.

    Astuce 4 : L’exercice physique

    Plusieurs enfants manifestent un besoin de bouger ou de manipuler des objets pour garder le focus. En magasin, différents articles sont vendus (balle anti-stress, pâte à manipuler…) Nous pouvons trouver ces objets à la maison (pâte à modeler, bracelet…). Lorsque ceux-ci deviennent plutôt une source de distraction, simplement les retirer. C’est que le besoin n’est plus là. Parfois, ils serviront uniquement de transition pour débuter une nouvelle occupation. On peut s’asseoir sur un ballon d’exercice pour stabiliser les mouvements. On pratique le lancer du ballon en épelant les mots ou avec une balle « aki », en sautillant à la corde, à l’élastique, au cerceau « Hula hoop », en avançant d’un pas à chaque bonne réponse ou en écrivant en position debout quelques minutes.

    Mais, ATTENTION! Ce ne sont pas tous les enfants qui ressentent ce besoin. Il est préférable d’employer qu’une variante ou deux. Tandis que, tomber dans l’excès, pourrait devenir à l’inverse une source de distraction pour échapper à notre objectif initial : réviser, mémoriser et compléter les devoirs et les leçons!

    Les méthodes de révision…

    Au même titre que l’on varie les positions, on diversifie nos méthodes, afin de stimuler l’intérêt de l’enfant. À titre d’exemple, revoir les mots de vocabulaire de façon ludique, en mémorisant selon plusieurs modes d’apprentissage et en éveillant tous ses sens (la vue, l’audition, le verbal et la kinesthésie). On écrit sur différentes surfaces : tableau à craie, tableau blanc ou des cartons. On visite une application Internet le temps d’un exercice.

    Astuce 5 : La lecture

    • Choisir un coin confortable.
    • Lire en alternance avec lui.
    • Identifier les mots nouveaux et chercher la définition avec le contexte ou le dictionnaire.
    • Résumer les chapitres
    • Réciter en variant l’intonation ou en chantonnant.
    • Identifier les personnages, leurs caractéristiques, le lieu, le temps et l’élément perturbateur (« TOUT À COUP»)
    • Encourager la lecture de différents styles littéraires (roman, B.D, documentaire…)

    Astuce 6 : L’écriture

    • Référer au schéma narratif ou plan de rédaction.
    • Utiliser des cartes (thèmes) : personnages, lieux, objets, intrigues…Exemple : l’enfant pige comme personnage, un chevalier. Ensuite, le lieu pourrait être une grotte, l’objet une casserole et l’intrigue, une chasse au trésor. Ce qui éveillera sa créativité.
    • On introduit l’histoire par un théâtre de marionnettes et ensuite on l’écrit sur papier. Dépendamment des méthodes proposées, il trouvera sa source d’inspiration.

    Astuce 7 : La grammaire et le vocabulaire

    • Composer des phrases complètes avec les mots, les verbes à l’étude.
    • Piger chacun une image et nous formulons une phrase. Ce qui donne lieu parfois à des phrases humoristiques.
    • Corriger en identifiant les classes des mots (nom, verbe, adjectif…).
    • Épeler les mots en position debout et avancer d’un pas pour chaque bonne réponse.
    • Épeler les mots à l’envers.
    • Utiliser des jetons (scrabble).
    • Jouer aux devinettes ou au « Bonhomme pendu ».
    • Rédiger des dictées « trouées »
    • Surligner les particularités et les terminaisons.
    • Tracer à l’aide d’un bâton les mots dans le sable (petit bac).

    Astuce 8 : Les mathématiques

    • Reproduire les situations avec des blocs, des boutons, des dés, la monnaie.
    • Confectionner des fiches pour mémoriser (+,-, x, ÷).
    • Prendre des cartes à jouer, « Uno » ou « Skip-Bo ».

    Astuce 9 : L’histoire, l’univers social et les sciences

    • Référer aux cartes géographiques…
    • Composer des résumés.
    • Reproduire la ligne du temps.
    • Réciter à voix haute en expliquant les notions au parent.
    • Créer des cartes-questions.
    • Visionner des capsules vidéo.

    Laissez cours à votre imagination!

    En terminant, deux alliés efficaces pour s’assurer la collaboration de l’enfant : l’humour et la dédramatisation. Souriez et vous développerez une magnifique complicité!