• Elle pince les autres enfants de la garderie

    Bonjour,

    1er problème: J’ai une garderie à la maison depuis près de 6 ans et ma petite fille de 3 ans qui est né dans la garderie (façon de parler), mais parce que nous avons déménagé l’an passé, c’est une nouvelle gang et ce sont des nouveaux amis depuis un an. Elle est super jalouse et n’aime pas les amis… Elle me dit toujours qu’elle n’aime pas un tel et qu’elle veut qu’il parte chez lui. Et il arrive qu’elle leur fasse mal elle les pince. Depuis un mois j’ai 2 nouveaux amis, deux bébés de 7 mois et il y a beaucoup de réactions (et son grand frère à commencé la maternelle, donc il n’est plus là) …. Elle ne leur fait pas mal elle est même gentille avec les bébés, mais dès qu’un parent arrive elle crie, elle s’énerve, elle court partout et elle entraine les autres…

    Je sais qu’il y a une adaptation…. Mais là elle n’est pas drôle… Je la mets en punition comme minute pour son âge et c’est long des fois ça va jusqu’à 30-40 minutes je la remets assise elle se lève et rit… ahhhhh je ne sais plus trop quoi faire parce je sais que d’un autre côté elle doit me partager, mais pendant la sieste je passe du temps seule avec elle….

    Merci


    Bonjour Maryse,

    À la lecture de ce que vous relatez, je constate que vous êtes sensible à tous les changements survenus depuis un an pour votre famille et pour votre petite fille de trois ans. Tous ces changements se sont produits alors que votre fillette n’était âgée que de 2 ans seulement et qui dit deux ans dit l’âge de l’affirmation! Un déménagement implique beaucoup de choses  pour un jeune enfant : une nouvelle maison, une nouvelle chambre, un nouvel environnement… pour ne nommer que celles-là. Votre enfant a eu à vivre son quotidien avec des nouveaux enfants et, de plus, elle a vu son grand frère quitter pour la maternelle… Peut-être est-elle passée de la couche à la petite culotte pendant cette même année qui est, cela aussi, un autre grand changement pour un enfant! À faire tout ce décompte, on constate que cela est beaucoup pour une enfant de cet âge! Le fait qu’elle vous dise ne pas aimer les « nouveaux » enfants qui gravitent autour d’elle dans votre service de garde peut être une réaction tout à fait normale. Vous pourriez intervenir « par la bande » sur ce comportement. Exemple : Lors de la causerie du matin, nommez chaque enfant par son prénom tout en lui attribuant une belle caractéristique (ou une belle action que vous avez observez chez l’enfant) qui rime (ou non) avec son prénom. Ainsi, votre fillette entendra de bien belles choses sur ses copains et sur elle-même et qui aura une résonnance positive en elle.

    Elle semble se montrer douce et aimable avec les deux bébés qui viennent de faire leur entrée… c’est une belle occasion de valoriser ce bon comportement chez elle. La valorisation d’un comportement engendre bien souvent sa « généralisation », en ce sens  qu’il y a fort à parier qu’à court ou moyen terme, vous verrez votre fillette se montrer douce et aimable avec tous et chacun. Vous pouvez également profiter de ce beau moment et lui donner des petites responsabilités (ex : aller chercher la couche du bébé). Les enfants adorent exécuter des petites responsabilités car elles sont sources de gratifications positives de la part de l’adulte!

    Par contre, le fait qu’elle s’en prenne aux autres enfants en les pinçant n’est pas acceptable. Dans quel contexte pince-t-elle un enfant? Est-ce qu’elle le fait « gratuitement » ou bien si c’est sa façon d’exprimer un désaccord? Lorsqu’elle fait mal à un enfant, comment intervenez-vous? Il est important qu’elle comprenne que vous ne tolérez pas les agressions physiques. Il pourrait être très utile d’appliquer les étapes de la résolution de conflits avec elle afin qu’elle puisse faire réparation de son geste auprès de l’autre enfant. Cette façon de faire responsabilise l’enfant « agresseur » et permet à l’enfant « agressé » d’exprimer ses émotions. Pour en savoir davantage sur ces étapes, veuillez consulter le texte :« Comment gérer les conflits chez les tout-petits? »

    Le fait que vous preniez du temps de qualité avec votre enfant seul à seul est une très bonne façon de lui témoigner tout votre amour. Vous dites le faire pendant la sieste… est-ce parce qu’elle ne dort plus? Fait-elle une petite relaxation? Parfois on peut voir un enfant adopter des comportements inacceptables  et la raison est qu’il manque simplement de sommeil, qu’il est trop fatigué, donc intolérant à la frustration…



     

    2e problème: J’ai un garçon dans ma garderie qui n’écoute vraiment pas et dès qu’un parent arrive il saute sur mon divan (qu’il n’a pas le droit d’aller) il met ses mains dans la télé, plein de chose comme ça pour attirer l’attention…. Que faire des trucs s.v.p

    Merci et bonne journée

    Maryse Aubé


    Ah la période des arrivées et départs! Elle peut monopoliser de belles minutes de la part de l’éducatrice avec les parents. Par ailleurs votre attention n’est plus tournée entièrement vers les enfants… ce qui peut parfois causer une petite désorganisation chez certains…

    La première question qui me vient en tête est de connaître l’âge de cet enfant. Vous mentionnez qu’il court et saute sur le divan, j’en déduis qu’il a au minimum 2 ½ ans. En éducation il y a un principe de base important qui dit que « derrière tout comportement se cache un besoin et/ou un sentiment ». Je serais portée à vous poser spontanément cette question : Quel serait le besoin de cet enfant dans ce moment précis de la journée, c’est-à-dire lors de l’arrivée des parents? Dans la dernière phrase de votre énoncé vous touchez d’ailleurs à quelque chose de fort important : attirer l’attention! Si on tentait de transposer ce fait par un besoin? Serait-il juste d’émettre l’hypothèse que cet enfant aurait besoin de recevoir de l’attention positive? Ensuite, la deuxième étape serait de vous demander comment vous pourriez répondre positivement et concrètement à ce besoin durant la journée afin de venir combler ce besoin et ainsi voir fondre ce comportement désagréable comme neige au soleil. Dans la même situation il se pourrait que d’autres besoins vous viennent en tête concernant cet enfant, comme par exemple le besoin d’être sécurisé lorsqu’un autre adulte se greffe à votre groupe. Lorsque vous sentez que les besoins mis en lumière et en hypothèses semblent être cohérents avec l’enfant et la situation, il vous suffit de trouver des moyens concrets pour venir les combler.

    Exemple : Vous voulez combler le besoin de sécurité chez cet enfant. Un moyen concret pourrait être de l’amener avec vous faire l’accueil des parents qui arrivent. Les enfants adorent cela! Le fait de l’amener avec vous fait en sorte qu’il n’a pas le « loisir » d’aller courir au salon puisqu’il est près de vous et cette proximité vient sécuriser l’enfant qui en a besoin.  Vous pourriez faire en sorte que ce moment se déroule sous forme de jeu. Exemple : Supposons que votre thème porte sur « La générosité du Père Noël! » L’enfant pourrait accueillir le parent en  imitant le rire du Père Noël, en lui offrant un beau dessin ou même une fleur qu’il a lui-même fabriquée. De plus, tout en jouant, vous transmettrai de belles valeurs et qui sait… il pourrait s’instaurer un petit rituel d’accueil de la part des enfants. Vous pourriez faire en sorte que ce moment se déroule de façon ludique. Et qui sait… il pourrait s’instaurer un petit rituel d’accueil de la part des enfants.

    Un autre moyen pourrait être d’avoir un tableau des moments-clés de la journée. Ainsi, après la collation, vous pourriez amener votre groupe d’enfants devant les  séquences imagées d’une journée à la garderie et leur demander ce qui vient après la collation. Cet enfant, (et votre fillette également), seront à même de visualiser ces moments. Le fait d’anticiper les événements peut venir sécuriser cet enfant.

    N’oubliez pas que les moyens et les interventions que vous mettrez de l’avant devront s’appliquer sur une période de 21 à 30 jours minimum car c’est le temps nécessaire pour que l’on puisse constater de beaux progrès chez l’enfant.

    Je vous souhaite bonne chance et beaucoup de plaisir à combler ces petites boules de besoin que sont les tout-petits!