Cliquez ici

Être parent…

Être parent…

 

Quel rôle gratifiant! Nous récoltons ce que nous avons semé lorsque notre enfant est devenu un adulte responsable. C’est un engagement et  un investissement de temps à chaque jour dès la naissance de  notre poupon.

Je vous entends me dire… « Linda comment faire? Ce n’est pas toujours facile d’éduquer un enfant.  C’est exigeant! »

Je suis entièrement d’accord avec vous. C’est vrai que ce n’est pas toujours une partie de plaisir de s’occuper d’un petit. Nous avons des journées très occupées autant au travail que le soir.  On n’a pas toujours le goût de s’obstiner avec notre jeune. On achète la paix en lui donnant tout ce qu’il veut pour ne pas l’entendre pleurer ou on lui dicte constamment quoi faire ou ne pas faire car la seule façon d’appliquer une action correctement c’est la nôtre. Est-ce comme ça chez vous?

Pour qu’il devienne un adulte responsable, il faut privilégier dès la petite enfance un encadrement démocratique. C’est-à-dire, un parent qui favorise l’écoute et l’autonomie, qui guide dans des résolutions de problèmes, qui encadre dans des limites structurées, qui responsabilise, qui communique, qui valorise et qui applaudit les efforts autant que les résultats.  Un parent doit être cohérent dans ses exigences et peut être ferme si ça touche les valeurs et les règles de vie qu’on veut lui transmettre.

C’est toute une responsabilité n’est-ce pas?  Le but n’est pas d’être le parfait parent car il n’y a pas personne ainsi. C’est tant mieux.  La profession de parent s’apprend.

Pour notre enfant, nous sommes un exemple. C’est nous qu’il regarde. Devinez qui il imite lorsqu’il joue au papa et à la maman? Êtes-vous du genre à fuir ou à faire face à vos responsabilités? Qu’est-ce que vous voulez donner comme exemple? Qu’est-ce que vous voulez lui transmettre comme valeurs? Est-ce que vous êtes cohérent dans vos conséquences s’il enfreint une règle de la maison? Je vous invite à réfléchir à ces questions, à les mettre par écrit sur un carton de couleur et à les coller à la vue de tous dans la maison. Ça vous aidera à persévérer et à garder votre but clairement défini.

L’attitude idéale à prendre pour que l’enfant s’identifie à vous est d’être responsable, de démontrer vos qualités et vos défauts, d’admettre vos erreurs et aussi d’avoir la capacité d’accepter d’avoir besoin d’aide parce que vous perdez patience et ne savez plus comment intervenir auprès de votre enfant.

Admettre que vous avez besoin d’aide c’est humain. Surtout n’attendez pas pour chercher de l’aide, peu importe votre besoin. Plus vous attendez, plus ce sera exigeant de rétablir la situation. Et c’est malheureusement l’enfant qui paie pour votre manque de patience, de cohérence et vos sautes d’humeur.

Amusez-vous! C’est la meilleure attitude à adopter!