• La première peine d’amour

    Ma fille vit sa première peine d’amour…

    Il ne vous viendrait sûrement pas à l’idée de dire à une veuve, lors des funérailles de son mari, des phrases du genre : « Un de perdu et dix de retrouvés; une belle femme comme toi ne restera pas seule bien longtemps; ce n’est pas la fin du monde; ce n’est pas grave tu trouveras quelqu’un d’autre. »Évidemment, ça serait irrévérencieux, déplacé et de mauvais goût.

    Pourtant peu de parents réalisent que ça s’applique aussi pour leur enfant qui vit une peine d’amour. En effet, vivre une peine d’amour pour une adolescente c’est justement la fin du monde… la fin de SON monde. Elle doit faire un deuil d’une situation qui n’existe plus (sa relation amoureuse). Ce dont elle a besoin c’est d’être écouté, consolé et rassuré.

    Faites-lui sentir que vous êtes là pour l’épauler. Aidez-la à mettre des mots sur ses sentiments et encouragez votre fille à vous raconter sa peine.

    Surtout, ne sous-estimez pas la peine d’amour de votre gars. Son orgueil masculin l’incite seulement à être plus discret, mais il n’en souffre pas moins lui aussi.