• Mon enfant mord

    Bonjour,

    Mon garçon de 18 mois mord. Lorsqu’il est trop heureux et excité, il mord et lorsqu’il est fâché et contrarié également (autant les adultes que les enfants). Cela dure depuis environ 6 mois. J’ai essayé plusieurs choses qui m’ont été conseillées (conséquence, expliquer à l’aide d’images la gestion de ses émotions (heureux, fâché)) mais en vain. Alors, j’espère que vous pourrez me conseiller sur une technique à utiliser dans ce cas puisque ce comportement est désagréable autant à la maison qu’à la garderie.

    Merci beaucoup!
    Geneviève


    Bonjour,

    Pour répondre à votre question, j’ai le goût de commencer en vous disant que le comportement de votre enfant est tout à fait normal! Exaspérant peut-être, mais normal. La plupart d’enfants de 12-18 mois passent par une période d’impulsivité, voir même agressivité : ils frappent, poussent, tirent les cheveux, mordent… Étant donné qu’ils n’ont pas encore acquis la parole ils agissent ainsi, en général,  pour s’exprimer.  Rassurez-vous, avec le temps ce comportement disparaîtra!

    De plus, à cet âge la bouche est très sollicitée! Comme vous le savez probablement entre 0 et 18 mois les enfants sont dans le stade oral. Ils explorent avec leur bouche! Tout y passe : nourriture, jouets, vêtements, livres, et même les parties du corps parfois!

    Un  enfant peut mordre pour plusieurs raisons afin d’exprimer une émotion : lorsqu’il a une poussée dentaire;  pour entrer en contact avec ses pairs; en réaction à un nouvel événement de leur vie (séparation des parents, changement de groupe à la garderie, naissance d’un frère). Dans le cas de votre fils il est fort possible qu’il morde pour cette dernière raison. Et c’est pour cette raison qu’il mord lorsqu’il est content, excité, fâché…

    Dans votre question vous demandez une technique pour arrêter son comportement. Je vous conseille les 3 étapes suivantes:

    1. Arrêt du comportement
    2. Retrait de l’enfant qui mord
    3. Réparation du geste

    Je vous l’explique de façon détaillée :

    • Lorsque votre fils mord, dites-lui : « NON! On ne mord pas» fermement, sans  rajouter d’autres  mots.  Votre non-verbal doit également montrer votre désaccord.
    • Sans  parler vous l’éloignez de l’enfant mordu et vous l’ignorez. Pas de mot, pas de regard.  Vous pouvez même l’assoir une minute (pas plus) et vous donnez toute votre attention à l’enfant mordu.  Votre enfant doit comprendre qu’il n’a pas votre attention lorsqu’il mord.
    • Une fois  la minute écoulée vous allez le voir et lui dites : « Tu étais fâché tantôt. Tu n’aimes pas ça quand ton amie t’enlève ton camion! Dis-le : c’est à moi! » Ou « T’es content, tu aimes bien aller jouer dehors! Dis-le : je suis content! »

    Ensuite vous l’amenez réparer son geste en lui demandant de s’excuser et/ou de faire un câlin à la personne mordue (enfant ou adulte), si celle-ci accepte que le petit crocodile l’approche, bien évidemment. On ne doit jamais imposer cette forme de réparation à l’autre. Il est aussi important de l’aider à nommer son émotion : « Je suis fâché! » Ou « Je suis content! » Une fois le câlin fait on passe à autre chose! Votre fils retourne jouer sans mettre  d’emphase sur la morsure. Bien sûr, probablement il ne sera pas capable de dire la phrase au complet mais petit à petit il apprendra!

    C’est important d’encourager, en même temps, chaque petit geste positif (gentil) qu’il fait. Ex : « Bravo, tu partages bien ton jouet avec Étienne! » Lorsqu’il exprime un sentiment : «  Bravo, tu l’as dit avec des mots, tu es fâché! » Votre bambin doit avoir un gain lorsqu’il utilise des mots au lieu de mordre: un câlin de la part de l’adulte, un grand sourire, un bisou. Il doit avoir notre attention!

    Dans votre question vous dites qu’il mord à la maison et à la garderie. Il me paraît important de souligner l’importance de la collaboration entre intervenants. Parents et éducateurs devraient utiliser la même intervention pour que celle-ci soit plus efficace.  Votre enfant doit comprendre que tous les adultes qui s’occupent de lui sont en désaccord avec ses morsures, et qu’il perd votre attention de lorsqu’il mord.

    On peut bien sûr travailler avec des images et des histoires comme vous dites avoir déjà essayé. Ceci aidera votre enfant à mettre des mots sur l’émotion. On peut aussi préparer une boîte douceur où l’on met des objets doux, tels des plumes, un toutou,  un doudou, et l’enfant pourrait l’explorer lorsqu’il en a envie.  Un autre moyen pourrait être de laisser à sa portée, un anneau de dentition qu’il pourrait mordre lorsqu’il en aura le besoin. L’essentiel est d’agir sur le champ, fermement, et tous les intervenants de lui de la même façon.   Aussi, donnez-vous la chance d’essayer une nouvelle intervention au moins 4-5 jours! Parfois nous allons trop vite et dès que l’enfant ne change pas son comportement on pense que l’intervention ne fonctionne pas avec lui et on change notre façon d’agir. Soyez tenace!  Vous allez voir, à fur et à mesure que votre enfant dira des mots, et à l’aide de votre encouragements  et votre constance, vous verrez ce comportement diminuer, voir même disparaître!  La patience est de mise!