Cliquez ici

À 4 ans, elle refuse toujours de dormir dans sa chambre

Bonjour,

Je suis une maman de 2 petites filles, une de 4 ans et une de 3 mois. Je lis souvent vos articles et suis une adepte des revues Yoopa que je trouve excellente. Voilà, je suis maman à la maison, je ne peux plus travailler suite à un accident de voiture en 2005, qui m’a laissé invalide. J’ai tout de même réussi à avoir 2 belles cocottes, malgré les grossesses difficiles. J’ai un problème de douleur chronique/fatigue chronique… Je vous dis tout ça pour vous expliquer un peu la situation dans laquelle je me trouve. Vu que je dors mal et que je suis toujours fatiguée, j’avais pris l’habitude avec la 1ere de la coucher avec nous dans notre chambre à coucher, en prenant toutes les précautions, moïse à coté du lit quand elle était bébé jusqu’à environ 6 mois, et ensuite je la faisais dormir dans son lit à elle dans sa chambre, et au milieu de la nuit quand elle se réveillait et voulait boire, je l’amenais dans notre chambre et elle finissait sa nuit avec nous.

Depuis ce temps là, ma fille ne veut pas dormir toute seule dans son lit. Elle y commence sa nuit, et elle la fini dans notre lit, et souvent, presque toujours, mon conjoint dort sur le sofa. On a essayé le 5-10-15, la laisser pleurer jusqu’à 3h de temps, en allant la rassurer etc. On a essayé le truc de la chaise que l’on met de plus en plus loin, sans succès, on a essayé pas mal tous les trucs des dizaines de livres sur le sommeil qui n’ont pas fonctionnés. Étant donné mon état et mon grand besoin de dormir, trop souvent on l’a laissé dormir avec nous en se disant qu’un jour ça s’arrangerait, qu’un jour elle se sentirait prête et dormirait d’elle même dans son lit. Quand je lis des articles sur le cododo c’est ça que presque toutes les personnes racontent, qu’un jour ils dorment seuls, etc… Mais je me demande si c’est normal qu’à 4 ans elle redoute autant le dodo. On dirait qu’elle a peur. Elle a 3 ou 4 veilleuses, on fait la même routine de dodo depuis qu’elle est née (bain, histoire, etc…), on lui a fait choisir un (des) toutous qui allait veiller sur elle pendant son dodo, rien n’y fait. Peut-être que je devrais la laisser pleurer pendant qqs nuits et la forcer à rester dans sa chambre?? Je ne sais plus trop quoi faire ou quoi penser…

Peut-être auriez-vous un truc pour moi que je n’ai pas essayé??

Je sais que j’aurais peut-être dû la confronter dès le départ, je me tape sur la tête dès fois de pas avoir fait les bonnes choses, mais ce qui a été fait, est fait, et ça donne pas grand chose de me taper sur la tête à part de me culpabiliser, ce qui est très fréquent chez les mamans. hihi

J’ai fait de mon mieux mais maintenant je me demande ce que l’on peut faire pour l’aider. Elle va à la garderie 2 ou 3 jours semaine, pour la faire sociabiliser avec les autres enfants depuis qu’elle a 1 an. Elle ne fait plus de siestes chez nous depuis 1 an environ mais à la garderie elle en fait. Et depuis quelques semaines, elle a commencé à dire qu’elle veut pas faire dodo à la garderie, qu’elle ne veut pas y aller parce qu’elle ne veut pas faire dodo là bas. Je ne sais plus quoi penser, son éducatrice est merveilleuse à tous les points de vue. Un coup chez elle, elle est ok et de bonne humeur, mais le matin, je dois la rassurer et la convaincre de vouloir y aller.

En gros c’est ça, y a t-il quelque chose que je pourrais faire???

Merci d’avance
Martine Roy


Bonjour Martine,

D’abord, rien ne sert de vous taper sur la tête! Vous avez agi, depuis la naissance de votre grande fille, selon ce que vous considériez bien, et ce, avec amour. Les parents sont souvent troublés concernant le sommeil et les peurs nocturnes de leur enfant et avec raison. Nous avons tous besoins de bonnes nuits de sommeil, adultes comme enfants.

Vous avez essayé une multitude de moyens pour que votre fille arrive à dormir dans son lit toute la nuit. Les moyens que vous avez essayés sont tous aussi bien les uns que les autres. Maintenant, pourquoi, selon vous, aucune des méthodes n’a fonctionné? Avez-vous lâché prise trop rapidement compte tenu de votre besoin de sommeil? Était-ce vous ou votre conjoint qui se levait la nuit? Est-ce qu’une de ces méthodes a fonctionné, ne serait-ce que quelques jours? Ces questions ajoutées à une observation plus spécifique de votre part vous guideront vers des solutions possibles.

Étiez-vous à l’aise avec les méthodes utilisées? Il arrive que certains parents mettent en application de bonnes méthodes, mais qu’ils n’arrivent pas à demeurer constants puisque la méthode utilisée ne correspond pas à leur valeur.

Est-ce que le bébé de 3 mois dort avec vous? Avez-vous essayé de cesser le cododo à l’arrivée du bébé ou avant? Si vous avez tenté de mettre fin au cododo en même temps que l’arrivée de bébé, votre fillette a peut-être l’impression d’avoir perdu sa place.

Les nuits font parfois naître des insécurités chez les enfants. Le fait d’avoir été cherché votre fillette à plusieurs reprises ne l’a pas aidé à affronter ses craintes et elle a peut-être même compris que finalement, elle avait raison d’avoir peur et de se sentir en danger puisque ses parents venaient la chercher rapidement la nuit pour la protéger. Maintenant, à ce que je comprends, vous désirez que votre fille cesse d’aller vous rejoindre durant la nuit. En êtes-vous certaine? Est-ce vraiment ce que vous désirez? Parce que si vous avez un doute, et bien vous le ferez sentir à votre enfant et vous aurez encore plus de difficulté à être constante dans l’application des mesures proposées pour que votre enfant arrive à se rendormir seule et rester dans son lit.

Prenez le temps d’identifier les raisons éventuelles des peurs nocturnes de votre enfant. Au-delà de la peur du noir, l’enfant peut aussi être inquiet par sa place dans la famille et par un sentiment d’insécurité. Il faut donc savoir décoder ce que cachent les craintes. Est-ce que votre fille est au courant de votre état de santé? De l’accident? Peut-être a-t-elle peur pour vous? Elle sent que vous êtes fatiguées alors elle se sent impuissante et elle a peur. Est-il possible que ça l’angoisse? Avez-vous déjà parlé de votre accident avec votre fille? Souvent, le simple fait d’en parler peut faire disparaitre certaines angoisses.

Quelques causes pouvant créer de l’angoisse :

  1. Changements dans son environnement : déménagement, garderie…
  2. Problèmes personnels d’un parent.
  3. Arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur.
  4. Et bien d’autres raisons que nous ne voyons pas.

Voici quelques trucs afin d’inciter votre enfant à rester dans sa chambre :

  • Puisque votre fille a pris l’habitude de terminer ses nuits avec vous, elle a peut-être besoin, pour quelques nuits, de ré apprivoisé sa chambre. Un parent peu donc resté dans la chambre de l’enfant pour l’aider à apprivoiser son environnement afin qu’elle sente qu’elle est bien et en sécurité.
  • Rassurez votre fille depuis votre chambre : c’est la nuit, fait dodo, tout va bien. Le but est qu’elle retrouve le sommeil toute seule.
  • Si vous devez vraiment vous lever, expliquez-lui qu’elle doit dormir et que vous aussi. Dites lui, bonne nuit, à demain. Ne vous éternisez pas.
  • Si votre enfant se lève, reconduisez-la (sans vous fâcher) dans sa chambre. Utilisez un ton rassurant.

Que faire si votre enfant insiste pour dormir avec vous? Entre l’envie d’acheter la paix pour avoir une bonne nuit de sommeil et tenir son bout est un choix parfois difficile à faire. L’un a un impact à court terme et l’autre à long terme. Dites-vous qu’à chaque fois que vous cédez, tout est à recommencer.  Tenez bon!