Cliquez ici

Elle se réveille la nuit!

Elle se réveille la nuit!

Bonsoir à vous,

Je suis maman d’une petite fillette de 17 mois. Je vous explique un peu la situation… depuis la naissance de notre princesse nous la gardions à dormir avec nous, car elle dormait beaucoup mieux ainsi, mais nous avons pensés que plus tard ce serait plus facile quand elle serait en âge de comprendre et qu’elle dormirait toute seule après dans son lit. Nous avons cependant essayé à mainte et mainte reprise sans obtenir de très bons résultats.

Durant la journée, elle fait ses siestes normales dans son lit, mais c’est le soir ou ça se corse. Parfois, elle fait ses crises et parfois elle s’endort par elle-même, mais quelques heures plus tard (dans les petites heures du matin) elle se réveille en pleurs et me réclame… le soir, je la laissais pleurer et elle finissait par se rendormir toute seule, mais la nuit, je ne peux pas la laisser pleurer, car on habite en appartement et pour le bruit ce n’est pas du tout insonorisé. Donc, je ne sais pas vraiment quoi faire pour qu’elle dorme toujours dans son lit sans que cela dérange.

Hier, nous l’avons laissé dormir dans son lit et elle s’est réveillée en pleurs et je suis restée avec elle à côté de son lit jusqu’à ce qu’elle s’endorme. Ça lui a pris au moins une heure avant qu’elle se rendorme et je suis repartie tout de suite après. Elle a dormi au moins 7 heures en ligne jusqu’au matin…  Je vois que de cette façon, ça nous a donné d’excellents résultats, mais j’aimerais savoir si c’est une bonne option ?? Si oui, comment dois-je procéder pour qu’elle puisse petit à petit s’endormir toute seule??

J’ai besoin de vos précieux conseils.

Merci beaucoup

Marie-Josée


Bonjour Marie-Josée,

Je comprends bien votre questionnement! Vous essayez une nouvelle technique et vous avez envie d’être rassurée. Il est normal de se questionner. Ça fait partie de nos apprentissages comme parent.

À la lueur de votre texte, j’ai cru comprendre que votre fille n’a aucun problème pour les siestes du jour. Dois-je comprendre qu’elle s’endort seule?

J’aurais quelques petites questions à vous poser avant de vous partager ma réflexion :

  • Avez-vous établi une routine avant le coucher?
  • Cette routine est-elle respectée par vous et votre conjoint?
  • Votre cocotte arrive-t-elle à jouer seule le jour? Peut-elle, par exemple, jouer en toute sécurité dans une autre pièce sans que vous ne soyez à ses côtés?
  • Quand vous avez décidé de la remettre dans son lit, quelles étaient vos réactions face à ses pleurs?
  • Comment vous sentez-vous lorsqu’elle pleure ou vous réclame la nuit? Êtes-vous anxieuse? Irritée? Vous sentez-vous coupable?

Rappelons-nous que les enfants ressentent nos émotions. Si je suis très irritée et que j’ai de la difficulté à me calmer, ça risque d’être plus difficile de calmer mon enfant. Il faut, dans la mesure du possible, essayer d’être dans un état plus détendue avant d’intervenir auprès d’un enfant.

Observez votre fille le jour : arrive-t-elle à jouer seule pendant de courtes périodes de temps? Si la réponse est non, il est normal qu’elle éprouve de la difficulté à demeurer seule pendant 8 heures la nuit. Si tel est le cas, pratiquez avec elle le jour. Laissez-la jouer seule avec ses jouets. Ça ne veut pas dire de ne plus jouer avec elle! Bien au contraire. Elle apprendra simplement à se sentir en confiance et à être bien, et ce, même si vous n’êtes pas à ses côtés.

Il faut se rappeler que la routine est très importante pour les enfants. Elle se veut rassurante puisque ça les aide à se situer dans le temps et à anticiper la suite des évènements. Si une routine n’est pas établie, je vous conseille de débuter dès maintenant. Assurez-vous que la période avant le coucher (environ 45 min. avant) soit une période plus calme : jeux calmes, le bain, une histoire, etc.  Répéter les gestes dans le même ordre, et ce, à chaque soir.

Je comprends aussi votre crainte face aux voisins. Je vous encouragerais à leur faire part de votre situation. Vous pouvez leur expliquer que vous êtes dans un moment de transition avec votre fille, qu’elle est en apprentissage pour le coucher et qu’il se peut qu’elle pleure la nuit. Vous vous excusez et demandez leur compréhension pour une certaine période.

Vous pouvez très bien poursuivre ce que vous avez déjà mis en place. Ça semble bien fonctionner. Avant d’opter pour une nouvelle intervention, il faut d’abord prendre le temps d’essayer celle qu’on a choisie. Si elle a besoin d’être rassurée, vous pouvez vous rendre à sa chambre et simplement lui dire : « C’est le dodo, mon amour. » Et la remettre au lit. Si vous restez dans sa chambre, interagissez le moins possible. Elle sera rassurée par votre présence, mais elle comprendra aussi que ce n’est pas un moment pour jouer. Maman étant devenue une « maman robot » sera moins intéressante. Graduellement, vous quitterez sa chambre en diminuant votre temps de présence. Éventuellement, vous ne serez plus obligée d’attendre qu’elle s’endorme. Aussi, lorsqu’elle se réveille, vous pourriez attendre quelques minutes avant de vous rendre à sa chambre. Il se pourrait qu’elle ne soit qu’en transition dans les phases du sommeil et qu’elle réussisse à s’endormir à nouveau toute seule. Si elle semble s’énerver, vous pourriez adopter la technique que vous faites présentement.

Il faut aussi de la patience et de la constance. Votre fillette est encore jeune et en apprentissage. Elle doit s’adapter à des changements. Un peu de rigueur, beaucoup d’amour et tout devrait entrer dans l’ordre. Si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à faire appel à un coach familial de votre région.

Bon sommeil!