• Il s’endort bien chez nous, mais pas à la garderie !

    Bonjour,

    Je vous écris en espérant que vous aurez des pistes de solutions….  J’ai un petit garçon de 1 an qui va à la garderie depuis le début de janvier. C’est une garderie en milieu familial qui a 9 enfants et deux éducatrices. Après une petite période d’adaptation, tout va bien sauf sur un aspect: mon garçon refuse de faire la sieste. Il joue avec les amis, il mange bien, mais quand vient le temps de dormir, il se met à pleurer et ne dort pas de tout l’après-midi. C’est problématique car il est très fatigué et dérange les autres enfants aussi. L’éducatrice a essayé beaucoup de choses, l’isoler, le changer d’endroit, le bercer, il ne veut rien savoir.

    Elle commence à trouver la situation difficile et me demande constamment si j’ai des idées, mais je n’en ai aucune, pour la simple raison que mon bébé dort très bien chez nous! Il fait des nuits de 11-12 heures, et si moi je le couche pour la sieste il dort. Le week-end il est reposé, il fait ses siestes sans problème, mais la semaine il est épuisé. Parfois même après avoir dormi sa nuit, il est encore fatigué le matin, donc je le remets au lit vers 8h30-9h, et je l’amène à la garderie vers 11 h. Est-ce que ça pourrait expliquer qu’il ne dorme pas à la garderie? C’est juste que si je l’amène plus tôt, vers 9h, sans le faire dormir chez nous, il ne dort pas du tout le matin (même si l’éducatrice essaie de le coucher), est de très mauvaise humeur, et fait une tout petite sieste de 30-45 min en après-midi. À la garderie, je lui ai amené sa doudou, sa peluche préférée, l’éducatrice met une musique douce…rien ne semble fonctionner.

    Je dois mentionner que mon bébé s’est toujours endormi très tôt, vers 19h; depuis le début de la garderie, il est au lit à 18h30. J’ai pensé essayer de retarder son heure de coucher mais si je ne fais pas sa routine du dodo dès 18h il est tellement fatigué qu’il se couche lui-même par terre! Aussi, à la garderie la période de sieste va de 12h30 à 15h, ce qui me semble très long! À la maison, sa sieste d’après midi débute en général vers 1h30, jusqu’14h30-15h, et le matin, de 8h30-9h à 10h-10h30. Auriez-vous des trucs, des suggestions que je pourrais essayer??

    Merci! Sophie maman de Rafaël, 1 an


    Bonjour Mme Lamoureux,

    Tout d’abord, l’entrée en milieu de garde est une étape très importante et déstabilisante dans la vie des tout-petits. Ils doivent s’acclimater à différents changements dans leur routine et s’adapter à différentes personnes qui s’occuperont d’eux. Ils doivent cohabiter et partager leur espace, leurs jeux et leurs moments privilégiés avec l’adulte, ce qui n’est pas chose facile pour un bébé!

    Une étroite collaboration et une bonne communication entre parents et éducatrice sont incontournables afin de favoriser une intégration adéquate pour votre petit trésor! Vous pourriez expliquer en détails comment vous procédez à la maison. Une comparaison entre votre routine et celle du milieu familial permettrait d’identifier les irritants et les raisons du déclanchement de ses pleurs. Chaque enfant est unique et a un rythme qui lui est propre. Vous pourriez vérifier son heure de dodo à la garderie. Si à la maison il se couche vers 13h30, et qu’à la garderie il le couche vers 12h30, son rythme de sommeil n’est peut-être pas adapté à son besoin physiologique.

    Le moment de la sieste est le temps où l’enfant est le plus vulnérable, puisqu’il entre en contact avec son petit “Moi” intérieur. C’est la période où il est directement connecté avec ses émotions, ses peurs et ses angoisses. Dans un nouvel environnement, il y a d’innombrables facteurs qui peuvent perturber le moment de la sieste, notamment :

    • les nouveaux bruits,
    • les nouvelles odeurs,
    • les nouveaux visages,
    • les cris et les pleurs des autres enfants,
    • l’emplacement du dodo,
    • les cycles de sommeil individuels à chaque enfant.

    Tous ces éléments sont à considérer puisqu’ils apportent des pistes pour déterminer la meilleure façon d’aider votre enfant à trouver le sommeil à la garderie.

    Vous êtes la meilleure personne pour comprendre les besoins de votre enfant. Vous pourriez envisager une visite dans le milieu lors de la période du dodo. Ainsi, vous constaterez les difficultés et l’insécurité vécues par votre poupon aux heures de sommeil. Si le problème persiste malgré tout, n’hésitez pas à communiquer avec un coach familial pour vous outillez davantage.

    Bon succès!