Cliquez ici

Ma fille ne fait toujours pas ses nuits!

Bonjour,

J’ai découvert votre site internet aujourd’hui et je trouve ça super intéressant. J’ai pas mal des questions concernant ma fille. Elle a 29 mois et depuis qu’elle est toute petite, elle n’a jamais fait ses nuits. Le problème avec elle est uniquement la nuit. Elle se réveille très souvent en pleurant. Je la laisse pleurer et des fois ça marche et d’autres fois, elle vomit tellement elle pleure. Je vais donc la voir dans sa chambre et je lui parle. J’essaye de lui faire comprendre que maman est là, mais que maman doit aussi faire dodo. Je lui répète souvent que si elle besoin de maman, il faut qu’elle se lève de son lit et qu’elle vienne me chercher. Mais ça ne marche pas. J’ai même acheté une lampe avec la musique et rien! J’ai arrêté de lui donner du lait la nuit, car son pédiatre m’a dit qu’à son âge, elle n’est plus supposée boire du lait pendant la nuit.

Je suis vraiment fatiguée. Je pars travailler à 5 h du matin et je ne dors pas et non plus! Je trouve qu’elle ne se repose pas comme il faut. Pourriez-vous me donner quelques conseils s.v.p.?

merci

Désirée Tortolero


Bonjour,

Merci de nous avoir écrit. Votre courriel étant court, il me manque beaucoup d’éléments entourant tout votre quotidien afin de me faire une tête. Êtes-vous seule avec votre fille? Fréquente-t-elle à la garderie? Sinon, qui s’occupe d’elle? En l’absence de ces réponses, je vais tenter du mieux que je peux de vous guider et vous donner quelques pistes de solution. Je peux très bien comprendre votre désarroi et il est facile d’imaginer que vous manquez de sommeil. Il faut toutefois trouver le pourquoi de ses nombreux réveils avant de pouvoir appliquer des trucs.

Il serait bien de voir, étant donné que vous me dites qu’elle n’a jamais fait ses nuits, si votre fille est anxieuse à l’idée de ne pas vous avoir près d’elle. Est-ce que c’est pour cette raison qu’elle se réveille? Parce que pour elle, dans sa vision des choses, vous êtes « disparue ». Est-elle capable de jouer seule dans la journée sans que vous soyez toujours à ses côtés? Est-elle capable de rester dans une pièce sans que vous, son père, son éducatrice soyez toujours présents? Comment se passe la sieste de l’après-midi à la maison? Si elle va à la garderie, comment cela se passe-t-il? Pleure-t-elle beaucoup? Est-elle capable de jouer seule? Est-elle capable de faire une sieste?

Si tel est le cas, il faudrait tranquillement lui apprendre que parfois, elle peut rester seule et jouer seule sans que vous soyez constamment à ses côtés, tout en la rassurant, bien sûr, par vos paroles, en restant ferme, en ne vous précipitant pas pour la consoler. Cela prendra quelque temps, mais les bénéfices seront immenses. Il serait bien d’impliquer votre éducatrice aussi si elle y passe ses journées. Votre fille comprendra ainsi, que peu importe où elle est et avec qui elle est, les adultes autour d’elle reviendront et qu’elle n’est pas « abandonnée ».

Lorsqu’elle aura compris ceci, il sera plus facile de lui apprendre que c’est la même chose la nuit. Toutefois, avant d’appliquer ceci le soir, j’aurais le goût de vous dire, pourquoi ne pas aller la rejoindre la nuit lorsqu’elle se réveille, rester avec elle et même, pourquoi ne pas finir la nuit avec elle. Je le sais que ce n’est pas l’idéal, mais en attendant, tout le monde dormirait et récupérerait un peu de sommeil!!

Si le problème ne se situe pas à ce niveau, regardons ensemble le rituel du coucher. S’endort-elle seule le soir? Si la réponse est non, elle s’attend probablement à la même chose la nuit lorsqu’elle se réveille.   Ça pourrait expliquer pourquoi elle se réveille toutes les nuits. Il faudrait lui apprendre à s’endormir seule. Vous pourriez entre autres, utiliser la technique 5-10-15 (on attend 5 minutes avant d’aller la voir, 10 et 15) ou la méthode du retrait progressif (la chaise qui recule un peu chaque soir).

Quant à la routine avant le dodo. Est-elle toujours la même? À quelle heure se couche-t-elle? Y a-t-il place au calme ou bien tout se passe dans la précipitation? Je vous invite à consulter la section sommeil (routine du dodo) du site. Une routine stable est très sécurisante pour l’enfant.

Il pourrait être bien de regarder l’attitude de tout le monde entourant le moment du coucher. La famille est probablement dans une roue qui tourne. Vous êtes fatiguée, votre fille l’est, vous êtes à bout et plus vous êtes fatiguée, plus vous êtes à bout. Vous anticipez probablement l’heure du dodo plusieurs minutes avant, et ce, de façon négative. Parfois, sans le vouloir, nous projetons nos angoisses sur nos enfants. Il est fort probable que vous anticipez tellement mal la nuit, par votre verbal et non verbal, qu’elle se passe mal. Et votre fille le percevant, elle a une image négative du dodo.

Et papa dans tout ceci, est-il présent? Quelle est son attitude face à tout ceci? Dans toute situation, il est primordial d’avoir une bonne cohésion parentale. Et si c’était lui qui s’occupait du dodo ou d’aller la voir la nuit? Peut-être que la situation serait moins pire. Ça vous donnerait un peu de répit.

Un autre truc bien apprécié chez les tout-petits, c’est de les impliquer. Organisez sa chambre avec elle. Demandez-lui comment elle voudrait disposer ses toutous, quelle doudou elle veut, sans toutefois tomber dans l’excès. Elle aura l’impression d’être une grande fille, de faire quelque chose d’important, d’avoir un petit peu de contrôle sur ce qu’elle fait, d’avoir choisi comment se préparer au dodo.

J’espère que les différents points abordés auront su vous éclairer et vous aideront à retrouver de belles nuits de sommeil.