Cliquez ici

Ma fille ne tolère pas ses vêtements!

Bonjour,

Je m’appelle Jessica et voici mon questionnement. Ma fille de 3ans1/2 a un problème de vêtements. C’est un peu compliqué à expliquer, mais elle ne tolère aucun vêtement avec des coutures qu’elle va ressentir sur sa peau. Tout ce qui est élastique, bouton, couture, jeans, pantalon quelconque avec un peu de rigidité. L’hiver, elle n’a jamais enduré de pantalon de neige. Au début, on trouvait des solutions et elle ne jouait pas vraiment dans la neige, car elle s’y déplaçait moins bien, mais là j’appréhende l’hiver qui s’en vient. Elle n’aime pas que son manteau soit monté près du cou, elle veut toujours le redescendre. Aussitôt qu’elle porte un vêtement qui lorsque assis dans son siège d’auto lui fera une bosse, si minime soit-elle, c’est la crise de larmes. J’ai essayé beaucoup de trucs, mais maintenant ça finit systématiquement en pleur.

Je suis maman à la maison et quand elle était bébé je n’ai jamais été du genre à lui faire porter des jeans ou des vêtements dans lesquels elle ne serait pas capable de marcher ou grimper ou tout simplement se déplacer. Donc c’est souvent des ensembles en coton très confortable. Alors, je me demande quoi faire et est-ce que c’est possible que ce soit un caprice ou une « maladie » ou tout simplement une habitude que je lui ai donné involontairement!? Je ne sais vraiment plus comment agir!

J’hésite entre continuer de lui faire porter et lui dire qu’elle doit s’habituer et m’efforcer de lui faire comprendre que c’est comme ça ou tout simplement abandonner cette idée pour le moment et y revenir quand elle sera plus grande vers 5-6 ans. Mais honnêtement, je n’ai pas beaucoup de raison à lui donner à son âge pour qu’elle comprenne. J’aimerais vraiment pouvoir sortir cet hiver sans passer 2h à essayer de lui faire porter son manteau et pantalon. Je suis un peu désespérée. J’ai une fille très facile et qui comprend et apprend très rapidement, mais là, je ne trouve plus de solution.

Merci d’avance!

Jessica


Bonjour Jessica,

Je comprends bien votre questionnement concernant le comportement de votre fille. Il est normal en tant que parent d’être parfois à court de solutions. Je vous propose, dans ma réponse, quelques méthodes afin de favoriser la perception tactile de votre enfant.

Dans un premier temps, choisissez vos batailles. Je vous suggère de laisser le loisir à votre fille de choisir des vêtements souples et confortables pour ses activités journalières. Les enfants bougent beaucoup et sont plus à même de le faire quand ils portent des vêtements confortables. Je comprends toutefois votre appréhension concernant l’automne et l’hiver qui s’en vient.

Il va sans dire qu’en voiture votre enfant doit être bien assis et attaché, il en va de sa sécurité. Afin d’aider votre enfant à se concentrer sur autre chose que sur son inconfort, vous pourriez lui donner un petit cube, ou livre, fabriqué avec différents morceaux de tissu. L’objectif est de procurer à votre fille un objet qui fera appel à son sens du toucher en souhaitant qu’elle se concentre moins sur son inconfort!

Est-ce que votre fille a eu des problèmes de peau, comme l’eczéma par exemple? Certains enfants qui ont manifesté des problèmes de peau et qui ont eu recours à des crèmes à la cortisone sont plus sensibles aux vêtements plus rigides, fermetures éclair et étiquettes puisque la cortisone peut rendre la peau délicate.

Est-ce que votre fille a toujours été aussi réactive au toucher? Arrivez-vous à la toucher facilement, caresse, massage… ou n’aime-t-elle pas se faire toucher? Certaines personnes ont une grande sensibilité sensorielle et aiment moins se faire toucher. Ces dernières peuvent devenir facilement irritées par une étiquette de vêtement.

Voilà quelques méthodes qui aideront votre princesse aux petits pois à développer une meilleure intégration sensorielle (tactile) :

  • Faites de la pâte à modeler. La pâte à modeler aide les enfants à développer le sens du toucher.
  • Soyez peintre. Peinturer avec les mains ou les pieds. En plus d’être génial pour la créativité, la peinture offre différentes perceptions tactiles.
  • Partez à la recherche d’un trésor. Créer un coffret-surprise d’objets à découvrir les yeux bandés (roche, feuille, gazon, velours, papier à sabler, métal…).
  • Faites un brossage tactile. Jouez à brosser très doucement votre enfant avec une brosse pour bébé (poils souples et doux). Avec la brosse commencez à flatter la partie du corps la moins sensible de votre enfant, par exemple, la main, ensuite les jambes, le dos… allez-y graduellement!
  • Faites marcher votre enfant nu-pied sur le gazon (quand la température est adéquate bien sûr).
  • Créez un bonhomme de neige humain. Transformez-vous, à tour de rôle, en bonhomme de neige. Ce jeu aidera votre enfant à porter un foulard. Ainsi, l’hiver venu, votre fillette aura déjà expérimenté le port du foulard et le portera moins à contrecœur.
  • Déguisez-vous. Afin de l’encourager à s’habituer aux différentes textures de tissu sur sa peau, je vous suggère de créer une boîte à costumes. Dans celle-ci, vous pourriez mettre des chandails de laine, des robes en tutus, des vêtements de jeans, etc.  Plus le contenu sera diversifié, plus elle pourra s’habituer à toutes ses nouvelles sensations physiques. Chez l’enfant en développement, un contact fréquent avec des textures variées favorisera un meilleur processus adaptatif.
  • Faites des séances de massage. En plus de vous rapprocher de votre enfant, ce moment de douceur aidera votre enfant à s’ouvrir à différentes sensations physiques.

L’important c’est d’encourager votre enfant dans la découverte de son sens du toucher et de l’aider à diminuer sa sensibilité sensorielle afin que les vêtements deviennent plus tolérables et moins étouffants pour votre enfant. Ne sous-estimez pas le stress que peut vivre votre enfant. Soyez plutôt à l’écoute de son inconfort et respectez son rythme tout en l’encourageant, par le jeu, à apprivoiser cette hypersensibilité.

Vous sembliez un peu inquiète par rapport au niveau de tolérance sensitif de votre fille. Je vous suggère dans un premier temps d’essayer les différents moyens suggérés afin de favoriser un meilleur processus adaptatif textile. Toutefois, si vos inquiétudes persistent, n’hésitez pas à aller consulter un professionnel tel qu’un ergothérapeute.

Rien de mieux qu’un cœur de mère rassuré!