• Mon fils de 11 mois se réveille de 7 à 10 fois par nuit

    Bonjour,

    Mon fils de 11 mois se réveille de 7 à 10 fois par nuit. Il ne se rendort qu’après avoir eu le sein, mais pas nécessairement. Il tète, mais juste question de l’avoir. J’ai essayé plusieurs méthodes, mais sans succès. Et je ne veux pas le prendre avec nous sur le lit, donc vous pouvez imaginer le nombre déplacements que je fais par nuit entre notre chambre et la sienne! Sachant que je travaille, ça devient de plus en plus fatiguant.  Son pédiatre m’a conseillé le laisser pleurer, mais ça ne marche pas. L’astuce du papa qui va pour le faire dormir ne marche pas non plus. Il ne veut que moi à ses côtés pour s’endormir. Je ne sais plus quoi faire !  Des conseils svp !

    Merci


    Bonjour Mme Legdali,

    Vous n’avez pas idée à quel point je compatis avec le manque de sommeil associé aux nuits entrecoupées par les pleurs de bébés! Mes enfants m’ont tous deux réveillée pendant une longue période… qui s’est terminée quand j’ai mis ma fille de 15 mois dans le lit de son frère de 3 ans!!! J’aurais aimé savoir quoi faire avant!

    Quoi qu’il en soit, il existe différentes méthodes et différentes questions à se poser concernant les difficultés de sommeil des bébés. Pour éviter de plagier mes excellentes collègues, je vais d’abord vous référer à leurs réponses à des questions similaires qui pourraient vous donner des pistes de réflexion et sûrement quelques solutions possibles.

    Je vous partagerai ensuite quelques conseils personnels quant au sommeil des bébés.

    La première piste à explorer à mon avis dans votre situation, c’est de favoriser un rituel d’endormissement qui n’inclut pas le sein de maman, puisqu’il recherchera ce moyen dès que son sommeil tombera dans une phase de transition proche de l’éveil. Vous trouverez différents moyens à ce sujet dans l’article suivant de Mélanie Dugas : https://www.nannysecours.com/sommeil/ma-fille-ne-sendort-pas-seule/

    Finalement, vous avez probablement entendu parler de la méthode du 5-10-15 et ses variantes (dont parlent aussi mes collègues). Voici un texte qui présente la méthode en détail avec des exemples concrets : http://www.mamanpourlavie.com/sante/enfant/sommeil/150-sommeil-de-bebe-la-methode-du-5-10-15.thtml?page=3

    Maintenant, ma touche personnelle pour vous offrir d’autres pistes.  

    Choisir une piste de solution qui vous convient.

    Tout d’abord, peu importe la solution que vous allez choisir d’appliquer, il est primordial que les deux parents soient à l’aise avec la solution. Si entendre pleurer votre enfant plus que quelques minutes vous déchire l’âme et que vous savez que vous cèderez, il est préférable que vous choisissiez une solution qui vous conviendra mieux.

    Appliquer cette piste sur une période suffisamment longue pour déterminer si elle est efficace ou non.

    Ensuite, lorsque vous aurez choisi la solution qui vous convient, appliquez-la sur une période de temps assez longue pour créer une nouvelle habitude chez votre enfant. Dans votre situation, votre bébé semble avoir pris l’habitude de s’endormir avec le sein de maman… Pour développer une nouvelle habitude (dans le cas qui nous intéresse ici, il s’agit de s’endormir autrement qu’avec le sein), la science nous apprend que le cerveau a besoin d’au moins 21 répétitions consécutives! C’est comme si, dans le cerveau, un comportement particulier avait tracé un chemin facile à emprunter entre les neurones, et qu’il fallait tracer un nouveau chemin pour le nouveau comportement. Il est donc fort possible qu’en 3 jours, il ne semble pas y avoir d’améliorations, mais en persévérant, la nouvelle habitude s’installera et le « chemin » de l’ancien comportement deviendra moins attrayant. Mais si vous laissez l’enfant reprendre ce chemin, vous l’entretiendrez et retarderez la résolution du problème. Soyez donc persévérants!

    Et si la cause était physique ?

    Envisagez de consulter un médecin et un ostéopathe. Certains bébés se réveillent fréquemment la nuit à cause de douleurs physiques : intolérance au lait, reflux gastriques, restrictions au niveau du cou… Traiter la cause pourrait résoudre le problème, mais il faudra parfois tenir compte du fait que le bébé a développé l’habitude de nous réveiller pour se réconforter!

    Le maternage et le sommeil des bébés, ici et ailleurs…

    On dit souvent qu’il faut un village pour élever un enfant. À notre époque au Québec, les parents se retrouvent souvent seuls ou en couple et sans réseau de soutien. Ajoutez à cela les allées et venues entre le travail et la garderie, les courses et le ménage ainsi que la pression pour reprendre une vie sexuelle active rapidement, la pression est grande. Un bébé qui se réveille fréquemment la nuit devient alors un fardeau supplémentaire, surtout avec les allées et venues pour aller l’endormir dans une autre chambre.

    Cependant, dans certaines cultures, les enfants partagent le lit familial jusque dans la petite enfance. Est-ce bien? Déplacé? Est-ce que l’enfant deviendra gâté et refusera de quitter la chambre des parents? À vrai dire, je ne crois pas qu’il y ait une réponse toute faite qui convienne à toutes les familles. Il importe seulement de suivre son « feeling », son intuition, pour ressentir si dormir avec votre bébé peut être une solution pour votre famille, dans le contexte d’aujourd’hui…

    Si la situation ne s’améliorait pas après avoir essayé tout ce qui est en votre pouvoir pour qu’il dorme dans sa chambre sans vous réveiller, je vous invite à envisager la possibilité de dormir une partie de la nuit avec lui, dans sa chambre ou dans votre lit. Parce qu’avec le travail, il faut parfois sauver sa peau!!! Avec le temps, la maturation du cerveau et l’autonomie affective, vous pourrez réajuster cette habitude dans quelques mois. Ce sera peut-être un peu plus facile, mais peut-être que non… Par contre, vous pourrez choisir un contexte qui vous permettra de mieux le supporter, par exemple, durant les vacances. N’ayez crainte, un jour il voudra bien avoir son petit coin, quitte à ce que vous l’incitiez fortement à choisir un autre endroit que votre lit pour dormir!

    Sur ce, je vous souhaite de retrouver un sommeil réparateur très bientôt! Parce que quand on réussit à dormir après une si longue période de nuits entrecoupées, on a toujours l’impression que les couleurs autour de nous sont soudainement plus resplendissantes, et que la vie en famille est tellement plus agréable!

    Bonne chance!